Dimanche 27 Septembre, 2020

US Open: sept masques, sept matchs et sept victoires pour Naomi Osaka

Collage/ US Open

Collage/ US Open

« J’ai sept masques », avait annoncé Naomi Osaka dès son premier match à l’US Open.

La jeune tenniswoman Naomi Osaka a fait une entrée remarquable au US Open, le 31 août, en portant un masque sur lequel était inscrit le nom de Breonna Taylor, une Afro-Américaine abattue dans son appartement du Kentucky, en mars 2020, par la police.

Sa qualification pour le second tour était dans la poche, mais celle-ci passait au second plan. Tout-le-monde parlait de l'Osaka engagée, plus précisément de son masque personnalisé porté en hommage à une victime de violence policière aux Etats-Unis.

"J’en ai sept et c’est assez triste que sept [masques] ne soient pas suffisants pour tous les noms concernés », avait-elle confié.

A lire aussi: US Open: Osaka qualifiée pour le second tour, Coco Gauff éliminée

Sept masques, un à chacun de ses sept matchs, comme si elle savait qu’elle irait jusqu’en finale du tournoi. Car pour remporter l’US Open comme tout autre Grand Chelem, il faut disputer à tout prix sept rencontres. 

Le rêve d’Osaka a été réalisé malgré les gros challenges : Shelby Rogers qu’elle n’avait jamais battue auparavant, Anett Kontaveit contre qui elle a joué à deux reprises en deux semaines ou encore Victoria Azarenka contre laquelle elle a eu une mauvaise entame en finale.

Toutefois, la championne a su répondre convenablement à chaque difficulté. Portée par l’esprit des victimes qu’elle honore et de Kobe Bryant, un ami qui a vu en elle une championne, Osaka a remporté le trophée et gagné six places dans le classement WTA, passant de 9e à 3e mondiale.

A lire aussi: Tennis. Pourquoi Naomi Osaka peut remporter l'US Open 2020

Interrogée sur le message qu’elle voulait transmettre en portant un masque avec le nom des victimes, le triple vainqueur de Grand Chelem indique vouloir inciter les gens à parler. « Le but c’est de pousser les gens à parler », a-t-elle déclaré après son sacre samedi.

Breonna Taylor, Elijah Mc Clain, Ahmaud Arbery, Trayvon Martin, George Floyd, Philando Castile et Tamir Rice sont les noms des Noirs victimes de brutalité policière auxquelles Naomi Osaka a rendu hommage durant ce parcours vers son troisième titre majeur.  (Re)découvrez les masques ci-dessous.

Osaka Masques

« Naomi Osaka est tout ce qu'il y a de positif à propos du sport », titrait le 9 septembre le célèbre journal américain, New York Post. Dans son article, le journal décrivait la jeune femme comme quelqu'un d'« authentique». « Il n’y a rien de faux à son sujet », persiste Marc Berman, l'auteur.

Soulignons que la semaine dernière, les familles de Martin et Arbery, deux des victimes dont elle a porté le nom durant le championnat, ont exprimé leur gratitude vis-à-vis d'elle, lui encourageant de continuer "à faire le bien".

A lire aussi: Les parents de Martin et Arbery, reconnaissants envers Naomi Osaka

Certains fans "inspirés" par Osaka et sa lutte pour la justice ont réalisé des caricatures de l’athlète de 22 ans.

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :