Samedi 24 Octobre, 2020

Témoignages de Will Smith sur sa 1ère rencontre avec Nelson Mandela

Au milieu, Nelson Mandela et à droite, l'acteur américain Will Smith

Au milieu, Nelson Mandela et à droite, l'acteur américain Will Smith

« Je voulais le suivre et sortir dans les rues. Je voulais me battre! ⁣»⁣, écrit l'acteur Will Smith dans un témoigne en honneur à Nelson Mandela ce 18 juillet.

Aujourd'hui est la "Journée internationale Nelson Mandela" célébrée depuis novembre 2009 après avoir été consacrée par l’Assemblée générale des Nations Unies. Cette journée est commémorée pour honorer la contribution de l’ex-président sud-africain à la culture de la paix et de la liberté.

L'ONU, dans sa résolution A/RES/64/13 dit reconnaître "les valeurs défendues par Mandela ainsi que son dévouement au service de l’humanité, qu'il a manifesté par son action humanitaire dans le règlement de conflits armés, la réconciliation et la communication internationale, la promotion et la protection des droits de l’homme, de l'enfant, et autres personnes vulnérables, l’égalité des sexes, le combat contre la pauvreté et la promotion de la justice sociale".

A l'occasion de cette journée spéciale ce 18 juillet 2020, de nombreuses personnalités et institutions saluent la mémoire de cet homme qui, comme le soulignent les Nations Unies, a contribué "à la lutte pour la démocratie à l’échelle internationale et à la promotion d’une culture de paix dans le monde entier."

 

Pour sa part, l'acteur américain Will Smith, sous le feu des projecteurs ces derniers jours suite à l'éclatement de l'affaire 'Entanglement', a publié un message plein d'émotion sur son compte Instagram. Il y retrace brièvement mais de manière touchante sa première rencontre avec le Prix Nobel de la paix.

Voici le message ci-dessous.

«  Quand j'ai rencontré Nelson Mandela pour la première fois, j'ai fondu en larmes. Il est l'un des plus grands héros de ma vie.⁣

J'étais tellement inspiré! Je lui ai dit que je voulais quitter mon emploi. Je voulais le suivre et sortir dans les rues. Je voulais me battre! ⁣

Il a souri et a dit: «Non. Tu dois comprendre le pouvoir de ce que tu fais. Tu dois comprendre l'espoir que cultive l'art que tu crées. Il m'a dit de ne pas trop forcer. Et que quand le moment sera venu, l'appel me parlera. »⁣

En regardant notre monde aujourd'hui, je suis profondément poussé à l'action. «L'appel» m'a parlé et je répondrai humblement, avec reconnaissance et de manière agressive. »

Joyeux anniversaire, Madiba!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

When I first met Nelson Mandela, I burst into tears. He is one of the greatest Heroes of my life.⁣ ⁣ I was so inspired! I told him I wanted to quit my job. I wanted to follow him and go out into the streets. I wanted to fight!⁣ ⁣ He smiled and said, ‘No. You have to understand the power of what it is that you do. You must understand the hope that is cultivated by the art that you create. He told me not to force it. And that when it was time, The call will speak to me.’ ⁣ ⁣ As I look at our world Today, I am deeply impelled to Action. The “call” has spoken to me and I will humbly, gratefully and aggressively respond.⁣ ⁣ Happy Bday, Madiba!

Une publication partagée par Will Smith (@willsmith) le

 

Nelson Rolihlahla Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, est mort le 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans à son domicile de Johannesburg. 

Celui qu'on surnomme "Madiba" a passé plus de vingt-sept ans en prison (1963-1990). Suite à son incarcération, il est devenu le symbole de l’oppression des Noirs sud-africains, et le monde entier manifestait pour réclamer et supporter sa libération.

En prison, il s'était donné pour mission de découvrir la culture de ses adversaires. Ainsi, il a appris leur langue, l’afrikaans ainsi que leur poésie. Il a aussi appris à pardonner, et à travailler avec eux. En 1994, il est devenu président de son pays, devenant le premier chef d'Etat de consensus de la nouvelle «nation arc-en-ciel».

Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1993, une distinction qu'il a alors partagée avec le dernier président de l’apartheid, Frederik De Klerk.

La rédaction, avec AFP

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :