Le Fran√ßais Franck Rib√©ry accueilli comme une rock star lors de sa pr√©sentation aux supporters de la Fiorentina, le 22 ao√Ľt 2019 au stade Artemio Franchi de Florence

Fumig√®nes, jeux de lumi√®re, acclamations des tifosi au stade Artemio Franchi et musique de Rocky: Franck Rib√©ry a re√ßu jeudi un accueil de rock-star pour son premier jour comme joueur de la Fiorentina, d√©j√† conquise par le Fran√ßais. Ils √©taient pr√®s de 10.000 supporters de la Viola √† s'√™tre mass√©s dans la tribune principale du stade florentin, pour certains d√©j√† v√™tus du maillot floqu√© du N.7, le seul expos√© dans la vitrine de la boutique officielle du club. Et c'est √† un spectaculaire show √† l'am√©ricaine qu'ils ont assist√©, inspir√© peut-√™tre par le nouveau pr√©sident du club, l'Italo-Am√©ricain Rocco Commisso, attendu vendredi √† Florence pour un premier salut √† sa nouvelle star. Le clou du spectacle a √©t√© bien s√Ľr l'entr√©e de l'ancienne vedette du Bayern Munich, "Eye of the Tiger" en fond sonore, avant quelques jongles et gestes techniques sous les mouvements color√©s des projecteurs. AFP / Andreas SOLAROL'attaquant fran√ßais Franck Rib√©ry lors de sa conf√©rence de presse de pr√©sentation √† la Fiorentina, le 22 ao√Ľt 2019 √† Florence "Et maintenant, il est VIOLA !", a hurl√© le speaker du stade, alors que les spectateurs chantaient "Rib√©ry Sept !" et r√©servaient au directeur sportif du club, Daniele Prad√®, une ovation monstre, comme s'il avait marqu√© le but de la victoire face √† la Juventus, l'ennemi jur√©. Le Fran√ßais n'a d'ailleurs pas coup√© √† son premier "Qui ne saute pas est Juventino !" et a pour le reste r√©ussi un sans-faute, bavard et blagueur, souriant et tr√®s √† l'aise en italien, appris notamment avec son ancien co√©quipier au Bayern Luca Toni. - "Il Fenomeno" - "Ciao a tutti. Je suis tr√®s heureux et je suis avec vous. J'aime l'Italie, j'aime la langue et j'aime la Fiorentina. Forza Viola !", a-t-il lanc√©, invitant le public √† reprendre encore le chant "Il Fenomeno" qui l'escorte depuis son arriv√©e mercredi en Toscane. AFP / Andreas SOLAROFranck Rib√©ry salue des supporters de la Fiorentina le 22 ao√Ľt 2019 au stade Artemio Franchi de Florence Un peu plus t√īt, en conf√©rence de presse, l'ailier de 36 ans avait expliqu√© devant son √©pouse et son agent Alain Migliaccio, pourquoi il avait fait le choix d'un grand championnat europ√©en plut√īt que celui, forc√©ment plus lucratif, de la Chine ou du Golfe. "Le foot, c'est ma vie. J'ai toujours un amour sp√©cial pour le foot et c'est pour √ßa que je voulais absolument rester en Europe", a-t-il d√©clar√©. "J'ai eu hier un accueil extraordinaire. Avoir vu des gens aussi passionn√©s, qui aiment le foot, c'est incroyable. Ca me fait penser √† Marseille et c'est forc√©ment sp√©cial. J'aime cette mentalit√©, √ßa me correspond", a-t-il promis. AFP / Andreas SOLAROFranck Rib√©ry lors de sa pr√©sentation √† la Fiorentina, le 22 ao√Ľt 2019 √† Florence Sur la fin de ces 12 ann√©es au Bayern Munich, Rib√©ry a rappel√© que m√™me moins souvent align√© par son entra√ģneur apr√®s une blessure en janvier, il √©tait "rest√© tr√®s important dans le groupe, pour les jeunes notamment". Les jeunes, justement, auront √©t√© le grand th√®me de cette premi√®re conf√©rence de presse italienne de l'ancien Marseillais. "J'aime les jeunes joueurs, j'aime les aider et si je peux, je le fais toujours, c'est ma mentalit√©", a assur√© celui qui au fil des saisons serait donc pass√© de chien fou √† vieux sage. "Je veux leur expliquer comment penser juste au foot, √† s'amuser, prendre du plaisir. Toute ma vie, j'ai jou√© au top niveau. Je me suis beaucoup investi, j'ai beaucoup travaill√©. Si j'ai fait 12 ans au Bayern, c'est qu'il y a des raisons", a-t-il dit. AFP / Andreas SOLAROFranck Rib√©ry lors de sa pr√©sentation aux supporters de la Fiorentina, le 22 ao√Ľt 2019 au stade Artemio Franchi de Florence Tout sourire, l'ex-Munichois a aussi expliqu√© quelle avait √©t√© la principale difficult√© dans les n√©gociations. "Je leur ai dit que le plus gros probl√®me c'√©tait de me trouver une maison. Mais une grande, parce que j'ai cinq enfants !". Enfin, il a d√©clar√© que m√™me s'il n'√©tait "pas pr√™t", il se rendait disponible pour affronter Naples d√®s samedi en ouverture du championnat. "J'ai besoin d'un peu de temps. Je ne sais pas combien de temps. Mais si le +Mister+ me le demande, je viens. Dix minutes, cinq minutes, deux minutes..."

Image de la Nasa r√©alis√©e par le satellite Aqua diffus√©e le 21 ao√Ľt 2019 montre plusieurs feux qui font rage dans les Etats br√©siliens de Rondonia, d'Amazonas, de Para et de Mata Grosso le 13 ao√Ľt 2019

Le pr√©sident br√©silien Jair Bolsonaro, qui a d√©nonc√© jeudi une "psychose environnementale", a √©t√© vivement interpell√© par l'ONU et la France sur les feux de for√™t en Amazonie tandis que ses voisins s'inqui√©taient d'une possible propagation. Au moment ou cette crise s'internationalisait, il a par ailleurs lanc√© une nouvelle charge contre les ONG, "soup√ßonn√©es" d'√™tre responsables des d√©parts de feux. Le secr√©taire g√©n√©ral de l'ONU Antonio Guterres s'est dit sur Twitter "profond√©ment pr√©occup√©" par les incendies dans la plus vaste for√™t tropicale du monde. "En pleine crise climatique mondiale, nous ne pouvons accepter davantage de d√©g√Ęts sur une source majeure d‚Äôoxyg√®ne et de biodiversit√©", a √©crit Antonio Guterres, en r√©clamant que l'Amazonie soit "prot√©g√©e". Peu apr√®s c'est le pr√©sident fran√ßais Emmanuel Macron qui exprimait son inqui√©tude, sur Twitter √©galement. "Notre maison br√Ľle. Litt√©ralement. L‚ÄôAmazonie, le poumon de notre plan√®te qui produit 20% de notre oxyg√®ne, est en feu. C‚Äôest une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence". AFP / EVARISTO SALe pr√©sident br√©silien Jair Bolsonaro le 16 ao√Ľt 2019 √† Brasilia Son chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian avait auparavant indiqu√© dans un communiqu√© que "la France est tr√®s pr√©occup√©e par les nombreux incendies, d‚Äôune ampleur in√©dite, qui touchent la for√™t amazonienne depuis plusieurs semaines (...) avec de graves cons√©quences pour les populations locales et pour la biodiversit√©". Le P√©rou, o√Ļ des fum√©es, mais non des feux, √©taient visibles, a annonc√© jeudi √™tre "en √©tat d‚Äôalerte". "Plus de 200 gardes forestiers (...) surveillent minute par minute l'√©tat de l'incendie dans les for√™ts amazoniennes du Br√©sil et de Bolivie, pour la pr√©vention", a d√©clar√© sur Twitter le Service national des aires prot√©g√©es (Sernanp). La Bolivie et le Paraguay voisins √©taient eux aussi confront√©s √† des feux de for√™t ayant caus√© des d√©g√Ęts irr√©versibles √† la faune et la flore, mais distincts de ceux d'Amazonie. Si la situation dans la plus vaste for√™t tropicale de la plan√®te √©tait tr√®s difficile √† √©valuer, l'Institut national de recherche spatiale (INPE) a fait √©tat de pr√®s de 2.500 nouveaux d√©parts de feu en l'espace de seulement 48 heures dans l'ensemble du Br√©sil. - "forts soup√ßons" - D'apr√®s l'INPE, 75.336 feux de for√™t ont √©t√© enregistr√©s dans le pays de janvier jusqu'au 21 ao√Ľt, soit 84% de plus que sur la m√™me p√©riode de l'an dernier. Selon un collectif d'ONG, 54% de ces feux concernent l'Amazonie. AFP / Mar√≠a SCARPINELLID√©forestation de l'Amazonie br√©silienne Tandis que la presse br√©silienne commen√ßait √† rapporter des probl√®mes sanitaires, notamment respiratoires, dans certaines villes, les feux affectant "le poumon de la plan√®te" restaient jeudi au Br√©sil la premi√®re tendance sur Twitter, avec en illustration son lot de photos ou vid√©os n'ayant aucun rapport avec l'Amazonie. Sous les mots-cl√©s #Nasa et #AmazoniasSemONGs (Amazonie sans ONG), des internautes assuraient que des photos-satellite de l'agence am√©ricaine provenaient en fait de Bolivie ou soutenaient la charge anti-ONG du pr√©sident. Au coeur de la temp√™te apr√®s ses d√©clarations pol√©miques de la veille, Jair Bolsonaro a accus√© la presse d'avoir d√©form√© ses propos sur une responsabilit√© des ONG dans les feux en Amazonie, tout en r√©affirmant que "les plus forts soup√ßons viennent" de celles-ci. "A aucun moment je n'ai accus√© les ONG des feux en Amazonie. C'est incroyable ce qui s'√©crit dans les journaux!" a-t-il lanc√© √† des journalistes √† Brasilia. Le pr√©sident d'extr√™me droite a expliqu√© qu'il pourrait tout aussi bien accuser de ces "incendies criminels (...) les indig√®nes, les Martiens ou les grands propri√©taires terriens". AFP /Incendies en Amazonie "Tout le monde peut √™tre suspect. Mais les plus forts soup√ßons p√®sent sur les ONG", a-t-il dit, enfon√ßant le clou. Mercredi Jair Bolsonaro avait d√©j√† montr√© du doigt les ONG de d√©fense de l'environnement. "Il pourrait s'agir, oui, il pourrait, mais je ne l'affirme pas, d'actions criminelles de ces +ONG√©istes+ pour attirer l'attention contre ma personne, contre le gouvernement br√©silien. C'est la guerre √† laquelle nous sommes confront√©s" avait-il lanc√©. "Les ONG perdent de l'argent, qui venait de la Norv√®ge et de l'Allemagne. Elles n'ont plus d'emplois, elles essaient de me renverser", a-t-il assur√© jeudi, en r√©f√©rence √† la suspension par ces deux pays de leurs subventions au Fonds Amazonie affect√© √† la pr√©servation de l'immense for√™t tropicale. - "Cramer l'image du Br√©sil" - Il a exprim√© toutefois sa pr√©occupation pour les retomb√©es √©conomiques. "Si le monde entier commence √† dresser des barri√®res commerciales (contre le Br√©sil) notre agro-n√©goce va chuter, l'√©conomie va reculer (...) et votre vie √† vous √©diteurs, propri√©taires de t√©l√©vision va √™tre compliqu√©e", a-t-il menac√©. "Cette psychose environnementale nous emp√™che d'agir", a-t-il dit. Dans une tribune, 118 ONG se sont √©lev√©es contre "l'irresponsabilit√©" pr√©sidentielle. "Bolsonaro n'a pas besoin des ONG pour cramer l'image du Br√©sil dans le monde entier", lit-on dans ce texte, qui d√©nonce un pr√©sident "qui manipule l'opinion publique contre le travail r√©alis√© par la soci√©t√© civile, avec des all√©gations irresponsables et incons√©quentes".


Deux personnes ont √©t√© tu√©es par balles, lundi dernier dans le cadre de ceconflit terrien. La justice de la commune de l‚ÄôArcahaie a entendu, ce lundi 19 ao√Ľt, les cinq individus appr√©hend√©s, la semaine derni√®re, par la police dans le cadre du conflit terrain √† Carri√®s. Apr√®s les auditions, le juge de paix de la commune Henry Claude Louis-Jean a indiqu√© qu‚Äôil √©tait incomp√©tent au regard de la loi pour traiter le dossier. De ce fait, il avait annonc√©qu‚Äôil acheminerait l‚Äôaffaire au parquet de Port-au-Prince, cette semaineafin que les suites l√©gales puissent y √™tre donn√©es. Des proches des victimes √©taient mass√©s devant le tribunal de paix et le commissariat de l‚ÄôArcahaie pour r√©clamer justice en leur faveur. Ce conflit a contraint plusieurshabitants de Carri√®s √† abandonner leurs maisons pour √©chapper √† la fureur des bandits arm√©s. Parall√®lement, un autre conflit terrien a fait deux bless√©s graves par balles et une maison incendi√©e samedi 17 ao√Ľt au niveau de la 7e section communale de Grand-Go√Ęve. Arriv√©e sur les lieux en compagnie d‚Äôun juge de paix, la police a proc√©d√© √† une arrestation gr√Ęce √† la collaboration de la population. Les autorit√©s ont√©galement confisqu√© un appareil de fabrication d‚Äôarmes artisanales et des cameras de surveillance.

Il faut croire qu'on ne fait pas qu'en recevoir. Selonles chiffres 2018 de labanque centrale dominicaine, Ha√Įti est le troisi√®me pays au monde √† effectuer le plus de transferts d'argent versla R√©publique dominicaine. La R√©publique dominicaine a re√ßu au total 6,49 milliards de dollars de transfert en 2018, selon des chiffres de la banque centrale du paysrepris ce matin du 19 ao√Ľt parl'√©conomiste ha√Įtien Etzer Emile. Selon le rapport des autorit√©s, dans le classement des pays de provenancede cet argent, les Etats-Unis d'Am√©rique arrivent en t√™te avec 78 % du total. En second lieu, se trouve l'Espagne qui envoie au total 9,9 % de ce montant. Puis en troisi√®me position, vient Ha√Įti qui, avecenviron 100 millions de dollars de transferts,enregistre 1.5 % des transfertsd'argenteffectu√©s vers la R√©publique voisine pour l'ann√©e derni√®re. Les Etats-Unis, l'Espagne, Ha√Įti suivie de l'Italie (1.1%) sont donc les quatre principaux √©metteurs de transferts d'argent en direction du pays de Danilo Medina. Haiti est le 3√®me pays du monde qui envoie plus de transferts vers la Rep. Dominicaine avec environ 100 millions USD en 2018. En t√™te, se trouvent les USA qui envoient 78% des transferts, puis Espagne (9.9%) et ensuite Haiti (1.5%). Haiti est donc source de dollars pour la RD.ūüĎĆ ‚ÄĒ Etzer Emile (@etzeremile) August 19, 2019 Ces chiffres, selon l'√©conomiste Emile, d√©montrent en grande partie le nombred'argent transf√©r√©par des parents ha√Įtiens pour la scolarit√© de leurs enfants √©tudiant de l'autre c√īt√© de la fronti√®re. Sans oublier le fait que beaucoup d'Ha√Įtiens ont√©migr√© vers la R√©publique dominicaine de mani√®red√©finitive, alors que les transferts de l'Espagne proviennent majoritairement des membres de la diaspora dominicaine quisupportent leurs familles. Ces statistiques, toujours selon Emile, montrent aussi √† quel point les Ha√Įtiens ontde plus en plus recoursau syst√®me √©ducatif dominicain pour laformation de leurs prog√©nitures. Mais en plus de cela, ellessignifient √©galement qu'Ha√Įti, dont la monnaie fait face depuis des mois √† une d√©valuation pressante par rapport dollar am√©ricain, "est une source de dollars pour la R√©publique dominicaine",fait remarquer l'auteur de l'ouvrage Ha√Įti a choisi d'√™tre un pays pauvre. Soulignons par ailleurs que selon les derniers chiffres de la Banque de la R√©publique d'Ha√Įti (BRH), les Etats-Unis, le Chili et le Canada sont les troispays √† envoyer le plus d‚Äôargent vers Ha√Įti entre octobre 2018 et f√©vrier 2019. Surles 1 milliard485 millions, 174 mille525 dollars re√ßus par Ha√Įti durant cette p√©riode, les USA ont envoy√© 1 milliard041 millions, 032 mille 179 dollars, soit 71, 86% du montant global. Le Chili, avec 109 millions 318 mille774 dollars (7, 04% de la somme totale) arrive en deuxi√®me position dans le classement et le Canada, pour sa part, occupe la troisi√®me place, avec un totalde 67 millions504 mille 791 dollars envoy√©s en Ha√Įti, ce qui repr√©sente4, 40% du montant de 1, 485, 174, 525 dollars de transferts vers le pays. La R√©publique voisine, quant √† elle, occupe le sixi√®me rang avec un montant de 42 millions094 mille666 dollars transf√©r√©s vers Ha√Įti(2,67%). Mais elle a re√ßu de la r√©publique ha√Įtienne, pour la p√©riode d'octobre 2018 √† f√©vrier 2019, un total de30 millions581 mille505 dollars.


