Mardi 2 Juin, 2020

Sergo Guersaint condamné à perpétuité pour viol sur sa fille

Sergo Guersaint / Photo: Enock Arisma, Vision 2000

Sergo Guersaint / Photo: Enock Arisma, Vision 2000

Sergo Guersaint, un ex-agent de l'Unité de la sécurité générale du palais national (USGPN), a été condamné ce mardi 27 août 2019, aux travaux forcés à perpétuité, a appris la rédaction de Loop Haiti. Guersaint avait avoué lors de son audition, le 13 août dernier, avoir couché avec sa fille... et pas qu'une fois.

C'est la fin d'une affaire ayant duré plus de trois ans et marqué beaucoup d'esprits. L'ancien policier et membre de l'Unité de la sécurité générale du palais national (USGPN), Sergo Guersain, accusé d'avoir violé sa propre fille mineure, a connu son sort aujourd'hui. Reconnu coupable de viol "avec circonstances aggravantes", le concerné passera le restant de ses jours derrière les barreaux, nous a confirmé cet après-midi Marc-Guerson Philistin, journaliste à radio Caraïbes. 

 

Le scandale a éclaté en juillet 2016. Sergot Guersaint, un agent d'une unité spécialisée de la Police nationale d'Haïti (PNH), qui abusait sexuellement de sa fille de 13 ans, a été dénoncé par cette dernière. Après s'être enfuie d'un hôtel situé à Carrefour Rita, la victime a porté plainte à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) qui a procédé par la suite à l’arrestation de l'homme en question.

Trois ans plus tard, l’accusé a comparu devant le tribunal pour répondre de son forfait. Il a été entendu mardi 13 août par le tribunal criminel siégeant sans assistance de jury. A la demande du ministère public, il a été fait l’appel à l’un des enquêteurs de la DCPJ afin de retracer les moments de l’enquête de la police judiciaire sur le dossier. Le policier Jacques Ebens Jeudy a répondu à l’appel du tribunal. La DCPJ, après son investigation a dressé trois rapports sur cette affaire, indiquant que la Brigade de protection des mineurs a été instruite de porter secours à la mineure en danger.

Guersaint avait, lors de cette audition le 13 août, avoué avoir eu des rapports sexuels avec sa fille à maintes reprises. Toutefois, il indiquait avoir été manipulé par cette dernière. « Elle avait son plan en tête. Moi, je cherchais à lui inculquer des notions de principe. Pourtant, elle m’a piégé. Si aujourd’hui, je suis par devant ce tribunal pour y être jugé pour crime de viol, c’est parce que j’ai voulu soutenir ma fille. Il y a surement une main cachée derrière ce qui m’est arrivé » avait-il raconté.

 

Pour Guersaint, répondant à une question du ministère public, ce n'est pas normal de coucher avec sa propre fille. Mais pour justifier son acte, il jetait la faute sur des étourdissements chroniques et récurrents qui, selon lui, lui font parfois perdre le contrôle. Au beau milieu du procès, il s'était jeté par terre en se tordant de douleurs au ventre. Ce qui avait contraint le juge de siège Jean Wilner Morin à suspendre l’audience programmée au 26 août.

L'audition n'avait pas pu reprendre comme prévu à cette date. L'état de santé de l'accusé en était la cause. Mais Guersaint s'est finalement présenté ce 27 août 2019 au tribunal où, en présence notamment de la mère de la fille, il a été déclaré coupable et condamné aux travaux forcés à perpétuité. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :