Mardi 20 Octobre, 2020

Littérature: Deux jeunes poètes haïtiens lauréats d’un prix en Italie

Elbeau Carlynx et Bertony Louis, respectivement 2e lauréat et mention spéciale de la 16e édition du prix Castello di Duino Poesia en Italie dans la catégorie poésie 2019. Collage/Loop Haïti

Elbeau Carlynx et Bertony Louis, respectivement 2e lauréat et mention spéciale de la 16e édition du prix Castello di Duino Poesia en Italie dans la catégorie poésie 2019. Collage/Loop Haïti

Elbeau Carlynx et Bertony Louis, respectivement 2e et mention spéciale, sont parmi les lauréats de la 16e édition du prix Castello di Duino Poesia en Italie dans la catégorie poésie. La cérémonie de remise des prix a lieu le 29 mars prochain au château de Duino (près de Trieste).

« Ce prix est pour moi une raison de continuer à écrire », a réagi Elbeau Carlynx, 25 ans, ce dimanche à la rédaction de Loop. « Réminiscence » (Reminiscenza en italien) est le titre du poème pour lequel il s’est vu décerné cette distinction.

« Le texte parle de mon enfance avortée, de ma vie dans un pays pauvre, dans un monde divisé », raconte-t-il. « Donc je me réjouis du fait que mes mots sont parvenus à traverser les barrières des cultures pour plaire à un jury étranger. Ça me montre quelque part l'universalité des émotions, l’importance de la poésie qui est comme un pont entre les peuples ».

La surprise de Bertony Louis

Lorsque Loop a appelé Bertony Louis ce dimanche après-midi pour lui faire part de l’intention d’avoir une entrevue avec lui, il ignorait encore s’il était quelque part inscrit sur une liste de lauréats. « Je n’étais pas au courant des résultats. Je viens d’apprendre la nouvelle par votre organe », a-t-il fait savoir sous couvert d’une joie à peine voilée.

« Ce prix représente beaucoup pour moi », ajoute l’auteur de Pèlerin de l’amour (Pellegrino dell’amore en italien), classé dans le rang des trois auteurs à mention spéciale. La poésie de ce dernier a une double vocation : parler de lui de lui-même et partager sa vision et compréhension du monde.

« Je sers de la poésie comme medium pour faire parler mes sentiments, exprimer mes points de vue », dit-il, avant de préciser avec vigueur que sa vision du monde transpire dans sa poésie. Le texte pour lequel il est primé « parle de la mission humanitaire des poètes qui est, entre autres, celle de faire sourire aux gens ».

Ce prix international est son troisième du genre, après avoir été distingué par Francophone (France, 2018) pour son texte « Ouvre-moi Pollestres » et une mention spéciale au Prix Matiah Eckhard (France, 2019) pour « Ce qu'est la vie éternelle ». Il a déjà publié, en collaboration avec Niklovens Fransaint, le recueil « Milles éclats de mots et autres brillances » (France, éd. LE LYS BLEU, 2019).

Une première pour les auteurs haïtiens

« À ce que je vois et j'ai lu », aucun auteur haïtien n’était encore primé jusqu’à cette année, affirme Elbeau Carlynx, auteur de l’Intimité de la nuit (2018, La Conque Éditions). Il a déjà  enchaîné plusieurs distinctions dont le troisième prix du concours international de Poésie-En-Liberté en 2012, mention spéciale en 2015, deuxième prix du concours international de poésie Léopold Sedar Senghor en 2016, premier prix du concours international de poésie Centre Troyes Unesco en 2017 et mention spéciale du concours international chansons sans frontières.

Homo faber: Liberté et destin (Homo faber  Libertà e Destino en italien) a été le thème retenu pour l’année 2019. À présent, Elbeau Carlynx met les bouchées doubles pour obtenir les documents nécessaires pour faire le voyage pour l’Italie à la fin du mois prochain. Bertony Louis, quant à lui, n’a pas encore reçu d’invitation officielle comme le premier, mais il n’écarte pas la possibilité si les conditions sont présentées en bonne et due forme, prévient-il.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :