Vidéo

Le président américain Donald Trump à la Trump Tower à New York, le 15 août 2017

Le président américain Donald Trump a salué mercredi la décision "sage et raisonnée" du leader nord-coréen Kim Jong-Un qui a annoncé qu'il mettait sur pause le projet de tir de missiles près du territoire américain de Guam. "Kim Jong-Un de Corée du Nord a pris une décision très sage et très raisonnée", a tweeté M. Trump depuis New York où il passe quelques jours. "L'alternative aurait été à la fois catastrophique et inacceptable!", a-t-il ajouté. La tension s'est fortement accrue sur la péninsule coréenne ces dernières semaines après les tests réussis - mais interdits par la communauté internationale - de deux missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens capables selon les experts de frapper la côte ouest des Etats-Unis et peut-être même la côte est. Donald Trump a choisi d'adopter un ton très martial dans sa réponse à ce que Washington voit comme une provocation, promettant notamment "le feu et la colère" au régime de Kim Jong-Un et faisant allusion à la puissance de l'arsenal nucléaire américain. La situation s'est encore envenimée quand l'armée nord-coréenne a fait part de son intention de lancer 4 missiles à portée intermédiaire au-dessus du Japon et à proximité de l'île américaine de Guam, qui abrite une base aérienne stratégique pour les opération de Washington dans la région. Mais mardi, Kim Jong-Un a calmé les choses en expliquant qu'il allait "observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees" avant d'éventuellement lancer les missiles. Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a déclaré peu après que les Etats-Unis restaient toujours ouverts au dialogue avec Pyongyang, mais sous condition. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk

Le Sénat mauritanien. Photo: le360.ma

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a promulgué la réforme constitutionnelle issue du référendum du 5 août, adopté à une large majorité et supprimant notamment le Sénat, a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement. "Le président de la République a promulgué la loi référendaire portant sur les amendements constitutionnels adoptés par le référendum du 5 août", a affirmé le ministre et porte-parole du gouvernement, Mohamed Lemine Ould Cheikh, au cours d'une conférence de presse mardi soir à Nouakchott. La promulgation a eu lieu après la validation le même jour par le Conseil constitutionnel des résultats du référendum, approuvé par les Mauritaniens à 85% avec une participation de 53,73%. "Cette promulgation et la publication des amendements au journal officiel le même jour mettent fin dans l'immédiat au Sénat, dont les prérogatives sont transférées de facto à l'Assemblée nationale", a dit M. Ould Cheikh. "Désormais, le Sénat appartient au passé. Ses locaux, ses biens et ses équipements reviennent à l'Etat", a-t-il ajouté. Vent debout contre une suppression de leur institution, les sénateurs s'étaient opposés à la modification constitutionnelle, s'attirant les critiques du président Aziz. Un sénateur ayant mené la fronde, arrêté le 11 août, était toujours détenu mercredi par la police dans un lieu inconnu, selon un de ses avocats et des membres de sa famille, qui affirment qu'ils n'ont pu entrer en contact avec lui. Les raisons de son arrestation n'ont pas été officiellement communiquées. Les amendements constitutionnels suppriment le Sénat, remplacé par des Conseils régionaux élus, modifient le drapeau national, auquel seront ajoutées deux bandes rouges pour "valoriser le sacrifice des martyrs" de la résistance à la colonisation française, qui s'est achevée en 1960. L'opposition radicale, réunie dans une coalition de huit partis et organisations, avait appelé au boycott du référendum. Cet appel au boycott avait obtenu le soutien d'un grand nombre de personnalités politiques, aussi diverses que des conservateurs religieux et des militants contre l'esclavage. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk


Crédit photo: Radio-Canada

Ça commence à mal tourner pour les demandeurs d’asileen provenance des Etats-Unis débarquant au Canada. Le Journal de Montréal a rapporté hier mardi 15 août que des migrants qui ont passé illégalement la frontière à Saint-Bernard-de-Lacolle ont été arrêtés. Une information confirmée par l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Pour cause, ces demandeurs d'asile auraient des rapports avec la pornographie juvénile. En ce sens, une plainte aurait été déposée par la Direction des poursuites criminelles et pénales du Québec (DPCP) contre les accusés. Ce coup de filet, comme l’explique l’agence,a été réalisé grâce à des «mesures et d'arrangements de sécurité rigoureux en collaboration avec la GRC, y compris l'examen des bagages et des biens électroniques». Mais le Journal de Montréal a noté que l'ASF «refuse d'en dire davantage sur cet incident» mais souligne toutefois que cet événement «est une indication du système de sécurité qui est en place et qu'il fonctionne bien». Si l’identité des accusésn’a pas été dévoilée, les statistiques indiquent que depuis le début du mois de juillet, ce ne sont pas moins de 5000 migrants qui sont entrés au Québec.D’après Philippe Couillard, premier ministre Québécois,ces migrants«sont surtout d’origine haïtienne». Plus récemment, un sondage mené au Québec aconclu que plus de la moitié des Québécois se disent favorables à ce que l'on empêche l'entrée des migrants directement à la frontière canado-américaine. L’inquiétudeque partagent 39 % des gens interrogés est de voir le Québec devenir moins sécuritaire avec cette importante arrivée de migrants. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk

2017 marque les 226 ans de la cérémonie du Bois-Caïman, historiquement considérée «fondatrice» de la nation haïtienne. Il s’agit de la première occurrence de la date sous la présidence de Jovenel Moise. Tradition oblige, le chef de l’Etat s’est donc rendu 13 aout à Mont-Rouge sur l'Habitation Norman Demezi (Plaine du Nord) secondé de sa femme, Martine Moise, de quelques dignitaires actuels et passés de l’Etat. Je participe, ce lundi 14 août, à Mont-rouge, à Plaine du Nord, à la célébration du 226e anniversaire de la cérémonie du Bois Caïman pic.twitter.com/0li6MeVb2j — Jovenel Moïse (@moisejovenel) August 14, 2017 « Nous avons la responsabilité de tenir haut ce flambeau de la liberté et de la transmettre à nos fils et à nos filles. Nous avons une grande histoire à préserver » a lâché Jovenel Moïse qui croit qu’à travers la Cérémonie du Bois Caïman, «exemple de solidarité et d'union nationale», Haiti a «envoy[é] le signal de la liberté aux peuples opprimés dans le monde». Présent à la «Cérémonie», l'ancien Premier Ministre Évans Paul a fait la lecture de la Déclaration du Bois Caïman. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk


La Chine considère l'addiction à l'internet comme un trouble clinique depuis 2008

Un adolescent chinois est mort moins de 48 heures après son arrivée dans un centre de rééducation destiné aux accros du web, un drame qui met en lumière ces établissements controversés. En Chine, l'addiction à internet est considérée comme un trouble clinique depuis 2008. Et le pays compterait des millions de jeunes passant l'essentiel de leur temps à jouer. Les parents de la victime de 18 ans, Li Ao, avaient payé 22.800 yuans (2.900 euros) pour 180 jours de rééducation dans un centre "fermé et isolé" de la province de l'Anhui (est). L'école promettait d'utiliser une combinaison de méthodes psychologiques et d'entraînement militaire, ont déclaré son père et sa mère dimanche à la télévision publique CCTV. La cause du décès n'est pour l'instant pas établie. Les parents ont assuré avoir reçu un appel téléphonique du centre un jour et demi après l'admission de leur fils, leur annonçant que ce dernier était aux urgences. Lorsqu'ils sont arrivés à l'hôpital, ils disent l'avoir trouvé à la morgue et recouvert de cicatrices. "Les éducateurs du centre nous ont pourtant assurés qu'ils ne frappaient jamais les enfants ni n'utilisaient de châtiments corporels", a déclaré sa mère Liu Dongmei à CCTV. Selon la télévision publique, l'école, située près de la capitale provinciale Hefei, n'avait pas l'autorisation de fonctionner. Les membres de la direction de l'école et quatre éducateurs ont été interpellés par la police. Une enquête est toujours en cours, selon CCTV. L'AFP n'a cependant pas pu joindre le bureau local de la sécurité publique pour obtenir un commentaire. La lutte contre l'addiction des jeunes à internet est une affaire sérieuse en Chine. Le géant de l'internet Tencent a ainsi imposé en juillet des limites de temps de jeu aux enfants utilisant "King of Glory", un jeu de combat multijoueurs très populaire. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk

L'action de Snap, la maison mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, chutait à Wall Street jeudi après l'annonce de résultats qui ont déçu le marché pour le 2e trimestre.

L'action de Snap, la maison mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, chutait à Wall Street jeudi après l'annonce de résultats qui ont déçu le marché pour le 2e trimestre. Dans les échanges électroniques après la clôture de la séance officielle, Snap dégringolait de plus de 12% à 12,11 dollars, très en-dessous de son cours d'introduction en Bourse de 17 dollars en mars dernier. Les investisseurs sont notamment déçus par le nombre d'utilisateurs quotidiens (DAU) qui, à 173 millions, est en-dessous de la moyenne de leurs attentes (175 millions) même s'il a progressé de 21% sur un an. Le réseau social a affiché un bond de 153% de son chiffre d'affaires sur un an à 181,6 millions de dollars mais sa perte nette s'est creusée passant de 115,9 millions à 443 millions de dollars sur un an. Le marché attendait un chiffre d'affaires de 186 millions de dollars. Le coût d'hébergement par utilisateur a aussi augmenté sur douze mois, passant de 55 cents à 61 cents même si le revenu moyen par utilisateur a progressé, lui, de 109%. Snap n'a cessé de reculer en Bourse après avoir approché les 28 dollars dans les jours suivant son introduction en Bourse. A la mi-juillet, le titre avait déjà connu une forte baisse après que la banque d'affaires Morgan Stanley avait abaissé les prévisions de progression des revenus publicitaires. Snap avait déjà annoncé une perte de 2,2 milliards de dollars au premier trimestre. Sur les six premiers mois de l'année, elle s'établit désormais à 2,65 milliards de dollars. La société, lancée en 2011 sous le nom de "Picaboo", est devenue célèbre par ses messages éphémères et ses filtres photographiques. Sa capitalisation boursière, qui avait dépassé 34 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse faisant de ses deux jeunes créateurs, Evan Spiegel et Bobby Murphy, des multi-milliardaires, est depuis retombée à moins de 16 milliards. Comme Twitter, Snap peine à convaincre les marchés de sa capacité à transformer sa fréquentation en revenus, notamment par le biais de la publicité et des données vendues aux annonceurs. "Snap n'a aucune donnée fondamentale favorable. Le titre vaut 12 dollars et en étant généreux", a asséné l'analyste Trip Chowdry de Global Equities Research dans une note après la publication des résultats. Recevez gratuitement les dernières nouvelles locales et internationales directement sur votre téléphone: Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur Google Play Store:http://bit.ly/1HHj2Uu Téléchargez l’application Loop News Caribbean sur l’App Store :http://apple.co/2e3q1Lk


Agenda

"2017-06-06","2017-06-07","2017-05-20","2017-05-21","2017-06-08","2017-06-09","2017-06-15","2017-06-16","2017-06-17","2017-06-24"No Events Found