L'ex-PremiĂšre Dame Michelle Obama se livre Ă  travers son ouvrage "Becoming"

AprĂšs avoir passĂ© prĂšs de huit ans aux cĂŽtĂ©s de son mari Ă  la tĂȘte des Etats-Unis, Michelle Obama sort son Ă©niĂšme ouvrage titrĂ© "Becoming". Paru dans les Editions Fayard Ă  Paris le 13 novembre 2018, cet ouvrage estune façon pour l'avocate de se redĂ©couvrir et d'inviter les autres Ă  faire comme elle. Dans une vie remplie de sens et d’accomplissements, Michelle Obama est devenue l’une des femmes les plus emblĂ©matiques et les plus convaincantes de notre Ă©poque. En tant que PremiĂšre Dame des États-Unis d'AmĂ©rique - la premiĂšre Afro-AmĂ©ricaine Ă  jouer ce rĂŽle -, elle a contribuĂ© Ă  la crĂ©ation de la Maison Blanche la plus accueillante et la plus inclusive de l'histoire, tout en s'affirmant comme une puissante dĂ©fenseure des femmes et des filles aux États-Unis et aux alentours. ClassĂ© dans la catĂ©gorie "MĂ©moires", ce livre est dĂ©crit par l'auteur comme une expĂ©rience personnelle. Elle y dĂ©crit sa vie, parle de ses racines et de comment elle a pu trouver sa voie, tout aussi bien que sa voix, en tant que mĂšre et en tant que PremiĂšre Dame des Etats-Unis de 2009 Ă  2017. Madame Obama lance un appel Ă  ses lecteurs et ses nombreux fans. Elle les invite Ă  se connaĂźtre, Ă  connaĂźtre leurs histoires, car il n'y a que comme ça qu'ils pourront se dĂ©fendre et faire entendre leur voix. "When you know your story, and you like your story, that's when you know yourself. And when you know yourself, you can advocate for yourself, you can have a voice", explique-t-elle. Elle invite Ă©galement les lecteurs dans son monde, en faisant le point sur les expĂ©riences qui l’ont façonnĂ©e - de son enfance du cĂŽtĂ© sud de Chicago Ă  ses annĂ©es, Ă  son temps passĂ© Ă  la plus cĂ©lĂšbre adresse du monde. Avec une honnĂȘtetĂ© infaillible et un esprit vif, elle dĂ©crit ses triomphes et ses dĂ©ceptions, tant publiques que privĂ©es, en racontant toute son histoire telle qu'elle l'a vĂ©cue - dans ses propres mots et selon ses propres termes. We’re finally here! I hope that this book might help each of you embrace the beauty of who you are, and I wish you all the best in your own process of becoming. https://t.co/tOEk59nT71 #IAmBecoming pic.twitter.com/1VD6nCZN41 — Michelle Obama (@MichelleObama) 13 novembre 2018 Un mĂ©moire intime, puissant et inspirant de l'ancienne PremiĂšre Dame des États-Unis. "Becoming" est actuellement disponible sur tous les plateformes en ligne. Visitez et procurez-vous de l'ouvrage. Who knows who you are really becoming? Darline HonorĂ©

Un juge bloque un décret de Trump sur le droit d'asile

La politique migratoire de Donald Trump a subi un nouveau revers judiciaire avec le gel d'une mesure restreignant le droit d'asile, alors que des milliers de migrants d'AmĂ©rique centrale se massent Ă  la frontiĂšre sud des Etats-Unis. "Quelle que soit l'Ă©tendue de l'autoritĂ© du prĂ©sident, il ne peut pas rĂ©Ă©crire les lois sur l'immigration pour imposer des conditions que le CongrĂšs a expressĂ©ment interdites", a estimĂ© le juge fĂ©dĂ©ral Jon Tigar de San Francisco dans sa dĂ©cision rendue tard lundi. Le magistrat a suspendu le dĂ©cret jusqu'Ă  une audience sur le fond fixĂ©e au 19 dĂ©cembre. Le dĂ©cret "est illĂ©gal et aurait mis des vies en danger. Le bloquer est une Ă©tape essentielle pour lutter contre les attaques de l'administration Ă  l'encontre des demandeurs d'asile", a-t-elle tweetĂ©. - "Invasion" - Alors que des milliers de migrants fuyant la violence et la misĂšre au Guatemala, Salvador et Honduras se dirigeaient vers les Etats-Unis, le milliardaire rĂ©publicain avait Ă©voquĂ© une "invasion" de migrants et assurĂ©, sur un ton alarmiste, que "des criminels et des personnes du Moyen-Orient" s'Ă©taient glissĂ©s dans cette "caravane". Il avait Ă©galement promulguĂ© le dĂ©cret contestĂ© pour tenter de les dĂ©courager de franchir illĂ©galement la frontiĂšre et pousser le Mexique Ă  les prendre en charge. La mesure avait suscitĂ© de vives protestations, y compris de la part du Haut commissariat de l'ONU aux rĂ©fugiĂ©s (HCR), qui avait Ă©galement critiquĂ© les capacitĂ©s d'accueil limitĂ©es des Etats-Unis Ă  la frontiĂšre provoquant des dĂ©lais d'attente de plus en plus longs. L'administration Trump avait fait valoir de son cĂŽtĂ© que sa mesure visait Ă  dĂ©sengorger un systĂšme dĂ©jĂ  surchargĂ©: quelque 700.000 dossiers sont en attente devant les tribunaux. Cet argument avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© invoquĂ© l'an dernier pour une mesure controversĂ©e d'interdiction de voyager aux Etats-Unis visant des ressortissants de pays Ă  majoritĂ© musulmane. Ce dĂ©cret avait lui aussi Ă©tĂ© bloquĂ© Ă  plusieurs reprises en justice, avant que la Cour suprĂȘme ne valide sa derniĂšre version. Vendredi, des centaines de migrants ont patientĂ© au poste frontalier d'El Chaparral pour s'inscrire sur une liste de demandeurs d'asile, oĂč figuraient dĂ©jĂ  1.400 noms. En effectif insuffisant, les autoritĂ©s amĂ©ricaines n'ont pu traiter qu'une trentaine de cas dans la journĂ©e.


Le porte parole adjoint de la PNH, Gary Derosier

Un prisonnier est dĂ©cĂ©dĂ©, dimanche 18 novembre, lors d’une tentative d’évasion dans la prison civile d’Anse Ă  Veau. C’est le porte de la parole adjoint de la Police, Gary Desrosier qui en a fait l’annonce hier lundi au cours d’une confĂ©rence de presse au bureau de la direction dĂ©partemental de l’Ouest Ă  Champs de Mars. Pendant que la capitale haĂŻtienne Ă©tait le thĂ©Ăątre des manifestants qui rĂ©clamaient le dĂ©part du PrĂ©sident Jovenel Moise et la reddition des comptes sur les fonds Petro Caribe, Ă  Anse Ă  veau, un soulĂšvement a Ă©clatĂ© Ă  la prison causant un mort et 3 blessĂ©s parmi les prisonniers et 3 blessĂ©s parmi les gardes, selon le rapport de la PNH. Cette tentative d’invasion a Ă©tĂ© vite matĂ©e par les gardes et les policiers, ce qui a provoquĂ© un mort et 6 blessĂ©s dĂ©plore le porte-parole de la PNH. «Heureusement les policiersont contrĂŽlĂ© la situation pour empĂȘcher la fuite des prisonniers», a –t-il dit Pour le moment la situation est revenue au calme Ă  la prison d’Anse Ă  Veau, situĂ©e dans le dĂ©partement des Nippes du pays.

L'ancienne gouverneure générale du Canada Michaelle Jean.
Photo: haitimwen

L’ex-SecrĂ©taire gĂ©nĂ©rale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’HaĂŻtiano-canadienne, Michelle Jean, a lancĂ© un appel au calme aux HaĂŻtiens suite auxmouvements de protestation du 18 novembre. En effet, depuis quelques temps on assiste Ă  une recrudescence de l’insĂ©curitĂ© dans le pays et la multiplication des manifestations, une situation inquiĂ©tante qui a poussĂ© l’ancienne Gouverneure gĂ©nĂ©rale du Canada Ă  exprimerses inquiĂ©tudes. «La situation d’agitation sociale et politique inquiĂšte», a ditMichaĂ«lle Jean sur twitter. Ellelanceun appel au «calme et Ă  la responsabilitĂ© dans l’intĂ©rĂȘt supĂ©rieur du pays». #HaĂŻti La situation d’agitation sociale et politique inquiĂšte. Hier, alors que le pays commĂ©morait la Bataille de VertiĂšres, les manifestations ont tournĂ© au pire, provoquant des morts et des blessĂ©s. Appelons au calme et Ă  la responsabilitĂ© dans l’intĂ©rĂȘt supĂ©rieur du pays. — MichaĂ«lle Jean (@MichaelleJeanF) 19 novembre 2018 Le 18 novembre dernier, plusieurs milliers d'haĂŻtiens ont marchĂ©pour demander l’arrestation de ceux qui ont dilapidĂ© les fonds du programme Petrocaribe et le dĂ©part deJovenel Moise. Aucours de cette grande manifestation dans plusieurs villes et dĂ©partements du pays, plusieursmortset des blessĂ©s ont Ă©tĂ© enregistrĂ©s. WIlner Bossou


L'accĂšs Ă  Facebook, le plus grand rĂ©seau social du monde, Ă©tait rĂ©tabli aprĂšs des difficultĂ©s en AmĂ©rique du Nord et en AmĂ©rique latine aux alentours de 13h lundi. InterrogĂ© sur les raisons de cette panne temporaire, Facebook --qui compte plus de 2,25 milliards d'utilisateurs dans le monde-- n'a pas immĂ©diatement donnĂ© suite. Sur la cĂŽte Est des États-Unis comme du Canada mais aussi Ă  Los Angeles ou en AmĂ©rique du Sud, en Uruguay par exemple, un message d'erreur s'est affichĂ© pendant quelques minutes quand on tentait de se connecter au site. «DĂ©solĂ© quelque chose ne fonctionne pas. Nous y travaillons et nous allons le rĂ©parer le plus vite possible», pouvait-on lire en tentant de se rendre sur le rĂ©seau social. La baisse du cours de Facebook s'est accentuĂ©e Ă  Wall Street pendant l'incident.

Diderot Musset, directeur général de la compagnie Surtab.

La compagnie d'assemblage Ă©lectronique, Surtab, a lancĂ© ce vendredi 9 novembre 2018, «les vendredis du numĂ©rique». Cette initiative vise Ă  rencontrer les responsables d'Ă©tablissements scolaires de diffĂ©rentes communes du pays, autour de l'importance de l'intĂ©gration du numĂ©rique dans les salles de classe. «Il faut que les Ă©coles en HaĂŻti se mettent au pas, relativement aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, pour prĂ©parer les prochaines gĂ©nĂ©rations aux dĂ©fis de ce siĂšcle et ceux de l'avenir», a expliquĂ© le directeur gĂ©nĂ©ral de la compagnie, Diderot Musset. C'est un rendez-vous bimensuel, visant Ă  sensibiliser les Ă©ducateurs, les responsables pĂ©dagogiques de diffĂ©rentes communes du pays et le public en gĂ©nĂ©ral sur la nĂ©cessitĂ© de faire ce bond en avant, Ă  l'Ăšre des TIC. Selon M. Musset, la technologie est un carrefour extrĂȘmement important. «Nous, en HaĂŻti devons bien l'aborder et nous intĂ©grer», a-t-il poursuivi. Depuis trois ans, Surtab travaille avec 90 Ă©coles dans le cadre du projet sur l'intĂ©gration du numĂ©rique en salle de classe, Ă  travers le dĂ©partement «Surtab Education». Plus de trois mille Ă©lĂšves haĂŻtiens bĂ©nĂ©ficient de ce programme, en utilisant une tablette Ă©ducative spĂ©cialisĂ©e. Avec «Les vendredis du numĂ©rique», Surtab part en croisade, afin de convaincre les professionnels du secteur Ă  leur emboĂźter le pas. «Surtab Ă©ducation permet aussi de pallier le manque de qualitĂ© dans l'Ă©ducation», persiste le directeur gĂ©nĂ©ral de la compagnie qui collabore avec le ministĂšre de l'Éducation nationale dans l'exĂ©cution de sĂ©ances de rattrapage pour les Ă©lĂšves des classes d'examen et des classes numĂ©riques mobiles. Surtab, qui compte ses cinq ans cette annĂ©e, est l'une des rares compagnies d'assemblage de la CaraĂŻbe, sinon la seule du genre en HaĂŻti.