De la gauche vers la droite: Andy John W. Antoine, chef du projet Disk√≤b et Emmelie Proph√®te, directrice du Bureau Ha√Įtien des Droits d'auteur

La plateforme de streaming musicalDisk√≤b a sign√© ce jeudi 22 ao√Ľt 2019, un protocole d'accord avec le Bureau ha√Įtien des droits d'auteur (BHDA) dans l'enceinte m√™me de cette institution. L'objectif estde permettre aux artistes ha√Įtiens dont les oeuvres sont ou serontdisponibles sur la plateforme, de recevoir une commission sur l'ensemble de leur production. Andy Antoine, l'un des responsables du projet Disk√≤b et Emmelie Proph√®te, titulaire du BHDA, ont √©t√©les deux intervenants √† cette conf√©rence donn√©e dans le cadre de cette c√©r√©monie. Apr√®s √† la signature de cet accord, les artistes dont les oeuvres seront sur la plateformepeuvent d√©sormaispasser enregistrerleurs chansons au BHDA, quoique dans son rapport mensuel au Bureau des droits d'auteur, Disk√≤b mentionnera tout ce qui a √©t√© enregistr√© pour la p√©riode:morceaux, albumet auteurs. Lesrapports mensuels du staff de management de Disk√≤bseront √©galementtransmis aux artistes. Cet exercice permettra qu'il y aitle plus de transparence possible dans les d√©marches. A noter que la plateforme devra au BHDA une somme de 50 centimes par √©coute, apr√®s les trois mois de rodage accord√©s aux tenants de l'application. Emmelie Proph√®te, dans son r√īle de protectrice des droits d'auteur,encourage les consommateurs √† pr√™ter main forte aux artistes en payant pour la consommation de leurs oeuvres. Elle d√©conseille la reproduction ill√©gale ou personnelle. "C'est ainsi qu'on peut contribuer au respect du droit d'auteur" d√©clarel'ancienne invit√©ed'honneur √† Livre en folie qui avoue que Disk√≤b se r√©v√®le √™tre tr√®s p√©dagogique. La s√©curit√© des oeuvres des artistes est lesouci premier de la plateforme,d'o√Ļ ce partenariat avec le BHDA. En outre, il faut rappeler que trois plans sontdisponiblessurDisk√≤b. Ilspermettront d'avoir la recette due sur chaque morceau √©cout√© sur l'application. Le plan "Piyay" permet d'√©couterles chansons propos√©esgratuitement mais avec des spots publicitaires momentan√©ment; le plan "Team" donne√† l'utilisateurle droit de connecterquatre autres personnes; et leplan "Pratique" garantit√† l'utilisateur l'acc√®s √† toutes les fonctionnalit√©s de la plateforme. En plus d'√™tre un partenariat visant la protection des oeuvres artistiques, ce protocole d'accord est aussi un moyen pour les deux parties d'observer la popularit√© des artistes car, "si on ne t'√©coute pas, tu ne recevras rien" explique madame Proph√®te. "C'est peut-√™tre cruel mais c'est le cas" ajoute-t-elle. Unnouveau pas dans la bonne directionpour Wedly Mozeau, Beethoven Pierre, Vanessa Jeudi, Justafort Josu√© et d'Andy John W. Antoine qui, avec ce projet,avaientremport√©la 6e √©dition du Hackathon de l‚ÄôOIF √† Port-au-Prince en octobre 2018. Ce documentparaph√© ce jeudi devrait √™tre b√©n√©fiquepour les artistes,pour Disk√≤b etaussipour le Bureau ha√Įtien des droits d'auteur. La rentabilit√© de l'accord reste√† suivre.

