Mardi 24 Novembre, 2020

Quatre questions à la jeune journaliste et entrepreneure Kettia Denescar

Kettia Denescar/ Photo de courtoisie

Kettia Denescar/ Photo de courtoisie

Qui est Kettia Denescar ?

Je suis une jeune Saint-Marcoise, née et élevée à Saint-Marc. Je viens d’une famille modeste, orpheline de père. Je vis avec ma mère et un petit frère. J'ai fait mes études classique et universitaire à Saint-Marc, j’étudie les sciences juridiques et le service social à l’université Nissage Saget.

Depuis toute petite, je suis passionnée par l’écriture et la communication, ce qui m’a poussée à étudier le journalisme. Après avoir eu mon diplôme j’ai été embauché à titre de présentatrice à radio Max Fm. J’ai été également correspondante à la radio Pacifique. Maintenant je travaille comme directrice d’information à la radio Evolution Inter, une tâche qui n’est pas facile lorsqu’on est une jeune femme. 

Je suis aussi entrepreneure, coordonatrice locale du Cercle des étudiants entrepreneurs d’Haïti (CEEH).

J’ai été nominée Femme Dofen 2019 catégorie media, un concours réalisé par Dofen News pour honorer les femmes leader qui font un travail positif dans leur communauté. J’ai reçu plusieurs distinctions pour mon noble travail effectué dans les médias.

Dites-nous pourquoi vous vous êtes engagée dans le social

Ma passion est d’inspirer les jeunes à devenir la meilleure version d’eux-mêmes. Je fais tout pour être un modèle pour ma génération et celle d’avenir en m’impliquant dans des activités sociales. C’est pourquoi je consacre une bonne partie de mon temps à des activités de volontariat et d’engagement communautaire. J’aime travailler avec les jeunes, et surtout les sensibiliser sur l’importance de s'impliquer grandement dans la vie sociale, économique et politique du pays puisque le destin du pays est entre leurs mains.

Je m’implique dans diverses structures et activités sociales, comme la Jeune Chambre Internationale (JCI) dont je suis la vice-présidente de formation; SHE BUILDS INITIATIVE dont je suis Chapter leader entre autres.

Dans l’idée de participer à l’éducation sexuelle des jeunes et de briser les tabous sur la sexualité en Haïti, j’ai lancé une émission sur YouTube dénommée Educo-Sexe.

Parlez-nous un peu de vos ambitions futures

Mes ambitions? Elles sont aussi grandes que le monde. A vrai dire, je rêve de changer le monde, en commençant par Haïti. Depuis des années, le pays va mal et je juge nécessaire d’apporter des solutions durables face à cette situation difficile tant sur le plan social, économique et politique.

C’est pourquoi, mon équipe et moi avons décidé de mettre sur pied un cabinet politique dénommée KETTIA DENESCAR ET ASSOCIES, composé de Kettia DENESCAR la Fondatrice, Herby C. ELZIE, Roody BATICHON, Neuchda OREUS, Strovensky JEAN BAPTISTE, ayant pour objectif principal de changer la façon dont on fait la politique en Haïti en instaurant une politique d’émancipation nationale et internationale et relever la République d’Haïti au rang des autres grands pays du monde. Notre mission sera de former la population afin de savoir pourquoi voter, qui peut voter, comment voter, l’importance d’un vote.

Nous avons un sérieux problème de valeur en Haïti, c’est pourquoi nous voulons instruire les jeunes d’aujourd’hui à cultiver l’amour de la patrie pour un pays plus sûr pour les générations à venir. Je pense et je crois qu’Haïti peut changer, qu'Haïti va changer.

Nous venons de célébrer la Journée internationale de la Jeunesse. Quel message auriez-vous pour les jeunes comme vous?

Les jeunes sont l’avenir du pays, et il est de leur devoir de sauver le pays. C’est pour cela que je leur encourage à s’impliquer davantage pour le bien de leur communauté et à ne jamais renoncer à leur rêve aussi grand soit il. Je leur dirai également de croire en eux et en leur capacité à changer le monde.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :