Jeudi 29 Octobre, 2020

Pour ce chercheur, la Caraïbe a su "contenir" le virus jusqu'à présent

Dr Clive Landis/ Photo: Université des Antilles (UWI)

Dr Clive Landis/ Photo: Université des Antilles (UWI)

Les pays caribéens ont jusqu'ici évité les dégâts provoqués par l'épidémie dans de nombreux pays européens et en Amérique du Nord, dit constater le chercheur.

Le nouveau coronavirus (Covid-19) a jusqu'ici été "contenu" dans les Caraïbes anglophones ainsi qu'en Haïti, selon le Dr Clive Landis, vice-recteur aux études et à la recherche de premier cycle et professeur de recherche cardiovasculaire au campus Cave Hill de l'Université des Antilles (UWI) à la Barbade.

Cependant, d'après l'éminent chercheur et universitaire, qui est aussi président du groupe de travail sur le Covid-19 à la même université mentionnée ci-haut, cela ne signifie pas que les Caraïbes sont hors de danger. La région compte à date un peu plus de 16, 000 cas de contamination dont près de 10, 000 en République dominicaine et 151 en Haïti.

Lire aussi: Coronavirus: 12 décès, 17 guérisons pour 151 contaminations en Haïti

Dr Landis, invité cette semaine du podcast de l'Organisation du tourisme des Caraïbes (CTO), intitulé "Covid-19: The Unwelcome Visitor", a dirigé des recherches sur les progrès du virus sur 15 pays membres de la Communauté des Caraïbes dont Haïti, ainsi que dans les territoires britanniques d'outre-mer.

Related Article

"L'essentiel, c'est que l'ensemble des Caraïbes, ont [jusqu'ici, ndlr] a évité le nombre dégât que peut causer l'épidémie, comme nous l'avons vu dans de nombreux pays européens ... et en Amérique du Nord. Nous avons évité cela », a-t-il dit dans le podcast disponible sur www.anchor.fm/onecaribbean, Spotify et la page Facebook du CTO, entre autres.

« Lorsque vous regardez les trajectoires de croissance, elles sont fondamentalement stables [dans pratiquement tous les pays]», a-t-il révélé.

Cependant, le chercheur de l'UWI insiste sur le fait que le fait que le virus soit jusqu'ici contenu, ne signifie pas qu'il a été éliminé dans la région. Il ajoute que les pays des Caraïbes devront apprendre à vivre avec sa menace pendant encore un an.

Le chercheur souligne que même quand les pays découvrent de temps en temps quelque cas, « il n'y a rien de mal à cela. Cela montre que vous faites votre surveillance », explique Landis. Il souligne dans la foulée avoir dressé une carte sur la performance de chaque pays des Caraïbes depuis le premier cas, ce grâce à quoi il peut "affirmer en toute confiance que ces pays sont parvenus" à un beaucoup d'efforts pour limiter le virus.

 

Le chercheur conseille néanmoins qu'avant d'ouvrir leurs frontières aux voyages internationaux, chaque destination des Caraïbes devrait avoir des infirmières de santé publique formées à la détection des maladies respiratoires aiguës dans chaque hôtel et toutes les zones à risque potentiel.

Dans le podcast, Landis a aussi abordé un éventail d'autres sujets, y compris ce que les pays doivent rechercher afin de déterminer s'ils ont atteint ou non leur apogée, les projections pour la région et l'avenir des voyages, qui, selon lui, incluront probablement des passeports d'immunité et certificats sanitaires.

Loop Jamaïque, avec la rédaction

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :