Dimanche 20 Septembre, 2020

#MenmKòbPouMenmPòs, pour relancer le débat sur l’égalité salariale en Haïti

Le Centre Kaizen, avec le support du PNUD, a lancé la campagne #MenmKòbPouMenmPòs pour promouvoir l'égalité salariale entre les hommes et les femmes en Haïti.

Pour la première fois dans l'histoire du monde, ce 18 septembre 2020 sera célébrée la Journée Internationale de l'Égalité salariale. Adoptée depuis novembre 2019, à l’occasion de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, cette journée invite les États membres de l’ONU, les organisations internationales, les organisations de travailleurs et d’employeurs de la société civile, y compris les ONG et le secteur privé, à stimuler l’adoption de nouvelles mesures en vue d’atteindre l’Objectif de développement durable n°8-5 : un salaire égal pour un travail de valeur égale.

A l’échelle mondiale, en 2017 ce salaire ne représente que 77% de celui des hommes selon ONU-Femmes, pour un même poste à compétences et expériences égales, le salaire d’une femme est inférieur à celui de son collègue de sexe opposé.

Lire aussi: OPINION - L’égalité entre les femmes et les hommes: un rêve en Haïti ?

Quelques années plus tôt, soit en 2012, les données publiées par l’Institut Haïtien de Statistique et d'Informatique (IHSI) avaient déjà révélé que le revenu moyen des femmes était de 72 % celui des hommes dans le pays. Selon un rapport du Groupe de la Banque Mondiale datant de 2018, à l’échelle mondiale, les pays perdent 160 000 milliards de dollars de richesse en raison des différences de revenus entre hommes et femmes au cours de leur vie. Cela représente une moyenne de 23 620 dollars par personne dans les 141 pays étudiés dans ce rapport. En Amérique latine et dans les Caraïbes, les pertes dues à l’inégalité entre les sexes sont estimées à 6,7 billions de dollars.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nan jou ki te 15 Novanm 2019, Nasyon Zini te deklare jounen 18 Septanm lan, Jounen Entènasyonal pou tout moun touche egal ego. Li vinn pi enpòtan nan yon kontèks aprè KOVID-19, pou tout moun ki ap travay yo, kit fanm, kit gason, touche menm kòb lè yap fè menm travay. • • KOVID-19 afekte biznis, travay, lekòl, men e li genyen tou yon kokenchenn konsekans sou lavi fanm yo ki te deja ap batay pou dwa yo. Ane sa, nou vle chita ansanm sou pwoblèm sa ki nan sosyete nou an e nou envite tout aktè ki konsène yo. • • Rete branche e swiv tout paj nou yo sou Twitter, Facebook, Instagram. • Menm kòb pou menm pòs, Medam nou travay pou sa💪🏿 • • • #égalitésalariale #parite #salariale #droit #femmes #18septembre #woman #womensrights #equalityforall #equal #genderpaygap#equalpay #equality #equalrights #genderequality #equalpayday#womenempowerment#womensupportingwomen #salarywoman #getpaid #payday #humanresources #hrcommunity #equalpay #compensation #femaleempowerment #JIES2020 #menmkòbpoumenmpòs

Une publication partagée par Centre Kaizen (@centrekaizenhaiti) le

Afin de combattre ce phénomène, le Centre Kaizen a lancé depuis 28 août, avec le support du PNUD, une grande campagne propulsée par HaitiBrand avec le hashtag #MenmKòbPouMenmPòs (en français « un salaire égal pour un travail de valeur égale »), à travers les différents réseaux sociaux. Cette campagne se clôtura par un événement qui réunira plusieurs acteurs de la vie nationale, provenant de différents secteurs, en vue de réfléchir sur cette problématique et d'engager un dialogue constructif autour de l’équité de genre et l’égalité salariale.

Le temps est venu pour s’engager et prendre des mesures qui allient l’innovation et les bonnes pratiques pour l'application de politiques sur cette question tout en tachant de renforcer les législations ou autres dispositifs pour ancrer l'égalité de rémunération pour un travail égal.

Centre Kaizen Haïti

Source: Banque Mondiale

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :