Dimanche 25 Octobre, 2020

Cet artiste haïtien sculpte un buste en hommage à George Floyd

Le Buste illustrant l'afro américain Georges Floyd. CP : Woodly Caymitte

Le Buste illustrant l'afro américain Georges Floyd. CP : Woodly Caymitte

Le sculpteur haïtien, Woodly Caymitte a taillé un buste en honneur de l’Afro-américain George Floyd, décédé à Minneapolis aux États-Unis, le 27 mai, à la suite d'une interpellation policière. Une façon « pour moi de m’exprimer en tant qu’artiste sur cet acte que je qualifie de raciste ».

Modeler la réalité à travers des œuvres sculpturales significatives est le devoir de tous sculpteurs qui se respectent. Et le jeune sculpteur haïtien, Woodly Caymitte ne veut pas sortir de cette logique. Pour marquer la réalité en cours notamment aux Etats-Unis, l’ancien étudiant de l’Ecole nationale des arts en Haïti (ENARTS) a fabriqué une ouvre sur George Floyd, l'Afro-américain mort "par asphyxie" après son interpellation par un policier blanc, Derick Chauvin.

La culture tout comme les autres disciplines de la société, a aussi un rôle à jouer dans sa construction », fait savoir Woodly Cayemitte plus connu sous le nom de Filipo.

Lire : Sculpture : Woodly Caymitte façonne un discours de Jovenel Moïse

Pour saluer à sa manière la mémoire de George Floyd, cet homme noir de 46 ans dont la mort a défrayé la chronique un peu partout à travers le monde, un buste est selon l’artiste l’un des meilleurs moyens. C'est une façon de lui rendre hommage, dit-il.

« Cette sculpture est réservée à la famille de George Floyd ou pour sa communauté, explique Caymitte. J’ai sculpté l’œuvre 3 jours après le meurtre de Floyd, c’était important pour moi de m’exprimer en tant qu’artiste sur cet acte que je qualifie de raciste » confie-t-il à la rédaction de Loop Haiti.

Le jeune créateur dit avoir été choqué par la scène de la mort de George Floyd devenue virale sur internet. Une scène que le sculpteur confie avoir regardée quelques heures après le drame. Les images de ce qui s'est passé, raconte-t-il, lui ont laissé sans voix.

« On m'avait expliqué l’histoire, je suis allé sur les réseaux pour visionner la vidéo. J'ai pleuré, je suis brisé et écœuré », a-t-il scandé avant d’ajouter « Stop au raciste ».

Caymitte, qui n’est pas à sa première oeuvre dans la sculpture, soutient que certains philanthropes et des muséologues étrangers l’ont déjà contacté pour pouvoir s’approprier de sa plus récente œuvre symbolique. D’après l’artiste, les échanges vont jusqu’ici de bon train et sous peu Haïti saura la finalité de l’œuvre.

Lire aussi : Cet Haïtien a sculpté en bronze la statue d’une ancienne esclave

Caymitte est aujourd’hui l’un des artisans faisant la fierté et la promotion du savoir-faire haïtien dans le domaine de la sculpture. À Bordeaux, 10 mai 2019, il a vu une de ses œuvres sculpturales exposée en Francem lors de la commémoration de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions.

Auteur d'une sculpture en bronze de l’ancienne esclave Modeste Testas, il a reçu les honneurs de la mairie de Bordeaux qui a placé cette statue en face de la Bourse maritime, sur les quais.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :