L'entra√ģneur de Manchester United Jos√© Mourinho lors du match face √† Liverpool le 16 d√©cembre 2018

L'entra√ģneur portugais Jos√© Mourinho, 55 ans, a quitt√© "avec effet imm√©diat" Manchester United, a annonc√© mardi le club de football anglais de Premier League, confront√© √† une s√©rie de d√©faites. Manchester United, un des clubs les plus riches du monde, aura donc un nouveau technicien sur son banc pour affronter le Paris SG en 8e de finale de la Ligue des Champions (aller en Angleterre le 12 f√©vrier, retour √† Paris le 6 mars). Manchester United pointe actuellement √† la 6e place de la Premier League, 19 points derri√®re le leader Liverpool et √† 11 points de la 4e et derni√®re place qualificative pour la Ligue des Champions. Le seul point positif, pour l'heure, est que ManU est qualifi√© pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Mourinho, double vainqueur de la Ligue des Champions comme entra√ģneur avec le FC Porto en 2004 puis l'Inter Milan en 2010, avait prolong√© en janvier 2018 son contrat avec le club mancunien jusqu'en 2020, avec une ann√©e suppl√©mentaire en option. Mourinho quitte le club √† sa troisi√®me saison sur le banc, comme il l'avait fait √† Chelsea (2013- d√©cembre 2015) ou au Real Madrid (2010-2013), o√Ļ ses relations avec les cadres du vestiaire √©taient √©galement orageuses. Cette saison, le Portugais aux attitudes et d√©clarations souvent provocatrices a √©galement fait objet d'une proc√©dure disciplinaire pour "langage injurieux". Accus√© d'avoir prof√©r√© des insultes face cam√©ra apr√®s la victoire de son √©quipe contre Newcastle (3-2) le 6 octobre, il avait √©t√© blanchi par une commission disciplinaire fin octobre, faute de preuve, mais la F√©d√©ration anglaise a fait appel.

Passengers sit on a train while police officers work the scene where two officers were killed after they were struck by a South Shore train near 103rd Street and Dauphin Avenue on Monday, Dec. 17, 2018, in Chicago. (E. Jason Wambsgans/Chicago Tribune via AP)

Two Chicago police officers were fatally struck by a train Monday as they investigated a report of gunshots on the city's far South Side. Eduardo Marmolejo, 37, and Conrad Gary, 31, were pursuing a person who had headed toward train tracks and were hit shortly after 6 p.m. as the commuter train passed through the area, Police Superintendent Eddie Johnson said. "There was no stop at that location so the train was probably going somewhere between 60 and 70 miles per hour," Johnson said during a news conference. He said an individual was taken into custody and a weapon was recovered. He said the investigation was still in the early stages and that more details would be released at a later time. Marmolejo had been with the department for 2¬Ĺ years and Gary for 18 months, Johnson said. Chicago Mayor Rahm Emanuel, who also spoke at the news conference, said the city had lost "two young men, both fathers with young families." "There are no words that can express the grief, the sense of loss. It just knocks you back on your heels," he said. Chicago police use "ShotSpotter" technology, or sensors that monitor for the sound of gunfire and alert police. Johnson said the two officers went to the scene Monday after a "ShotSpotter" alert went out. "It just highlights again how dangerous this job can be. I often say that the most dangerous thing a police officer can do is take a weapon off of an armed individual," Johnson said. The train that struck the officers was operated by a commuter rail line that links northern Indiana and Chicago, according to media reports. Police spokesman Anthony Guglielmi said the officers pursued the suspect on foot. In 2002, Chicago police officer Benjamin Perez was fatally struck by a commuter train while conducting surveillance on narcotics activity on the city's West Side. Two other Chicago officers besides Marmolejo and Gary were killed in the line of duty this year. Officer Samuel Jimenez was killed in a shootout last month after he chased a gunman inside ahospital on Chicago's South Side. The shooter also killed two other people ‚ÄĒ his ex-fiancee who was an emergency room doctor and a pharmacy resident ‚ÄĒ before taking his own life. And in February, Cmdr. Paul Bauer was fatally shot while pursuing a suspect in the Loop business district. "I think it's really important that we put our arms around the Chicago Police Department and hold them up and support them at this critical juncture, because we are so dependent on their professionalism and their sense of duty," Emanuel said Monday night.


Sony, un jeune Ha√Įtien revenu du Chili, il y a plusieurs semaines, se serait suicid√© ce lundi 17 d√©cembre 2018 √† Port-de-Paix, dans une petite localit√© d√©nomm√©e ¬ęNan Demelus¬Ľ, a appris la r√©daction de Loop Haiti.Le corps sans vie de la victime aurait √©t√© retrouv√© par sa m√®re dans une latrine avec une corde attach√©√† son coup. Tard dans la nuit du lundi,les autorit√©s judiciaires et polici√®res de Port-de-Paix √©taient encore sur le lieux pour effectuer le constat, nous affirmeune source proche du m√©nage. Plusieurs centaines d'Ha√Įtiens sont d√©j√† de retour en Ha√Įtidans le cadre du programme de retour volontaire mis en place par le gouvernement chilien. La vid√©o qui suit, montre la premi√®re cohorte lors de son arriv√©e √† Port-au-Prince, le 7 novembre 2018. Cet article va √™tre mis √† jour...

80 journalistes tués en 2018 dans le monde, contre 65 en 2017

Après trois années de baisse, les violences contre les journalistes sont reparties à la hausse en 2018, avec 80 journalistes tués à travers le monde, selon le bilan annuel de Reporters sans frontières (RSF) publié mardi. Parmi les victimes cette année, 63 journalistes professionnels, soit une hausse de 15%, 13 journalistes non professionnels (contre 7 l'an dernier) et 4 collaborateurs de médias, souligne l'ONG basée à Paris, déplorant une violence "inédite" contre les journalistes. Plus de la moitié des journalistes tués ont été "sciemment visés et assassinés", à l'instar de l'éditorialiste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre, et du journaliste slovaque Jan Kuciak tué le 21 février. "Démultipliés par les réseaux sociaux, qui portent à cet égard une lourde responsabilité, ces sentiments haineux légitiment ces violences et affaiblissent, un peu plus chaque jour, le journalisme et, avec lui, la démocratie", s'inquiète-t-il, cité dans un communiqué. Les victimes sont majoritairement des hommes (77 pour 3 femmes), travaillant localement (75 journalistes locaux et 5 étrangers). Le 30 avril, un double attentat à Kaboul a tué neuf journalistes, parmi lesquels le photographe de l'AFP Shah Marai Fezi et des reporters de Radio Free Europe et Tolo News. Cet attentat est le plus important commis contre des journalistes depuis le massacre de Maguindanao en 2009 aux Philippines, dans lequel au moins 32 journalistes avaient été tués. - Hausse des détentions - Cinq pays détiennent à eux seuls plus de la moitié des journalistes emprisonnés : l'Iran, l'Arabie saoudite, l'Egypte, la Turquie et la Chine, plus grande prison de journalistes du monde avec 60 journalistes détenus, dont les trois quarts sont des non-professionnels. Le nombre d'otages a lui aussi augmenté de 11% avec 60 journalistes captifs à ce jour contre 54 l'an dernier. Cinquante-neuf d'entre eux sont retenus au Moyen-Orient (Syrie, Irak et Yémen). Parmi eux, six sont des étrangers.


La France commencera à prélever la taxe Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.) à partir du 1er janvier

La France commencera à prélever la taxe sur les géants du numérique, appelés Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon, etc.) à partir du 1er janvier, sans attendre son adoption au niveau européen, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Cette mesure "pourrait être introduite dans la loi Pacte", approuvée en première lecture à l'Assemblée nationale et qui devrait être soumise au Sénat en début d'année prochaine. "C'est une possibilité, ce n'est pas la seule", a-t-il expliqué. Concernant la taxation européenne, M. Le Maire n'a pas baissé les bras et espère toujours qu'elle sera adoptée d'ici au mois de mars. "Nous allons engager des démarches avec mon homologue allemand pour convaincre les quelques Etats qui restent opposés à cette taxation du numérique au niveau européen", a-t-il affirmé. "J'espère que l'Europe sera à la hauteur de ses ambitions et de ses valeurs", a-t-il ajouté.

Le basketteur américain Stephen Curry.

Le basketteur am√©ricain Stephen Curry s‚Äôest r√©cemment affich√© comme partisan des th√©ories du complot pr√©textant que l‚Äôhomme n‚Äôaurait jamais √©t√© sur la Lune. L‚Äôagence spatiale am√©ricaine, la NASA, a r√©torqu√© en invitant la superstar √† se rendre dans un de ses laboratoires √† Houston. Interview√© lors du podcast ¬ęWinning It¬Ľ ce lundi, le joueur des Golden State Warriors a effectivement laiss√© comprendre qu‚Äôil ne croit pas √† l‚Äôatterrissage de l‚Äôhomme sur la lune. Cela implique que la NASA a menti concernant l‚Äôenvoi du premier homme sur la lune en juillet 1969, selon Stephen Curry. √Ä la suite de cette sortie - controvers√©e -, la NASA a rappliqu√© par une invitation adress√©e au meneur des Warriors. ¬ęOn adorerait que Monsieur Curry vienne visiter notre laboratoire lunaire au Johnson Space Center de Houston, peut-√™tre la prochaine fois que les Warriors viennent jouer les Rockets¬Ľ, a soutenu Allard Beutel, porte-parole de l‚Äôagence gouvernementale, dans les colonnes du New York Times. ¬ęAu cours de sa visite, il pourra constater de visu ce que nous avons fait il y a 50 ans, ainsi que ce que nous faisons maintenant pour retourner sur la lune dans les ann√©es √† venir, mais cette fois-ci pour y rester¬Ľ, a-t-il rajout√©. Stephen Curry a bel et bien accept√© l‚Äôinvitation de la NASA. Dans la foul√©e, la star a tenu √† rectifier qu‚Äôil voulait, en fait, blaguer lorsqu‚Äôil a lanc√© ces propos. ¬ęC‚Äô√©tait √©videmment une blague¬Ľ, a-t-il soulign√© pour ESPN. *Sources combin√©es