Samedi 4 Avril, 2020

Croix-des-Missions: Un DJ dans la rue pour sensibiliser au coronavirus

Antoine Dieuva dans une campagne de sensibilisation au nouveau coronavirus (Covid-19) le dimanche 22 mars 2020. Crédit photo: Antoine Dieuva/Staff

Antoine Dieuva dans une campagne de sensibilisation au nouveau coronavirus (Covid-19) le dimanche 22 mars 2020. Crédit photo: Antoine Dieuva/Staff

La sensibilisation au Covid-19 est un manque à gagner en Haïti. Conscient de cette situation, le jeune DJ Antoine Dieuva (DJEVA) mise sur le poids de ses platines pour apporter un grain de sel à cette cause.   

Le nouveau coronavirus (Covid-19) est pour l’heure un danger réel dans le monde. Sa propagation s’effectue à un rythme effréné, et les populations se battent encore à le refréner, du moins, même partiellement. 

En Haïti, la situation a l’apparence du pire, les gens continuent à vaquer à leurs occupations comme en temps normal, malgré l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement jeudi dernier après le recensement de deux cas au nouveau coronavirus au pays.

 

Cette semaine, le pays se réveille avec six cas, dont quatre nouveaux recensés entre dimanche soir et lundi avant midi. Malgré tout, certains de nos compatriotes continuent à traîner leurs pattes dans les rues, faisant fi des recommandations sanitaires, entre autres. 

Lire aussi: Coronavirus: Trois nouvelles personnes testées positives en Haïti

C’est à cette nonchalance que Dieuva souhaite réagir avec ses platines. « M pale ak moun yo, m fè mikwo twotwa. M m reyalize moun yo pa konprann sa k ap vini an » (J’ai fait de la sensibilisation, du micro-trottoir mais je trouve que les gens ignorent le danger imminent », affirme le Disc Jokey, un tantinet inquiet de cette situation regrettable.

Habitant de la Croix-des-Missions, une localité de la commune de Tabarre située à 13 kilomètres au nord-est de la capitale, il commence, dès ce dimanche 22, à utiliser certains de ses clics musicaux pour une virée visant à sensibiliser les gens de la commune et des zones avoisinantes. 

« Un message du Ministère haïtien de la culture roulait en boucle, incitant les gens à prendre les mesures qu’il faut contre le virus, et l’un des initiateurs reprenaient certaines parties de ce message dans son micro », l’essentiel de son action pour ce dimanche 22.

"Je souhaite descendre dans la rue chaque fin de semaine jusqu'à ce que les gens en prennent conscience", dit-il. 

Lire aussi: DJ Kemissa, être femme dans un secteur dominé par des hommes en Haïti

Étant à ses débuts, Dieuva ne compte pas seulement arpenter les rues de la Croix-des-Missions. Il a d’ailleurs été dans plusieurs autres localités ce dimanche, à l'instar de: « Bigarad, Site Sam, Kazo, Papo, Nan Galèt, Clercine, etc. »

Il faut dire que ce sont là des localités assez peu connues, et où les riverains auront parfois tendance à négliger le danger du virus, qualifié de pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) depuis le 11 mars.

Il n’y a pas que le DJ qui se cache derrière cette belle initiative. C’est le travail d'une équipe. Ses équipements ont servi de canal pour une plus large diffusion, la voiture, l’essence, la génératrice, tous lui ont été fournis par des tiers.

La balade continue. Durant la semaine du 23 au 27, l’équipe continuera avec la sensibilisation dans l’idée d’atteindre le plus grand nombre.

Darline Honoré

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :