Mardi 2 Juin, 2020

Joseph Laroche, Haïtien, « le seul passager noir du Titanic »

Joseph Philippe Lemercier Laroche, entouré de sa femme (de nationalité française) et de ses deux filles. Lui seul a péri dans le navire dans la nuit du 14 au 15 avril 1912.

Joseph Philippe Lemercier Laroche, entouré de sa femme (de nationalité française) et de ses deux filles. Lui seul a péri dans le navire dans la nuit du 14 au 15 avril 1912.

Joseph Philippe Lemercier Laroche fut « Le seul passager noir du Titanic ». Dans un ouvrage portant le même titre, Serge Bilé nous parle du personnage, né en Haïti, en 1886.

Serge Bilé, écrivain et collaborateur à Martinique La 1ere, dévoile l’identité du seul passager noir à bord du mythique Titanic qui a coulé dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Dans son ouvrage « Le seul passager noir du Titanic » publié en 2016 à compte d’auteur, Bilé brosse le portrait de Joseph Laroche, ingénieur haïtien né à Cap-Haïtien en mai 1886, qui a quitté son pays à l’âge de 15 ans et qui a suivi une formation d’ingénierie à Lille, en France.

« Il a construit une partie du métro parisien et a tracé les plans de la ligne 12 qui allait à l’époque de la porte de La Chapelle à la porte de Versailles ». Ne pouvant pas trouver d’emploi dans une France baignée dans le racisme, il a décidé peu de temps après, de rentrer chez lui. Son oncle Cincinnatus Lecomte était devenu entre-temps président de la République. Il a embarqué dans le paquebot avec sa famille et a péri » dans le navire ce soir-là, révèle l’auteur dans un entretien accordé à TV5 Monde.

« La mère de Joseph avait pris des billets de première classe sur le paquebot La France, appartenant à la compagnie générale transatlantique, mais le couple apprit que dans cette classe on n’acceptait pas que les enfants dînent avec leurs parents. Ils échangèrent donc leurs tickets contre des billets de seconde classe et furent de ce fait enregistrés sur le Titanic », selon une autre source.

« Son histoire mérite d’être racontée, confie l’auteur ivoirien. « J’ai fouillé, j’ai cherché et retrouvé les témoignages de sa famille pour pouvoir en parler », continue Serge Bilé indiquant que l’idée de découvrir l’identité de ce seul noir à bord du Titanic a trotté dans sa tête depuis cinq ans.

Autre source: Martinique Martinique La 1ere

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :