Dominique Anglade, sur les épaules d'un collÚgue québécois aprÚs son bouleversant témoignage aux disparus du séisme du 12 janvier 2010./Photo: Source-La Presse.ca

La dĂ©putĂ© quĂ©bĂ©coise d'origine haĂŻtienne,Dominique Anglade, a rendu hommage Ă  ses parents dĂ©cĂ©dĂ©s en HaĂŻti lors dutremblement de terre du 12 janvier 2010. 10 ans aprĂšs, l’élue de Saint-Henri Saint-Anne dĂ©terre les souvenirs d'unesombre page. Ses tĂ©moignages, aussi vibrants qu’émouvants, ont mis en larmes ses collĂšgues del’AssemblĂ©e nationale. Dominique Anglade a obtenu une motion adoptĂ©e Ă  l’unanimitĂ© pour commĂ©morer les 10 ans du sĂ©isme et rendre hommage aux personnes disparues lorsde sĂ©isme. Anglade a perdu sa mĂšre ainsi que son pĂšre, brillant intellectuel et gĂ©ographique installĂ© au Canada aprĂšs avoir fui le rĂ©gime sanguinaire des Tontons Macoutes. Quand elle a appris la nouvelle, raconte-t-elle, elle s'estsentie effondrĂ©e et ne voyait pascomment se relever jusqu’à ce qu’une tante, Ă©galement victime du cataclysme, lui ait susurrĂ©: «Dominique, nos morts sont morts, il va falloir qu’on les enterre. Par contre, on peut faire encore beaucoup pour les vivants ». « Et c’est lĂ  que je prends tout le courage et la force de dire qu’on n’a pas le droit de se laisser abattre », a-t-elle relatĂ© devant ses collĂšgues de l’AssemblĂ©e, touchĂ©s par les propos Ă©mouvants, rapportĂ©s par La Presse. D’autres membres de l’AssemblĂ©e dont laministreNadine Girault,ont offert leur soutien moral Ă  Mme Anglade, en lui tĂ©moignant ses sympathies pour toutes ces viesque cette catastrophe a emportĂ©es cemardi 10 janvier 2019, dans l'aprĂšs-midi, pendant seulement 35 secondes. Plus de 250, 000 personnes ont pĂ©ri, des centaines de bĂątiments et de rĂ©sidences privĂ©s ont Ă©tĂ© dĂ©truits, d’autres sĂ©vĂšrement endommagĂ©s. Les Ă©difices publics, dont le Palais national Ă©taient tombĂ©s ce jour-lĂ , et peinent aujourd’hui, 10 ans plus tard,Ă  ĂȘtre reconstruits.

Un artiste vend une banane 120.000 dollars, un autre la mange

Qu'est-ce qui est jaune, qu'on scotche au mur, qui vaut 120.000 dollars et qu'on peut manger? Une banane vendue pour ce prix par un artiste, et qu'un autre artiste s'est fait un plaisir de dĂ©vorer afin de choquer le bourgeois. IntitulĂ©e "Comedian", l’Ɠuvre, un simple fruit accrochĂ© Ă  un mur par l'Italien Maurizio Cattelan, avait Ă©tĂ© acquise par un collectionneur français pour cette somme. Elle Ă©tait exposĂ©e samedi Ă  l'exposition d'art contemporain Art Basel Ă  Miami Beach (Etats-Unis) quand un visiteur a dĂ©cidĂ© d'un happening. Comme le montre une vidĂ©o sur son compte Instagram, David Datuna, qui se dĂ©crit comme un artiste amĂ©ricain d'origine gĂ©orgienne installĂ© Ă  New York, dĂ©colle la banane du mur blanc, la pĂšle et la mange devant une foule de curieux. Il y voit une "performance artistique" qu'il intitule "Hungry Artist" ("Artiste ayant faim"), avant de se faire escorter Ă  l'abri des regards par la sĂ©curitĂ©. Le prĂ©judice n'est que trĂšs relatif, selon la galerie Emmanuel Perrotin, qui a vendu "Comedian". "Il n'a pas dĂ©truit l’Ɠuvre. La banane, c'est l'idĂ©e", a expliquĂ© son directeur des relations avec les musĂ©es Lucien Terras, au quotidien Miami Herald. Toute la valeur rĂ©side en effet dans le certificat d'authenticitĂ©, le fruit Ă©tant censĂ© se faire remplacer rĂ©guliĂšrement plutĂŽt que de pourrir. D'ailleurs, au bout d'un quart d'heure une nouvelle banane Ă©tait scotchĂ©e au mur. Maurizio Cattelan est surtout connu pour "America", des toilettes en or 18 carats qui fonctionnent, avec siĂšge, cuvette et chasse d'eau de rigueur. Cette Ɠuvre, qui vaut cinq Ă  six millions de dollars, a disparu depuis qu'elle a Ă©tĂ© volĂ©e en septembre au palais de Blenheim, un chĂąteau Ă  Woodstock (sud de l'Angleterre).


Dominique Anglade, sur les épaules d'un collÚgue québécois aprÚs son bouleversant témoignage aux disparus du séisme du 12 janvier 2010./Photo: Source-La Presse.ca

La dĂ©putĂ© quĂ©bĂ©coise d'origine haĂŻtienne,Dominique Anglade, a rendu hommage Ă  ses parents dĂ©cĂ©dĂ©s en HaĂŻti lors dutremblement de terre du 12 janvier 2010. 10 ans aprĂšs, l’élue de Saint-Henri Saint-Anne dĂ©terre les souvenirs d'unesombre page. Ses tĂ©moignages, aussi vibrants qu’émouvants, ont mis en larmes ses collĂšgues del’AssemblĂ©e nationale. Dominique Anglade a obtenu une motion adoptĂ©e Ă  l’unanimitĂ© pour commĂ©morer les 10 ans du sĂ©isme et rendre hommage aux personnes disparues lorsde sĂ©isme. Anglade a perdu sa mĂšre ainsi que son pĂšre, brillant intellectuel et gĂ©ographique installĂ© au Canada aprĂšs avoir fui le rĂ©gime sanguinaire des Tontons Macoutes. Quand elle a appris la nouvelle, raconte-t-elle, elle s'estsentie effondrĂ©e et ne voyait pascomment se relever jusqu’à ce qu’une tante, Ă©galement victime du cataclysme, lui ait susurrĂ©: «Dominique, nos morts sont morts, il va falloir qu’on les enterre. Par contre, on peut faire encore beaucoup pour les vivants ». « Et c’est lĂ  que je prends tout le courage et la force de dire qu’on n’a pas le droit de se laisser abattre », a-t-elle relatĂ© devant ses collĂšgues de l’AssemblĂ©e, touchĂ©s par les propos Ă©mouvants, rapportĂ©s par La Presse. D’autres membres de l’AssemblĂ©e dont laministreNadine Girault,ont offert leur soutien moral Ă  Mme Anglade, en lui tĂ©moignant ses sympathies pour toutes ces viesque cette catastrophe a emportĂ©es cemardi 10 janvier 2019, dans l'aprĂšs-midi, pendant seulement 35 secondes. Plus de 250, 000 personnes ont pĂ©ri, des centaines de bĂątiments et de rĂ©sidences privĂ©s ont Ă©tĂ© dĂ©truits, d’autres sĂ©vĂšrement endommagĂ©s. Les Ă©difices publics, dont le Palais national Ă©taient tombĂ©s ce jour-lĂ , et peinent aujourd’hui, 10 ans plus tard,Ă  ĂȘtre reconstruits.

Une mannequin pose pour la maison de lunetterie BelOptik

Alors que certaines maladies de l’Ɠil peuvent ĂȘtre guĂ©ries ou corrigĂ©es, d’autres sont irrĂ©versibles. Et seule une consultation des yeux peut aider Ă  prĂ©venir ces maladies | Autant que chaque partie du corps requiert l'intervention d'un spĂ©cialiste en cas de malaise, autant que chacune de ces parties joueun rĂŽle particulier et leur fonctionnement participe Ă  la santĂ© gĂ©nĂ©rale du corps. L'Ɠil, organe de la vue, aussi petit puisse-t-il ĂȘtre, n'en est pas exempt. D'oĂč l'importancede voir rĂ©guliĂšrement un ophtalmologue, mais aussi de porter, en cas de besoin,des lunettes de qualitĂ©. Consulter rĂ©guliĂšrement son ophtalmologue et faire attention Ă  la qualitĂ© des lunettes portĂ©es, c'est se garantir une bonne santĂ© optique ou encore visuelle. Georges Hudicourt y croit dur comme fer."Dans les pays beaucoup plus avancĂ©s qu'HaĂŻti, il est recommandĂ© de voir un ophtalmologue chaque annĂ©e" confie le fondateur de Bel Optik,une entreprise spĂ©cialisĂ©e dans la fabrication delunetteset l'adaptation des prescriptions aux diffĂ©rents types de lunettes. En HaĂŻti, il est cependant de coutume, pour une partie de la population, de visiter un ophtalmologue chaque trois ans, selon ce que rapporte M. Georges Hudicourt qui affirme que cette consultation devrait ĂȘtre une obligation pour chacun. Plusieurs raisons justifientle devoirpour quelqu'unde toujours faire examinerses yeux par un spĂ©cialiste.D’abord pour s’assurer qu’on voit bien, car pouvoir ouvrir chaque jour ses yeux ne veut pas forcĂ©ment dire que la vision est comme elle devrait ĂȘtre. «Il y a des gens qui ne voient pas bien et qui ne les savent mĂȘme pas, car ils n’ont jamais pensĂ© Ă  s’examiner les yeux » explique M. Hudicourt,qui est lui-mĂȘme fils d’ophtalmologue. «Pour certains, cela se voit tout de suite que la personne ne voit pas bien, mais pour d’autres, il faut consulter un ophtalmologue pour pouvoir le dĂ©terminer » continue le PDG de Bel Optik, prĂ©sente en HaĂŻti depuis 2012. Ensuite, vient la question de la santĂ© des yeux. La vision mise Ă  part, les yeux ont aussi une santĂ©. Alors que certaines maladies de l’Ɠil peuvent ĂȘtre guĂ©ries ou corrigĂ©es, d’autres sont irrĂ©versibles. Et seule une consultation des yeux peut aider Ă  prĂ©venir ces maladies. «Il faut par exemple se faire examiner le cristallin pour dĂ©tecter la cataracte; contrĂŽler la pression dans les yeux pour dĂ©tecter le glaucome ». Ces maladies, lorsque commencent Ă  apparaitre les symptĂŽmes, cela signifie dĂ©jĂ  qu’il est trop tard, toujours selon l’avis de M. Hudicourt. Par ailleurs, les lunettes ont trĂšs peu Ă  voir avec les maladies des yeux qui, elles, se soignent par des mĂ©dicaments et des traitements. Les lunettes servent Ă  corriger une vision dĂ©fectueuse. «Porter des lunettes c’est pour bien voir» affirme l'optalmologue. Cependant, le cĂŽtĂ© esthĂ©tique doit ĂȘtre aussi prisen compte. Car, si on doit quasi constamment avoir quelque chose sur le visage, autant que ce soit beau.


Phanord Cabé/ Photo: Instagram @phanordcabe

"Internet est une grande source d'informations. C'est remplid'opportunitĂ©s", croit Phanord CabĂ©. Evoluant dansle domaine destechnologies et de la communicationdepuis plus de dix ans, le jeune technicien parle sur la base de ses expĂ©riences. Tout a commencĂ© Ă  Carrefour pour Phanord CabĂ©, sa commune d'origine, oĂč il a travaillĂ© en 2006pour le cybercafĂ© Call Center Net. LĂ -bas, il profite de son temps libre pour apprendre Ă  mieux connaĂźtre la toile, Ă  se former via des tutoriels et Ă  accompagner ceux ayant besoin de coups de main en cas de problĂšmes techniques. En2010, peu aprĂšs le sĂ©isme, il se lance surTwitter-SMS.A l'Ă©poque, alors que le rĂ©seau commenceĂ  se faire connaĂźtre en HaĂŻti, le jeune amant de tout ce qui touche Ă l’informatique et Ă la technologie, crĂ©e@phamour et @piyaylanmou, qu'il alimente en tweets sentimentaux via 40404. Les annĂ©es passent et le jeune passionnĂ© commence Ă  prendre du gallon. Il est embauchĂ©en2010Ă  la compagnie de tĂ©lĂ©phonie mobile,Digicel, ensuite en 2012, par Radio-TĂ©lĂ©vision CaraĂŻbes (RTVC) oĂč il travaille depuis comme social media manager.Il s'occupe notamment des pagesrĂ©seaux sociaux de l'institution. Dans le mĂȘme temps, ses progrĂšs lui ont permis d'assister, pour la gestion de leur image en ligne, de nombreuses personnalitĂ©s publiques du pays. On parle ici de Jean-Henry CĂ©ant, Shelove Perrin, Guy Wewe, Rockfam, Jean Jean Roosevelt, Roudy Roodboy, Rutshelle Guillaume, Banj FM pour ne citer que ceux-lĂ . Aujourd'hui mariĂ© et pĂšre de trois jeunesenfants,l'ancienĂ©lĂšve du lycĂ©e Louis Joseph Janvier lance sa propre entreprise, « « CabeSolutions ». A travers ce rĂȘve devenu "un projet de vie", le jeune social media manager compte offrir des services/solutions Ă  des entreprises, des personnalitĂ©s publiques (artistes, politiques entre autres).Social Media Management, Consultation enNetwork security et web radio, le monitoring, l’Email Marketing,la crĂ©ationd'application entre autressont parmi la gamme des services offerts. "Avec mon talent et ma passion pour le domaine, je me suis dit pourquoi ne pas mettre sur pied quelque chose pouvant aider les autres Ă  trouver les solutions aux problĂšmes qu'ils rencontrent au quotidien? C'est pourquoi j'ai lancĂ© CabeSolutions. C'estaussi une façon pour moi d'aider les autres Ă  avancer et explorer d'autres horizons dans le secteur", souligne CabĂ©. "Internet est une grande source d'informations. C'est remplid'opportunitĂ©s", reconnait-il.Pour saisir ces opportunitĂ©s, il fautcommencer par se fixer des objectifs et s'y accrocher. En ligne, "on peut se former, se crĂ©er une identitĂ©: devenir "Youtubeur, blogeur, social media manager etc", Ă©graine-t-il. Il y a aussi moyen de se lancer dans les affaires. Ensuite, il faut avoir la motivation et la dĂ©terminationnĂ©cessaires, utiliserles outils disponibles - un ordinateur,un tĂ©lĂ©phone intelligent et une bonne connexion Ă  Internet."Et toutes les opportunitĂ©s s'offriront Ă  vous". Pour CabĂ©, il y a un certain retard en HaĂŻti dans le domaine de la technologie, mais en mĂȘme temps,il y a de sĂ©rieuxprogrĂšs. Par exemple,dans le paysage entrepreneurial, deplus en plus d'entreprises commencent Ă  marquer leur prĂ©sence en ligne, via les rĂ©seaux sociaux et leur propre site Internet. La raison ? Elles veulent soigner leur image,attirer la clientĂšleĂ  dĂ©couvrir et consommer leurs produits et services. Et pour mieux y parvenir, certaines compĂ©tences s’avĂšrent importants dont cellesdusocialmedia manager. En ce qui concerne, ce mĂ©tier,le social media manager, il deviendra"bientĂŽt indispensable", dans la mesure oĂč, prophĂ©tise Phanord CabĂ©, il va y avoir davantage de concurrence surce marchĂ© en pleine transformation. "Il faudra des personnes qui sachent comment gĂ©rer l'image des entreprises, personnages publiques", conclut-il en invitant les jeunes Ă  se prĂ©parer. Raoul Junior Lorfils et Websder Corneille

L'argentin, Lionel Messi

Le FCBarcelone rĂ©vĂšle que pour son compte Twitter en français comptant plus d'un millions de followers,les HaĂŻtiens, en nombre, fontpartie du top 3. Le FC Barcelone de Lionel Messi a des fans sur toute la surface du globe. De l’AmĂ©rique Ă  l'Asie en passant par l’Europe ou encorela CaraĂŻbe, le club catalan compte des fans par millions. PasĂ©tonnant pour une formation qui a dans ses rangs l'Argentin Lionel Messi, le Français Antoine Griezman et l'UruguayenLuis Suarez. Mais de nos joursil ne suffit pas de d'avoirlapopularitĂ©.Il faut pouvoir la montrer, la quantifier et l'interprĂ©ter avecĂ  l'appui desdonnĂ©es gĂ©ographiques entre autres. Et ça, le Barça l'a bien compris! Ainsi, le club a rendu publique ce 19 novembreles rĂ©sultats d'un sondage surl'origine de ses followers pourson compte Twitter (français). A la troisiĂšme place du classement, se trouve HaĂŻti. Pas Ă©tonnant lĂ  non plus, puisqu'iciles citoyens, passionnĂ©s du foot,sont gĂ©nĂ©ralement partagĂ©s entre le BrĂ©sil et l’Argentine;le Barcelone et le Real Madrid. 👏🌏Le Top 9 des pays comptant le plus de followers sur notre compte Twitter en français @fcbarcelona_fra (nous sommes plus d'un million !) : 1)đŸ‡«đŸ‡· 2)đŸ‡Č🇩 3)🇭đŸ‡č 4)🇬🇳 5)🇹🇼 6)đŸ‡Ș🇬 7)🇾🇳 8)đŸ‡§đŸ‡· 9)đŸ‡©đŸ‡ż Et vous ? Envoyez-nous votre drapeau pour montrer d'oĂč vous nous suivez ! pic.twitter.com/RQiLljVrus — FC Barcelona (@fcbarcelona_fra) November 19, 2019 Dans le top 9 publiĂ© sur ce compte Twitter du Barça suivi par plus d'un millions de personnes, HaĂŻtiest devancĂ©e par la France (#1) d'Antoine Griezman et le Maroc(#2) de Medhi Benatia. Notons Ă  la 8e place, le BrĂ©sil d'oĂč viennentplusieurslĂ©gendes -Ronaldo, Ronaldinho, Rivaldo, Romario - ayant portĂ© le maillot Blaugrana. Il faut par ailleurs souligner que le club de la capitale espagnole, Real Madrid, principale rival du FC Barcelone, a de nombreux supporters haĂŻtiens. Reste Ă  savoir quelle place occuperait HaĂŻti, si les madrilĂšnes se dĂ©cidaient Ă  rĂ©aliser un sondage du mĂȘme genre.