Lundi 19 Octobre, 2020

Ligue des nations: l'Espagne étouffe (1-0) une Suisse brouillonne

L'attaquant de l'Espagne, Mikel Oyarzabal, buteur face à la Suisse lors du match de groupes de la Ligue des nations, à Valdebebas, le 10 octobre 2020 GABRIEL BOUYS AFP

L'attaquant de l'Espagne, Mikel Oyarzabal, buteur face à la Suisse lors du match de groupes de la Ligue des nations, à Valdebebas, le 10 octobre 2020 GABRIEL BOUYS AFP

Solide et portée par sa jeune garde, l'Espagne a dominé la Suisse samedi 1-0 pour la 3e journée de Ligue des Nations, prenant le large en tête du groupe 4 de la Ligue A.

La Roja s'est imposée sur un but opportuniste de l'attaquant de la Real Sociedad, Mikel Oyarzabal (14e), alors que la Nati a poussé jusqu'au bout mais manqué de justesse technique.

Demi-finalistes de la première édition de la Ligue des Nations, les Helvètes s'enlisent à la dernière place du groupe et risquent leur place dans l'élite continentale.

Trois jours après un nul sans relief face au Portugal (0-0) en amical, les Espagnols ont comme souvent accaparé le ballon sans concrétiser sur attaque placée, principale limite étalée ces dernières années.

Mais ils y ont ajouté un pressing agressif, porté notamment par leurs attaquants, qui a suffi à punir les approximations suisses.

En plein chantier, l'équipe de Luis Enrique a étalé l'envie de ses joyaux tout juste intégrés, à commencer par Ansu Fati (17 ans) et Ferran Torres (20 ans) devant, avant l'entrée toute en percussion d'Adama Traoré en seconde période.

Les derniers représentants de la génération championne du monde et d'Europe ont équilibré par leur maîtrise, à l'image de Sergio Busquets, alors qu'un Sergio Ramos, toujours aussi déterminé, a encore failli marquer pour son 174e match en sélection.

- Traoré met le feu -

La première occasion a pourtant été pour la Nati, avec un débordement de Widmer pour Benito au second poteau, qui s'est heurté au bon réflexe de De Gea (11e).

Mais trois minutes plus tard, le portier suisse Yann Sommer a pris le curieux risque d'une relance courte et dans l'axe vers Xhaka, qui a glissé. Merino a alors intercepté avant de pousser vers Oyarzabal, qui a ouvert le score (14e, 1-0).

Les Espagnols ont alors posé le jeu et s'ils ont manqué de tranchant pour alourdir la marque, ils ont aussi coupé toutes les transmissions helvètes.

La partie s'est à nouveau débridée au retour des vestiaires, mais Ferran Torres a vu sa frappe contrée (48e) avant qu'Ansu Fati ne se heurte par deux fois à la solide défense d'Elvedi (49e, 50e).

L'heure de jeu a confirmé les attentes autour d'Adama Traoré: à peine entré pour sa deuxième cape, le surpuissant attaquant de Wolverhampton a tenté de dynamiter le match par ses percées balle au pied, quitte à s'enfermer faute de lever le nez.

A l'inverse, Xherdan Shaqiri ne s'est guère mis en évidence pour son retour en sélection après 16 mois d'absence et des tests positif puis négatif au Covid-19.

Sans briller, les Espagnols ont contenu jusqu'au bout les tentatives suisses, pour s'offrir une quinzième rencontre consécutive sans défaite.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :