Jeudi 1 Octobre, 2020

Play-offs NBA: les Lakers se font peur mais se détachent

LeBron James (Los Angeles Lakers) | Katelyn Mulcahy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

LeBron James (Los Angeles Lakers) | Katelyn Mulcahy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Lakers se rapprochent de leur première finale de conférence Ouest en dix ans: plus forts et déterminés, ils ont profité des nombreuses largesses des Rockets pour s'imposer (110-100), malgré une baisse de régime qui aurait pu coûter cher en fin de match.

Anthony Davis a été l'élément moteur chez les Californiens avec 29 points dans la musette (12 rbds, 5 passes), LeBron James se contentant de frôler le triple-double (16 pts, 15 rbds, 9 passes.

Voilà L.A. qui mène 3-1 dans cette demi-finale et n'est plus qu'à une victoire de la qualification pour le tour suivant. La dernière fois que les "Angelenos" ont atteint ce stade remonte à 2010 et ils ont été sacrés au bout, portés par Kobe Bryant qui décrochait là sa cinquième bague.

Depuis la mort accidentelle de ce dernier le 26 janvier, LeBron James se sent investi d'une mission qui se mêle à sa quête insatiable de titre, qui serait son 4e avec un troisième club différent après Miami et Cleveland: ramener le trophée au sein de la "Laker Nation" en s'inspirant de la fameuse "Mamba mentality" de son glorieux aîné.

Contre des Rockets, longtemps apathiques, qui ont mis trois quart-temps à rentrer dans le match, c'est cette énergie et cette combativité qui a essentiellement fait la différence.

Cela s'est notamment vu aux rebonds: 52 prises dont 12 offensives, contre 26, soit exactement le double. Le tout en laissant les tours jumelles JaVale McGee et Dwight Howard sur le banc, pour jouer "small ball".

Mais après avoir compté 23 points de retard, les Texans, dans le sillage de Russell Westbrook (25 pts), se sont dangereusement rapprochés à cinq dans les trois dernières minutes, profitant d'un gros laisser-aller adverse.

Sans dommage finalement pour les Lakers, mais Anthony Davis l'a reconnu: "Il faut qu'on finisse mieux ces matches. On a très bien défendu pendant trois quart-temps, on a dicté le rythme et puis on s'est arrêtés d'un coup".

"Ils ne vont rien lâcher au prochain match, il faudra être encore meilleurs", a-t-il appelé.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :