Dimanche 25 Octobre, 2020

Sa majesté "Lewangolski", roi d'Europe

Photo : AFP

Photo : AFP

Longtemps dans l’ombre des deux monstres du football, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, l’attaquant polonais du Bayern de Munich, Robert Lewandowski a été le grand artisan du triplé historique bavarois en Europe.

Pour la première fois de sa carrière, l’international Polonais qui vient de fêter ses 32 ans samedi, a remporté le titre de meilleur buteur de la Ligue des champions avec 15 buts au compteur. Une performance extraordinaire qui a porté le Bayern au sommet de l’Europe.

Dominant dans la phase de poule avec Bayern, décisif dans les matchs à qualification directes, Lewandowski, finisseur avec un bon flaire pour le but, a été dans les bons coups cette saison. Hormis la finale contre le Paris Saint Germain, il a toujours réussi à trouver le chemin des filets.

L’Etoile Rouge Belgrade, Tottenham, l’Olympiacos ont tous été les victimes de Lewandoski qui a enregistré 10 buts en phase de groupe pour aider le Bayern à faire carton plein, dont un fameux 7-2 à Londres contre Tottenham.

« Personne n’a fait mieux que Lewandowski cette année », a commenté l'internaute prénommé Indris, croyant que « si France Football décernerait le Ballon d’or cette année, Lewandowski l’aurait remporté ». Un avis partagé par Kimberly Pierre, journaliste renommé de radio Pacifique.

« C’est une certitude que Lewandowsky est le meilleur joueur de l’année », a réagi Pierre contacté par Loop Haïti. « Il n’y a aucun doute là-dessus », a-t-il affirmé, arguant que c’est pour la première fois qu’un joueur arrive à décrocher le titre de meilleur buteur dans les trois compétitions auxquelles il a participé.

En effet, Lewangolski, comme il est désormais surnommé, a réalisé une saison messianique avec 55 buts toutes compétitions confondues. 15 buts en Ligue des champions, 34 en Bundesliga, et 6 en Coupe d’Allemagne: une saison extraordinaire pour le footballeur qui s’installe désormais sur le trône de l’Europe.

Pas même les grands d’Europe ont su museler le champion. Même Chelsea, connu pour sa rigueur défensive, n’a pas pu trouver la formule pour arrêter le Polonais. En huitièmes contre les Blues, l'attaquant a réalisé trois buts et quatre passes décisives. Le Barca a lui aussi sombré devant la puissance du trentenaire, sans compter le grand technicien Jose Mourinho, « The spécial one », avec Tottenham.

Depuis des années, Karl-Heinz Rummenigge ne cesse d’affirmer que le génie polonias est "le meilleur avant-centre du monde". "Il joue peut-être la meilleure saison de sa carrière", a dit à Lisbonne le patron du Bayern, "il aurait mérité le Ballon d'Or" si le trophée avait été maintenu, estime Rummenigge élogieux, à l’égard de son buteur

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :