Le directeur du FBI Christopher Wray le 23 juillet au SĂ©nat
afp.com - Saul LOEB

La Russie continue de reprĂ©senter une menace pour les Ă©lections amĂ©ricaines, a averti mardi le directeur du FBI Christopher Wray, moins d'un an et demi avant la prochaine prĂ©sidentielle aux Etats-Unis. "Les Russes sont absolument dĂ©terminĂ©s Ă  tenter d'interfĂ©rer dans nos Ă©lections", a dit M. Wray Ă  la commission judiciaire du SĂ©nat. Les renseignements amĂ©ricains ainsi que le procureur spĂ©cial Robert Mueller ont fait Ă©tat de vastes efforts des services de renseignement russes et d'un groupe considĂ©rĂ© par la justice amĂ©ricaine comme une ferme Ă  "trolls" russe, la Internet Research Agency, en vue d'aider Donald Trump Ă  remporter la prĂ©sidentielle de 2016 et de nuire Ă  sa rivale dĂ©mocrate Hillary Clinton. Le rapport de M. Mueller, rendu public en avril, a notamment dĂ©taillĂ© les tentatives de l'Ă©quipe de campagne de M. Trump de coopĂ©rer avec les Russes pour gonfler les chances du milliardaire rĂ©publicain. Robert Mueller doit tĂ©moigner mercredi devant le CongrĂšs sur son enquĂȘte. M. Trump continue de nier que les Russes soient intervenus ou que sa victoire ait Ă©tĂ© influencĂ©e par leur aide. Lors d'une rencontre avec Vladimir Poutine Ă  Helsinki en juillet 2018, M. Trump avait dit accepter le dĂ©menti opposĂ© par le prĂ©sident russe aux accusations d'ingĂ©rence dans la course Ă  la prĂ©sidentielle de 2016, laissant entendre qu'il Ă©tait plus sensible aux dĂ©nĂ©gations du dirigeant russe qu'aux conclusions de ses propres services. Le mois dernier au G20 au Japon, M. Trump a de nouveau, sur le ton de la plaisanterie, minimisĂ© l'ingĂ©rence russe.

Le jeune auteur-compositeur Tizzo (longues tresses au milieu) et ses deux autres coéquipiers Shreez et Soft lors de la remise du prix./Photo: Victor Diaz Lamich-Journal de Montréal.

Finaliste du Prix de la chanson Socan 2019, un des plus prestigieux de MontrĂ©al, le jeune rappeur haĂŻtien «Tizzo» ainsi connu, est sorti laurĂ©at de la 14e Ă©dition dans le volet francophone avec la composition «On fouette» sur laquelle surfent les voix de «Shrezz» et «Soft». Chaque annĂ©e, le Prix de la Chanson Socan dĂ©voile une nouvelle vague de talentueux auteurs-compositeurs quĂ©bĂ©cois qui n’ont pas peur de repousser les limites de leur crĂ©ativitĂ©, a affirmĂ© GeneviĂšve CĂŽtĂ©. «On fouette», poursuitla cheffe des Affaires QuĂ©bec et des arts visuels Ă  la Socan, est un morceau hip-hop accrocheur qui dĂ©montre une autre facette de la contribution quĂ©bĂ©coise Ă  la scĂšne rap. Cette distinction, dĂ©voilĂ©e au terme de deux semaines de vote du public, est accompagnĂ©e d’une prime de 10, 000 dollars, d’un clavier Yamaha PSR-S970, d’un chĂšque cadeau de Long & McQuade. Natif du quartier Ahuntsic, il a commencĂ© la musique au milieu des annĂ©es 2000.En pleine adolescence, le rappeur dĂ©mĂ©nage Ă  Laval et rencontre plusieurs nouveaux amis (dont Shreez), avec qui il commence Ă  raper en français. En avril 2013, la chansonJ’suis gris(en collaboration avecRayray) est la premiĂšre parution officielle de Tizzo sur internet. Un an et demi plus tard,le clip d’Ignorantaux cĂŽtĂ©s deRwo(alias «le trappeur quĂ©bĂ©cois») enflamme la toile et devient la premiĂšre chanson du rappeur Ă  faire du bruit sur la scĂšne.(Source: voir.ca) Source: Journal de MontrĂ©al


Le nouveau Chargé d'Affaires prÚs le Royaume d'Espagne (2e vers la gauche) pose avec les responsables de l'Université Rey Juan Carlos./Photo: Facebook Ambassade d'Haiti.

