Jeudi 13 Août, 2020

Une rue à Jacmel porte le nom de ce grand poète haïtien

La rue qui porte le nom de Maurice Cadet située au Cap Lamandou, à Jacmel/ Photo:Mairie de Jacmel/Facebook

La rue qui porte le nom de Maurice Cadet située au Cap Lamandou, à Jacmel/ Photo:Mairie de Jacmel/Facebook

Jacmel a trouvé une façon pour immortaliser le poète Maurice Cadet. La Mairie de la ville a baptisé une rue située au Cap Lamandou du nom de l’aède décédé le 29 mai 2020.

Depuis le 26 juin, le nom du poète Maurice Cadet (1933-2020) s’est transformé en un indice topographique à Jacmel. Une rue porte désormais son nom dans la communauté du Cap Lamandou, là où l’écrivain, enseignant, peintre s’était installé depuis son retour en Haïti.

« Une honorable attention envers notre père Maurice Cadet », écrivait sa famille dans une notre adressée aux maires de Jacmel.

Lire aussi: Ce pont portant le nom d’un Haïtien à Chicago célèbre ses 100 ans

« Un repérage géographique et une adresse historique dans l’histoire de la ville de Jacmel, mais surtout un chemin qui trace les correspondances des lettres entre voisins-voisines », lit-on dans la lettre.

Cet extrait de la correspondance a été retranscrit par le quotidien Le Nouvelliste.

« S’ouvrir aux autres… »

Lire aussi: À 19 ans, Nancy Gilot devient une source d’inspiration pour les jeunes

Il faut souligner que la cérémonie du 26 juin ne concernait pas uniquement Maurice Cadet. Deux autres rues portent également les noms de Jacques Jean-Pierre, ancien journaliste-enseignant, ingénieur en télécommunication, et Jacques Khawly, ancien édile, préfet, homme d'affaires et président de la Chambre de commerce de Jacmel.

Trois personnages qui ont, chacun, influencé le cours de l’histoire de cette ville.

Le secrétaire général de l’Association des journalistes du Sud-Est (AJSE), Pierre-Paul Ancion, également directeur des Éditions Pulùcia, voit dans cette initiative une façon d’encourager les gens à entreprendre des actions positives dans la communauté.

Lire aussi : Une fresque géante immortalise Kobe Bryant à Port-au-Prince

« Ça encourage les habitants à se mettre au service de la communauté, à s’ouvrir aux autres », dit ce grand ami de Cadet. Ce dernier a été la Présidence d’honneur de la maison d’édition.  

Décédé à 86 ans, Cadet a laissé derrière lui plusieurs recueils de poèmes, dont Ondes Vagabondes, Turbulence, Chalè piman, Haute dissidence, Itinéraires d'un enchantement, et un récit paru en 2018 chez les Éditions Pulùcia.

Il est reconnu comme étant le co-fondateur du Lycée Célie Lamour en 1964.

Un Centre culturel est érigé en son nom en à Wolf (Jacmel) depuis le 12 avril 2018.

Maurice Cadet a vécu au Zaïre, au Canada (Alma) où il a passé la majeure partie de sa vie à titre d’enseignant, à New York avant de retourner vivre et mourir à Jacmel, la première ville créative d’Haïti.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :