Vidéo

François Hollande (g) et son successeur Emmanuel Macron (d)

François Hollande a pour la première fois depuis son départ de l'Elysée adressé une vigoureuse mise en garde à Emmanuel Macron, l'exhortant mardi à ne pas "demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles" à l'approche d'une rentrée sous tension. "Il ne faudrait pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles", a prévenu l'ancien chef de l'Etat à l'adresse de son successeur, qui fut aussi son protégé lorsqu'il était secrétaire général adjoint de l'Elysée puis ministre de l'Economie. Invité à l'ouverture du festival du film francophone d'Angoulême mardi, l'ancien président a renchéri devant la presse: "il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au-delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures". Un avertissement lancé alors que, dans le même temps, à Paris, le cabinet de la ministre du Travail Muriel Pénicaud commence à recevoir les partenaires sociaux pour leur présenter les premiers arbitrages relatifs aux ordonnances réformant le code du travail. Cette mesure sensible, qui s'ajoute à la diminution des contrats aidés ou à la baisse des APL, augure d'une rentrée sociale et politique potentiellement délicate pour l'exécutif. Et permet à François Hollande, qui avait promis d'observer une certaine "réserve", au moins dans une "première période", de prendre position, alors qu'il ne s'était exprimé publiquement qu'à une seule reprise et à mots choisis, à Arles le 21 juillet. "Ce qu'il faut, c'est conforter le mouvement qui s'est engagé, l'investissement, la consommation, le pouvoir d'achat et éviter toute décision qui viendrait contrarier ce mouvement", a encore souligné François Hollande. - "Heureux pour mon pays" - Alors que plusieurs indicateurs économiques sont au vert, la garde rapprochée de M. Hollande s'est empressée ces derniers jours de défendre le bilan de l'ancien chef de l'Etat en lui attribuant les mérites de l'embellie. Et M. Hollande est lui aussi monté au créneau mardi pour réhabiliter son action. "Les résultats sont là, ils étaient d'ailleurs apparus dans les derniers mois du quinquennat et sont d'autant plus manifestes aujourd'hui. On a vu qu'à partir de 2015, la croissance était revenue, le chômage avait commencé à diminuer et j'en suis heureux pour mon pays", a-t-il relevé. "Ce qui compte, ce n'est pas simplement d'avoir des lauriers même s'il y a eu aussi, avant les compliments, beaucoup de reproches. C'est aussi de pouvoir faire en sorte que les Français puissent avoir des conditions de vie meilleures. C'est ce qui m'avait motivé, mobilisé, tout au long de ce quinquennat", a encore glissé M. Hollande. "J'avais hérité d'une situation très difficile qui était celle de la crise. Mon successeur a une situation meilleure mais tant mieux", s'est-il encore félicité avec une certaine malice, avant d'assister à la projection du film d'Albert Dupontel "Au revoir là-haut". Hasard du calendrier, René-Pierre Lemas, un de ses proches, s'est vu signifier dans l'après-midi la fin de ses fonctions à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Au printemps, M. Hollande rappelait en privé que "s'exprimer sur son successeur trop tôt en bien ou en mal, est un peu décalé, inutile ou mal compris". Il avait lui-même essuyé début août 2012, trois mois après sa prise de fonctions, une vive critique de son prédécesseur Nicolas Sarkozy contre son immobilisme supposé dans le dossier syrien. Une sortie qui avait été à l'époque jugée "inopportune et inélégante", voire "irresponsable", par les soutiens de M. Hollande. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk

Credit photo: Europe 1

Washington a annoncé mardi prendre des sanctions à l'encontre de 10 organisations et six individus chinois et russes, estimant que ceux-ci contribuaient au développement du programme nucléaire de la Corée du Nord. "Le département du Trésor continuera d'accroître sa pression sur la Corée du Nord, en visant ceux qui soutiennent le développement des programmes nucléaires et balistiques, et en les isolant du système financier américain", a prévenu le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, cité dans un communiqué. "Il est inacceptable que des individus ou des entreprises en Chine, en Russie ou ailleurs permettent à la Corée du Nord de générer des revenus utilisés pour développer des armes de destruction massive", a-t-il ajouté. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk


Capture d'écran du dernier clip de Vayb

Carimi n’existe plus depuis 11 juillet 2016. A cette date Michael Guirand a quitté définitivement le groupe pour des raisons personnelles, laissant derrière un nuage épais de spéculations et de rumeurs de recompositions. Rien n’est fait depuis. Le maestro Richard a démarré «Kaï » et Michael ne jure que par son«Vayb». {"preview_thumbnail":"/sites/default/files/styles/video_embed_wysiwyg_preview/public/video_thumbnails/lSJF-LnrRQo.jpg?itok=Yqov4mTz","video_url":"https://www.youtube.com/watch?v=lSJF-LnrRQo","settings":{"responsive":1,"width":"854","height":"480","autoplay":1},"settings_summary":["Embedded Video (Responsive, autoplaying)."]} Pourquoi ont-ils rompu l’un des groupes les plus emblématiques du compas haïtien? La question reste presqu’entière. Car si Michael Guirand évoquait une certaine «lassitude», sa réponse n’est que peu convaincante pour les fans. Des fans qui aujourd’hui encore implorent les interprètes de «Por Favor» de se remettre ensemble.[related node_id='8afd1fae-b695-4aa6-88ef-9727347ef11a'] «Mwen parekonnya» réplique Michael Guirand à Konpa Magazine dans une entrevue mise en ligne aujourd’hui. «Je suis prêt maintenant. J’ai fait la paix avec moi-même, je suis bien dans ma famille» a-t-il souligné après avoir précisé que le problème de la recomposition de Carimi ne réside pas dans un contentieux avec Carlo. {"preview_thumbnail":"/sites/default/files/styles/video_embed_wysiwyg_preview/public/video_thumbnails/qXjJQvbZNEY.jpg?itok=MeGa4vEE","video_url":"https://www.youtube.com/watch?v=qXjJQvbZNEY","settings":{"responsive":1,"width":"854","height":"480","autoplay":1},"settings_summary":["Embedded Video (Responsive, autoplaying)."]} «Le jour où moi et Richard le décidons, je pense que Carlo suivra, peut-être peu de temps après» déclare Michael Guirand qui admet qu’à «ce point, tout le monde est passé à autre chose. Carlo est content chez lui, Richard adore son groupe et je suis content de ce que je fais.» Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk

L’éclipse annoncée, les rues de Port-au-Prince se sont désertées. Les médias ont relayé la mise en garde du gouvernement: gardez les enfants à l’intérieur des maisons et évitez de regarder le ciel sans protection appropriée. Comme pour chaque nouvelle relayée par le gouvernement, un scepticisme pouvait être observé chez certains citoyens. «M ap gade solèy jis tan m fou» a lâché l’un d’entre eux interrogé quelques heures avant l’évènement. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk


Facebook a décidé lundi de rendre plus visible et accessible à tout moment sa fonction "Safety Check", qui permet à ses utilisateurs d'indiquer à leurs proches qu'ils sont en sécurité après un événement dramatique

Facebook a décidé lundi de rendre plus visible et accessible à tout moment sa fonction "Safety Check", qui permet à ses utilisateurs d'indiquer à leurs proches qu'ils sont en sécurité après un événement dramatique, une annonce qui intervient après de nouveaux attentats en Europe. Le réseau social active son "Safety Check" après avoir reçu des alertes des agences mondiales de signalement de crise et un volume important des messages concernant un incident. Les utilisateurs situés dans la zone de l'événement sont alors invités à se signaler "en sécurité". Désormais, la fonction est accessible par l'utilisateur via un onglet spécifique dans le menu principal des favoris, explique le groupe sur sa page "Disaster Response on Facebook". En cliquant dessus, l'utilisateur peut voir "où le Safety Check a été activé récemment, y trouver des informations et le cas échéant apporter son aide", poursuit Facebook. L'utilisateur peut se signaler en sécurité et vérifier si des "amis" se sont signalés aussi. Le nouvel onglet va être déployé progressivement à partir de lundi, précise Facebook. Lancé en 2014, le "Safety Check" était initialement prévu pour les catastrophes naturelles avant d'être étendu aux attentats après ceux de 2015 à Paris. En mars 2016, le réseau social avait dû présenter ses excuses après un bug du "Safety Check": des utilisateurs du monde entier, parfois à des milliers de kilomètres de l'événement, avaient reçu une notification après un attentat meurtrier au Pakistan. Deux attentats revendiqués par l'organisation Etat Islamique ont fait 15 morts jeudi en Espagne, à Barcelone et à Cambrils (nord-est). Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk

Crédit photo: RTL

Les adolescents et jeunes adultes américains se détournent progressivement du réseau social Facebook au profit d'Instagram et de Snapchat, attirés par le côté visuel de ces plateformes, selon une étude du cabinet eMarketer publiée mardi. Le nombre "d'utilisateurs mensuels actifs" (ceux qui vont au moins une fois par mois sur Facebook) aux Etats-Unis ayant entre 12 et 17 ans "va baisser de 3,4% par rapport à 2016, à 14,5 millions", prévoit le cabinet pour cette année, un recul déjà observé en 2016 mais qui "s'accélère", puisque le repli l'an dernier n'était que de 1,2%, note eMarketer. Le repli observé chez les plus jeunes "tire vers le bas" la croissance du nombre total d'utilisateurs de Facebook, qui devrait atteindre 2,4% à 172,9 millions de personnes. Selon eMarketer, Instagram --plateforme de partage de photos détenue par Facebook-- et le service de messagerie Snapchat bénéficient de cette désaffection. "On voit les ados et jeunes adultes migrer vers Snapchat et Instagram. Les deux plateformes ont du succès auprès d'eux car elles sont davantage en phase avec leur façon de communiquer, c'est-à-dire avec des contenus visuels", explique l'analyste Oscar Orozco, cité dans l'étude. La base d'utilisateurs de Snapchat aux Etats-Unis devrait augmenter de 25,8% à 79,2 millions, une hausse portée par les 18-24 ans qui devraient être 24,4 millions (+19,2% par rapport à l'an dernier), soit plus nombreux que sur Facebook, qui en attire 23,5 millions. Résultat, "pour la première fois" cette année, eMarketer s'attend à ce que les ados et jeunes adultes (12-24 ans) soient plus nombreux sur Snapchat que sur Facebook ou Instagram. Ironie du sort, Snap, la maison mère de Snapchat, perd de l'argent (443 millions de dollars au second trimestre), faute de parvenir à transformer sa fréquentation en revenus, et son titre ne cesse de reculer depuis son introduction en Bourse en mars. La société, lancée en 2011 sous le nom de "Picaboo", est devenue célèbre par ses messages éphémères et ses filtres photographiques. Les usagers d'Instagram quant à eux vont augmenter de 23,8% en 2017 pour atteindre 85,5 millions, dont 22,1 millions de 18-24 ans. Les moins de 12 ans vont progresser de 19% et les 12-17 ans de 8,8%, selon eMarketer. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk


Agenda

"2017-06-06","2017-06-07","2017-05-20","2017-05-21","2017-06-08","2017-06-09","2017-06-15","2017-06-16","2017-06-17","2017-06-24"No Events Found