Dimanche 25 Octobre, 2020

Play-offs NBA: Boston hausse le ton et se relance

Jaylen Brown (d) des Boston Celtics à la lutte avec Jimmy Butler du Miami Heat lors du 3e match de la finale de Conférence Est en NBA le 19 septembre 2020 à Lake Buena Vista en Floride

Jaylen Brown (d) des Boston Celtics à la lutte avec Jimmy Butler du Miami Heat lors du 3e match de la finale de Conférence Est en NBA le 19 septembre 2020 à Lake Buena Vista en Floride

La réaction était attendue, elle a eu lieu: Boston, plus agressif et plus armé cette fois, dans le sillage du duo Jayson Tatum/Jaylen Brown, a vaincu Miami (117-106) pour réduire l'écart à 2-1 dans la finale de conférence Est relancée en NBA.

Cette fois il n'y pas eu de remontée du Heat - du moins jusqu'au bout - ni de panique à bord du navire Celtics. Ces derniers, tenus de s'imposer, après deux défaites qui ont mis en exergue plus de solidité et de dureté chez l'adversaire, en ont fait preuve à leur tour sans trop fléchir.

Et ce, même si les Floridiens, longtemps dominés et bien moins tranchants qu'habituellement, n'ont rien lâché en revenant à cinq points d'écart avant les 60 dernières secondes, alors qu'ils en ont compté 15 trois minutes plus tôt et même 19 en début du dernier quart-temps.

Heureusement, Marcus Smart est allé au charbon chercher les fautes au panier et a inscrit ses huit lancers francs (20 pts), illustrant la détermination des C's dans cette ultime difficulté, lui qui était sorti en furie du vestiaire, après une grosse explication de texte entre joueurs et staff suite à la défaite de jeudi soir.

"Il fallait qu'on soit plus agressif et qu'on le reste pendant les 48 minutes, ce qu'on a fait. Et on a mieux joué aussi", a résumé Jaylen Brown, qui a salué "la volonté collective et le gros caractère affichés pour se remettre en selle".

Cela s'est en effet vu. Ils n'ont jamais laissé leurs adversaires prendre la mesure du match, notamment dans le secteur intérieur. Et Brown s'est démené pour donner l'exemple (26 pts, 7 rbds, 5 passes), réussissant notamment 3 interceptions dont deux sur Bam Adebayo dont il s'est souvent chargé en défense, malgré un léger déficit de taille.

- Butler, Dragic éteints -

L'autre "Jay" de l'équipe, Tatum a lui aussi été très productif, passant près d'un beau triple-double (25 pts, 14 rbds, 8 passes) et qui a souvent fait mal avec ses paniers en transition, récompensant la grosse défense des C's.

En face, Adebayo, bien que concentrant un maximum d'attentions, n'en a pas moins été très efficace (27 pts à 10/14 aux tirs, 16 rbds, 3 interceptions, 2 contres), tout comme Tyler Herro, l'indispensable rookie venu du banc qui a planté 22 points dont 4 paniers primés derrière l'arc.

Mais il a tout de même manqué au Heat ses deux leaders d'attaque, Jimmy Butler (17 pts, 8 rbds) et Goran Dragic (11 pts) qui n'ont jamais vraiment pu faire monter le mercure, notamment dans ce money-time qu'ils affectionnent tant.

Ce qui n'a donc pas empêché, les Floridiens de pointer leurs museaux en fin de quatrième quart-temps, sous l'impulsion de Duncan Robinson (13 pts).

Et ce qui a eu le don de rappeler à Boston - où Kemba Walker (21 pts) a aussi retrouvé de l'allant et où Gordon Hayward (6 pts, 4 passes) a réussi son retour un mois après une entorse à une cheville - que les victoires se gagneront de haute lutte jusqu'au bout dans cette série.

Episode 4 de cette passionnante série, lundi.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :