Jimmy Jean-Louis, figure du nouveau long métrage Rattles nakes, présenté à Los Angeles dans le cadre du Festival du Film Panafricain, réalisé par Julius Amedume sur un script de Graham Farrow

L’acteur Jimmy Jean-Louis figure dans le tout nouveau film «Rattle snakes», réalisé par Julius Amedume et présenté à Los Angeles dans le cadre du Festival du Film Panafricain qui s’est déroulé du 7 au 18 février. Jimmy Jean-Louis, star de la série «Heroes» et qui a aussi joué dans «Desrances», occupe une fois de plus le devant de la scène grâce à ce nouveau projet dont le script est signé Graham Farrow. Qualifié de «thriller psychologique néo-noir», Rattle snakes figure parmi les nouveaux titres que Kew Media Distribution présentera aux acheteurs de l’European Film Market de Berlin. Synopsis Robert McQueen (Jimmy-Jean Louis) est un thérapeute de Los Angeles dont la clientèle est exclusivement composée de femmes aisées. Alors qu’il se rend à un rendez-vous régulier avec une femme mariée particulièrement malheureuse, Robert est pris en embuscade et tenu en otage par trois hommes masqués. Lorsque les masques se détachent rapidement, ses agresseurs se révèlent être les maris de ses plus habitués clients, qui l'accusent de coucher avec leur femme - affirmation qu'il nie avec ferveur, plaidant pour son innocence. RATTLESNAKES is based from the acclaimed play written by Graham Farrow. @JuliusAmedume @TheJackColeman pic.twitter.com/NKo8xpqJNF — Jimmy Jean-Louis (@haitianhero) 3 février 2019 Dans un ultime fossé, dans une tentative désespérée de changer l’esprit des trois hommes, Robert révèle quelque chose d’autre: un secret qui changera leur vie pour toujours. Mais sera-ce suffisant pour sauver le sien? Basé sur la célèbre pièce du même nom de Graham Farrow, Rattles nakes est un début impressionnant, mêlant avec subtilité et habileté les conventions de genre du thriller psychologique à des éléments néo-noirs qui promettent une poussée d'adrénaline des plus satisfaisantes. #LosAngeles 2019 Pan African Film & Arts Fest unveils screening dates for ‘Rattlesnakes’ by Writer/Director @JuliusAmedume starring @haitianhero @TheJackColeman @robinnelee..pic.twitter.com/zoWpQF2ELo - (Fri 2/8 7pm, Wed 2/13 3:45pm, Mon 2/18 12:30pm) https://t.co/E7wwsVYtfO — FilmTVDiversity (@FilmTVDiversity) 6 février 2019

Source: Diario Libre

Dajabón dépend des Haïtiens. C’est le président de l'Association des marchands de la place, Abigail Bueno, qui l’affirme. Cela dit, la province dominicaine frontalière à Ouanaminthe est affectée par la crise qui gangrène Haïti depuis quelque temps. Surtout par rapport à son intensification ces temps-ci. Selon El Diario Libre, Abigail Bueno a déploré la crise qui sévit en Haïti dont les répercussions s'étendent jusqu’à Dajabón qui vit des échanges commerciaux avec les Haïtiens. ”Le secteur commercial de Dajabón ressent depuis plusieurs semaines la crise haïtienne avec la dépréciation de la valeur de la monnaie [la gourde, NDLR] de cette nation”, a-t-il souligné. Aussi, il se plaint du fait que la vente des produits agricoles dominicains connaît un blocage avec la crise. En effet, il a été difficile pour les Haïtiens de se rendre au marché à la frontière pour les acheter comme d’habitude. Le responsable estime que c’est “très douloureux” des deux côtés. "Ici, nous dépendons essentiellement de la frontière et vice-versa", a-t-il déclaré au journal dominicain, soulignant - dans la foulée - que “les deux parties bénéficient de l'échange”.


Source: Diario Libre

Dajabón dépend des Haïtiens. C’est le président de l'Association des marchands de la place, Abigail Bueno, qui l’affirme. Cela dit, la province dominicaine frontalière à Ouanaminthe est affectée par la crise qui gangrène Haïti depuis quelque temps. Surtout par rapport à son intensification ces temps-ci. Selon El Diario Libre, Abigail Bueno a déploré la crise qui sévit en Haïti dont les répercussions s'étendent jusqu’à Dajabón qui vit des échanges commerciaux avec les Haïtiens. ”Le secteur commercial de Dajabón ressent depuis plusieurs semaines la crise haïtienne avec la dépréciation de la valeur de la monnaie [la gourde, NDLR] de cette nation”, a-t-il souligné. Aussi, il se plaint du fait que la vente des produits agricoles dominicains connaît un blocage avec la crise. En effet, il a été difficile pour les Haïtiens de se rendre au marché à la frontière pour les acheter comme d’habitude. Le responsable estime que c’est “très douloureux” des deux côtés. "Ici, nous dépendons essentiellement de la frontière et vice-versa", a-t-il déclaré au journal dominicain, soulignant - dans la foulée - que “les deux parties bénéficient de l'échange”.

Une plaque bleue du patrimoine anglais sera installée à lamaison en Angleterre où Bob Marley, légende du reggae, a cherché refuge il y a 42 ans après le traumatisme d'une tentative d'assassinat en Jamaïque. Selon lequotidienbritannique The Guardian, Marley, la romancière Angela Carter, la voyageuse Gertrude Bell et la correspondante de guerre Martha Gellhorn figuraient parmi les nomsannoncés mardi parmi les personnalitésà célébrer en 2019 dans le cadre du programme de protection du patrimoine de Londres. L'article mentionnait que la maison de Oakley Street, à l'angle de King's Road, à Chelsea, était l'endroit où Marley vivait avec son groupe, les Wailers, en 1977.«Quand ils n'enregistraient pas, ils faisaient le court voyage sur le pont Albert pour jouer au football à Battersea Park», indique l'article. C’est en vivant sur Oakley Street que Marley et les Wailers ont terminé l’enregistrement de son albumExodus.Outre la chanson titre, «Exodus», l'album, décrit comme l'un des meilleurs de Marley, contient les pièces à succès Jammin, One Love et Waiting In Vain. Rappelons que lemagazineTimea éluExodusmeilleur album du XXe siècle. L'historien David Olusoga, administrateur de «English Heritage» et membre du comité des plaques bleues, s'est dit particulièrement enthousiasmé par la plaque Marley. Marley, a-t-il déclaré, est resté « l'un des musiciens les plus aimés et les plus écoutés du XXe siècle ». « Il a été l’une des premières superstars à venir d’un pays en voie de développement.Il est l'un des visages les plus célèbres au monde, l'un des visages les plus reconnaissables au monde, et il a ouvert la voie à d'autres artistes venant de ces pays.» LeGuardiana déclaré que Marley avait un jour déclaré qu'il considérait Londres comme sa deuxième maison et que son séjour fournissait la stabilité dont il avait tant besoin après les terribles événements de 1976, lorsque des hommes armés de motivations politiques ont tiré sur lui, son épouse Rita et son directeur, Don Taylor. Chaque année, environ 12 plaques bleues sont remises et English Heritage est consciente de la nécessité de faire commémorer plus de femmes et de personnes de couleur. Sir Tim Laurence, président du conseil, a déclaré: « Nous avons traversé une longue phase au cours de laquelle, à moins que vous ne soyez blanc ou mâle, vous avez moins de chances d’obtenir une plaque bleue.Nous essayons de rendre la sélection beaucoup plus équilibrée et plus diversifiée.» Tous les destinataires possibles doivent être morts depuis au moins 20 ans et être nommés par les membres du public.Bob Marley est décédé d'un cancer en 1981.


DJ Koh, dirigeant de Samsung, lors de la présentation du Galaxy Fold le 20 février 2019 à San Francisco

Le sud-coréen Samsung a pris une longueur d'avance sur ses rivaux, Apple en particulier, en devenant le premier fabricant majeur à lancer un smartphone à écran pliable et en dévoilant un modèle compatible avec l'internet ultrarapide 5G, une première. Douze ans après l'iPhone, ces deux annonces de mercredi étaient très attendues par le secteur, qui a connu sa première baisse l'an dernier et cherche des innovations pour relancer le marché, saturé. Comme attendu, le leader du smartphone a lancé lors d'un grand show organisé à San Francisco un modèle hybride qui peut être téléphone et tablette grâce à un écran qui se plie et se déplie. Le Galaxy Fold sera disponible à partir du 26 avril aux Etats-Unis, au prix d'entrée de 1.980 dollars. Le sud-coréen, venu narguer Apple sur ses terres californiennes, met ainsi un peu plus sous pression son principal concurrent, longtemps vu comme l'innovateur en chef, mais qui peine aujourd'hui à sortir des innovations à même d’époustoufler les consommateurs. Les iPhone ont accusé une nette baisse des ventes fin 2018. "Le Galaxy Fold est une révolution, pas seulement parce qu'il répond aux sceptiques qui disent que tout ce qui est possible a été fait et que l'ère de l'innovation du smartphone est terminée, dans un marché saturé. Nous sommes là pour dire qu'ils ont tort", a lancé DJ Koh, patron de la division mobile chez Samsung. Ces nouveaux produits sonnent comme une revanche pour Samsung, qui a connu une série de revers ces dernières années, dont le rappel planétaire humiliant d'un mobile en 2016 et la condamnation de l'héritier de l'empire. L'entreprise a aussi connu une baisse des ventes en 2018. Plié, le Fold mesure 4,6 pouces (11,7 cm). Il s'ouvre grâce à un écran pliable: la face interne devient un écran de 7,3 pouces (18,5 cm), faisant du smartphone une tablette. Plus l'écran est grand, plus le consommateur utilise d'applications, renforçant du même coup tout l'écosystème du smartphone. "Comme prévu, il n'est pas donné, mais le #GalaxyFold va être LE modèle à avoir pour les mordus de gadgets", a réagi sur Twitter l'analyste Bob O'Donnell (Technalysis Research). Chez Forrester, Julie Ask est plus mesurée: le modèle est "magnifique", mais "épais". Et encore faut-il trouver un marché pour ce produit "qui coûte aussi cher que d'acheter une tablette plus un smartphone", ajoute l'analyste, qui voit du coup plutôt du potentiel du côté des entreprises que des particuliers. En tout état de cause, soulignent les analystes, avec un modèle à ce prix, l'idée n'est pas d'inonder le marché, mais de frapper les esprits et de créer une nouvelle catégorie de produits qui pourrait relancer l'industrie. - Grignotage - AFP / Josh EdelsonSamsung dévoile un premier modèle compatible avec l'internet ultrarapide 5G, le 20 février 2019 à San Francisco, en Californie Autre pied de nez à la concurrence, Samsung a présenté un modèle compatible avec le nouvel internet mobile 5G, encore en cours de déploiement, qui promet téléchargements et connexions ultra-rapides. Mais il n'a fourni ni prix, ni date précise, évoquant un lancement à partir du deuxième trimestre aux Etats-Unis, d'abord chez l'opérateur Verizon. "On y est (...) Le #GalaxyS10 5G est le premier smartphone 5G officiellement lancé", selon Bob O'Donnell. Samsung a présenté d'autres versions de son dernier-né Galaxy S10, allant de 749 à 1.000 dollars et disposant selon les modèles, promet le groupe, d'un meilleur écran, d'une batterie qui dure plus longtemps et de meilleurs objectifs photos. Samsung rejoint ainsi Apple, qui a lui aussi choisi d'élargir sa gamme et ses prix. Alors qu'elles se disputent le segment "luxe" du marché, "les deux marques ont le même problème: un vaste vivier d'utilisateurs mais qui n'est pas homogène, ce qui veut dire que produit et prix uniques, ça ne marche plus", relève l'analyste Carolina Milanesi, du cabinet Creative Strategies. La partie restera ardue pour les deux leaders, dont les parts de marché sont grignotées rapidement par des groupes chinois, en particulier Huawei. A l'occasion des 10 ans de sa gamme Galaxy, Samsung, premier fabricant mondial avec 20,8% de part de marché, n'avait pas lésiné sur les moyens mercredi, avec un show organisé dans une grande salle de concert (8.500 personnes). Plus d'une heure avant le début de l'événement, des centaines de personnes faisaient la queue pour entrer dans l'auditorium situé dans le centre-ville de San Francisco. Il existe déjà sur le marché un modèle, plus basique, de smartphone avec un écran pliable, présenté au dernier salon Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas par une discrète startup chinoise, Royole, fonctionnant avec un système d'exploitation maison.

Judelin Bedoite, PDG de Safety Promo

L’agence haïtienne de promotion numérique, Safety Promo, estnominée pour le prestigieux Prix de l’Initiative Numérique Culture, Communication et des médiaspar la plateforme Audiens en France. Un prix qui récompense chaque année des projets numériques innovants. Ceconcours est organisé par Audience, une plateforme qui soutientet accompagneles porteurs de projets présentant des initiatives innovantes pour les secteurs de la culture, de la communication et des médias.Cette année,Safety Promo, qui se donnepour mission de promouvoir la culture haïtienne à travers le monde, faitpartie des nominés. «Ces projets peuvent prendre la forme d’une application mobile, d’un logiciel, d'une plate-forme, d’un outil professionnel, d’un événement, d'une œuvre d'art numérique et doit être basé sur une innovation technologique, de rupture ou d’usage pour ces secteurs,» a expliqué Judelin Bedoite, PDG de Safety Promo. L'équipe de Safety Promo sollicite lesoutien de ses abonnésen particulier, du publichaïtienen général. Les supporters peuveut voter pour son agence en cliquant SUR CE LIEN. Le projet qui aura reçu le plus de votes entre le 16 février et 15 mars 2019 sera élu "Prix coup de cœur du public 2019", souligne Bedoite. Notons que parmi tous les projets proposés, cinqseront sélectionnés par le Comité de relecture et seront invités à pitcher devant le jury qui désignera le Prix d'encouragement et le Prix numérique 2019. Ci dessous le staff du Safety Promo. Judelin Bedoite, PDG, Jamesley Lafleur, Administrateur, Thed Mételus, photographe & monteur, Dolcy Diniace, photographe, Arseno Aurelus, graphic designer, Charles Max Antononentz, Webmaster, Fabiola Jean Charles, Rédactrice.