Photo : AFP

Une nouvelle plan√®te g√©ante a √©t√© d√©busqu√©e autour de la jeune √©toile Beta Pictoris, qui brille √† 63,4 ann√©es-lumi√®re de la Terre, selon une √©tude publi√©e lundi dans la revue Nature Astronomy. "Il s'agit d'une plan√®te g√©ante d'√† peu pr√®s 3.000 fois la masse de la Terre, situ√©e 2,7 fois plus loin de son √©toile que la Terre du Soleil", explique √† l'AFP Anne-Marie Lagrange, chercheuse du CNRS √† l?Institut de plan√©tologie et d?astrophysique de Grenoble, auteur principale de l'√©tude. Visible √† l'oeil nu et depuis longtemps connue pour sa rotation rapide, l'√©toile Beta Pictoris est devenue c√©l√®bre dans les ann√©es 1980 quand elle a permis √† des astronomes d'obtenir la premi√®re image d'un disque de poussi√®re et de gaz entourant une √©toile, vestige du nuage primitif qui lui a donn√© naissance. De plus, le syst√®me plan√©taire dont elle fait partie, vieux d'environ 20 millions d'ann√©es (bien peu compar√© aux 4,6 milliards d'ann√©es du syst√®me solaire) pourrait ressembler √† ce que devait √™tre notre monde juste apr√®s sa formation. "Ce syst√®me plan√©taire est sans doute le meilleur pour comprendre leur formation et √©volution pr√©coce", explique l'astrophysicienne qui l'√©tudie depuis 35 ans. Apr√®s la plan√®te g√©ante Beta Pictoris B, d√©couverte par une √©quipe d'Anne-Marie Lagrange en 2009, une deuxi√®me a √©t√© rep√©r√©e autour de l'√©toile. Cette "petite soeur, presque jumelle", prend logiquement le nom de Beta Pictoris C. Selon les scientifiques, les deux plan√®tes sont encore en cours de formation. "Les plan√®tes g√©antes jouent un r√īle crucial dans les syst√®mes plan√©taires", pr√©cise l'astrophysicienne. "Nous pouvons √©galement √©tudier les interactions entre les plan√®tes et le disque de poussi√®res". Beta Pictoris C a √©t√© d√©tect√©e de mani√®re indirecte gr√Ęce au spectrographe HARPS, un chasseur de plan√®tes de l'Observatoire europ√©en austral (ESO) install√© au Chili. Les chercheurs ont utilis√© la m√©thode dite "des vitesses radiales", qui consiste √† d√©tecter dans le spectre d'une √©toile les perturbations caus√©es par la pr√©sence autour d'elle d'un corps c√©leste. Ils ont √©galement d√©termin√© que Beta Pictoris C, log√©e entre son √©toile et sa grande soeur, orbite relativement pr√®s de Beta Pictoris dont elle fait le tour en √† peu pr√®s 1.200 jours. Mais selon l'√©tude "plus de donn√©es seront n√©cessaires pour obtenir des estimations plus pr√©cises". Beta Pictoris B est seize fois plus grande et 3.000 fois plus massive que notre plan√®te. Selon des travaux parus en 2014, elle orbite autour de son √©toile h√īte √† une distance √©quivalant √† huit fois la distance Terre - Soleil et tourne sur elle-m√™me √† au moins 100.000 km/heure, soit pr√®s de 60 fois plus vite que la Terre. La dur√©e du jour n'y exc√®de pas les 8 heures. D'autres plan√®tes pourraient √™tre d√©couvertes autour de Beta Pictoris mais "peu √™tre bien moins massives...", conclut Anne-Marie Lagrange.