Claude Joseph, qui est Ă  sa troisiĂšme rencontre en vuede trouver des "opportunitĂ©s de bourses d’études pour des compatriotes",veut faire de la coopĂ©ration scientifique et universitaire "la pierre angulaire de sa mission en Espagne". Au cours de l’annĂ©e acadĂ©mique 2019-2020, 10 bourses d’études seront accordĂ©es par l’Espagne Ă  de jeunes universitaires haĂŻtiens «sur une base mĂ©ritocratique», selon ce qu’a informĂ© l’ambassade d’HaĂŻti prĂšs le Royaume, suite Ă  une sĂ©ance de travail tenue entre le nouveau ChargĂ© d'affaires Claude Joseph, le Conseiller Ă  l’ambassade Marie JosĂšphe RenĂ© et les responsables du DĂ©partement des relations internationales de l’UniversitĂ© Rey Juan Carlos (URJC). Claude Joseph, depuis son entrĂ©e en fonction Ă  titre de ChargĂ© d’Affaires d'HaĂŻti en Espagne, milite pour que des opportunitĂ©s d’études s’ouvrent aux jeunes haĂŻtiens dans le cadre des bourses Erasmus Plus, une aide financiĂšre qui, depuis 2014, est accordĂ©eĂ des Ă©tudiants qui souhaitent suivre une partie de leur scolaritĂ© dans l’un des 28 pays europĂ©ens. "Pour HaĂŻti, l’étudiant(e) recevra 850 euros mensuellement et 820 euros pour le billet d’avion", ont informĂ© les responsables, soulignant que Joseph, qui est Ă  sa troisiĂšme rencontre en vuede trouver des "opportunitĂ©s de bourses d’études pour des compatriotes","veut faire de la coopĂ©ration scientifique et universitaire la pierre angulaire de sa mission en Espagne". Plusieurs personnalitĂ©s dont le Chef de Service des relations internationales de l’URJC, Pablo T. Salvadores ainsi que les membres de la dĂ©lĂ©gation del’ambassade haĂŻtienne Ă  Madrid ont participĂ© Ă  cette discussion qu’ils qualifient de «fructueuse». "Ce fut une sĂ©ance de travail rĂ©ussie", Ă©crit l'ambassade sur Facebook. Le suivi avec les universitĂ©s haĂŻtiennes sera assurĂ© par le ministĂšre des Affaires Ă©trangĂšres et des Cultes (MAEC) dont le titulaire, Edmond Bocchit, fait dĂ©sormais partie d’un gouvernement dĂ©missionnaire.

Une rue de Little Haiti, devenue déserte depuis le lancement de l'opération de déportation massive par l'administration Trump.

Au moins 35 personnes ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es depuis le dĂ©but d'uneopĂ©rationde dĂ©portations entamĂ©epar l'administration Trump, selon CNN. Depuis dimanche 14 juillet, les officiers de l'ICE procĂšdent Ă  des raids et se rendent aux rĂ©sidences de personnes prĂ©sumĂ©es sans papiers. L’administration Trump a entamĂ©sa campagne de dĂ©portationvisant Ă  expulser des migrants en situation irrĂ©guliĂšre se trouvant dans 9 grandes villes amĂ©ricaines dont la Floride oĂč(notamment Ă  Miami) se concentre une forte communautĂ© haĂŻtienne. Au moins 35 personnes ont Ă©tĂ© dĂ©jĂ  arrĂȘtĂ©es dans le cadre d’une opĂ©ration de l'immigration, selon ce qu'a confiĂ©le dĂ©partement de laSĂ©curitĂ© IntĂ©rieure Ă CNN. Cette opĂ©ration vise 2, 000 familles de migrants faisant l’objet d’une dĂ©cision de justice. Certains observateurs pensent que ce projet est exĂ©cutĂ©sĂ  fin des Ă©lectoralistes. Dans la foulĂ©e, les HaĂŻtiensde «Little HaĂŻti» sont l’une des cibles de l’agence chargĂ©e d’appliquer la lĂ©gislation en matiĂšre d’immigration. Craignant d’ĂȘtre embarquĂ©s par les agents de l'«ICE», ils sont restĂ©s chez eux et se font de plus en plus rares sur les trottoirs et dans les rues, selon des observateurs de Miami Family Action Network Movement dĂ©ployĂ©s dans plusieurs quartiers de Miami. Les agents se rendent directement chez les rĂ©sidents soupçonnĂ©s d'ĂȘtre en situation irrĂ©guliĂšre, sur ordre de la justice pour procĂ©der Ă  leur dĂ©portation, selon une source contactĂ©e par le journal. Ce qui a portĂ© l’organisme Family Action Network Movement (basĂ© au 84th Street) Ă  prodiguer deuxconseils aux HaĂŻtiens au cas oĂč des agents de l’immigration frappent Ă  leurs portes. "1:N'ouvrez pas votre porte 2:Soyez prĂȘts". Les dĂ©tails dans le tweet ci-dessous. US Immigration and Customs Enforcement plans to begin raids across the country Sunday to arrest thousands of family members who already have court orders to be removed. Please call @FLImmigrant at 1888-600-5762 for more information any day at any time. #ICE pic.twitter.com/CPA1YL7ahA — FANM.org (@FANMOrg) 11 juillet 2019 >


Photo : AFP

La dĂ©pendance des jeunes aux Ă©crans et Ă  internet est au coeur d'une proposition de loi en Italie qui vise Ă  lutter contre l'usage abusif, voire pathologique, des ordinateurs et des smartphones. PortĂ©e par le Mouvement 5 Etoiles (M5S antisystĂšme, au pouvoir) Ă  la chambre des dĂ©putĂ©s, cette proposition de loi a pour but de prĂ©venir et de soigner la nomophobie (acronyme de l'anglais "no mobile phone phobia"), c'est Ă  dire la peur de se trouver sans tĂ©lĂ©phone portable ou d'ĂȘtre dans l'impossibilitĂ© de s'en servir. Le texte propose l'instauration de formations en matiĂšre de prĂ©vention et de soin ou des programmes spĂ©cifiques pour permettre aux parents de dĂ©tecter les comportements Ă  risques de leurs enfants. Le texte prĂ©voit aussi d'introduire "l'Ă©ducation Ă  un usage conscient du rĂ©seau internet et des rĂ©seaux sociaux" dans les Ă©tablissements scolaires. La nomophobie, qui touche en particulier les jeunes, se manifeste par un usage compulsif du smartphone et un suivi constant des mails ou des rĂ©seaux sociaux, souvent jusqu'Ă  une heure avancĂ©e de la nuit. Selon une rĂ©cente enquĂȘte de l'Association nationale DĂ©pendance technologique, relayĂ©e lundi par les mĂ©dias italiens, la moitiĂ© des jeunes italiens entre 15 et 20 ans contrĂŽlent leur smartphone 75 fois par jour. Un autre rapport publiĂ© en juin montre que 61% des italiens utilisent leur tĂ©lĂ©phone ou leur tablette Ă©galement au lit, un pourcentage qui monte Ă  81% parmi les 18-34 ans. Dans la proposition du M5S, qui cite des recherches et des avis de professeurs de psychiatrie, cette addiction est comparĂ©e Ă  la dĂ©pendance aux jeux de hasard. L'addiction au smartphone "est trĂšs semblable aux autres dĂ©pendances dans la mesure oĂč elle cause des interfĂ©rences dans la production de dopamine", la molĂ©cule associĂ©e au plaisir qui est libĂ©rĂ©e par le cerveau, prĂ©cise le texte.

Il y a neuf mois, une Ă©quipe constituĂ©e de Wedly Mozeau, Beethoven Pierre, Vanessa Jeudi, Justafort JosuĂ© et d'Andy John W. Antoine a terminĂ© en premiĂšre position lors de la 6e Ă©dition du Hackathon de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) Ă  Port-au-Prince en octobre 2018. «DiskĂČb » est le nom de leur projet dont le lancement officiel est prĂ©vu pour le 30 juillet 2019. Avec l’avĂšnement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), le streaming musical est devenu incontournable chez les consommateurs de musique Ă  travers le monde. La prolifĂ©ration des plateformes d’écoutes est perçue comme une forme de «rĂ©volution» de l’industrie musicale. Cela Ă©tant, le projet «DiskĂČb » intervient afin de combler les lacunes constatĂ©es dans ce domaine en HaĂŻti. Disk᜞b est une application web et mobile consacrĂ©e Ă  la promotion, la diffusion et la vente de la musique haĂŻtienne. Selon Andy John W. Antoine, elle est une solution concrĂšte au fait que d’une part, il n’existe pas un espace structurĂ© de diffusion de la musique en HaĂŻti. D’autre part, rajoute-t-il, les Ɠuvres musicales ne sont pas protĂ©gĂ©es malgrĂ© un dĂ©cret datant de 2005 crĂ©ant le BHDA comme Ă©tant la seule sociĂ©tĂ© Ă©tatique de gestions des droits collectifs en matiĂšre de crĂ©ation en HaĂŻti. «Cette application envisage d’établir un mĂ©dia virtuel de la musique haĂŻtienne et par lĂ  mĂȘme toucher un plus large public tant sur le marchĂ© rĂ©gional, national que mondial. C’est donc une opportunitĂ© offerte aux artistes, producteurs et autres professionnels de la musique d’exposer leurs produits Ă  un plus large public tout en Ă©pargnant une partie de leur revenu en vue de la prĂ©paration de leur fin de carriĂšre», dĂ©taille-t-il pour la rĂ©daction de Loop Haiti. Le 30 juillet 2019, la version Android de l’application DiskĂČb sera disponible en tĂ©lĂ©chargement, en attendant celle IOS qui ne tardera pas. Les utilisateurs auront la possibilitĂ© de faire du streaming et de profiter de toutes les fonctionnalitĂ©s proposĂ©es par ladite application gratuitement pendant une pĂ©riode d'essai. Ce faisant, Andy Antoine prĂ©cise que c’est dans le but «de crĂ©er la culture du streaming chez les utilisateurs». En effet, Ă  la fin de cette pĂ©riode en question, il sera obligatoire de s’abonner Ă  l’un des trois plans soumis par DiskĂČb. Notons que le projet «DiskĂČb » a eu le soutien de l’OIF avec leur statut d’équipe championne du Hackathon organisĂ© par l’institution. À cela s’ajoute le support technique de BANJ leur fournissant un espace de travail et leur permettant de construire un modĂšle Ă©conomique.