Mardi 29 Septembre, 2020

Les Haïtiens peuvent trouver de l'emploi au Canada grâce à cette app

L'entrepreneur David Thérriault pose fièrement avec Michel Mackenson, l'un des travailleurs haïtiens qui ont déniché un emploi grâce à l'application Job.etrouve. Photo : Radio-Canada/Nicole Germain

L'entrepreneur David Thérriault pose fièrement avec Michel Mackenson, l'un des travailleurs haïtiens qui ont déniché un emploi grâce à l'application Job.etrouve. Photo : Radio-Canada/Nicole Germain

David Thérriault, un entrepreneur québécois d’origine haïtienne, a créé une application permettant aux Haïtiens vivant en Haïti de trouver un emploi direct au Canada. Il a eu cette idée suite aux complaintes de certains jeunes haïtiens qui voulaient trouver du travail sans laisser leur pays.

« Ils ne réussissaient pas à trouver un travail dans leur domaine. Il y en a beaucoup qui me disaient : David, on veut rester en Haïti, on ne pense pas aller à l'étranger. Il faut trouver du travail en Haïti » a déclaré l’entrepreneur à Radio Canada.

Le printemps dernier, David Thérriault et deux autres québécois ont donc lancé l’application Job.etrouve créée par un étudiant haïtien. L’application permet « de mettre en lien des entreprises du monde entier avec des chercheurs d’emplois en Haïti ».

Un frais mensuel est requis aux employeurs abonnés. Les chercheurs d’emplois, quant à eux, dépenseront entre 5 à 15 dollars américains pour les inscriptions, selon le salaire offert, « Une façon de s'assurer du sérieux des candidats et d'éviter que les employeurs reçoivent des curriculums vitae inutilement », poursuit le journal.

300 Haïtiens ont déjà trouvé du travail grâce à l’application Job.etrouve auprès de 70 entreprises québécoises. La plupart de ces emplois seraient dans le domaine du service à la clientèle.

Xtansion Solutions est l’une des entreprises canadiennes à ne pas regretter d’avoir tenté l’expérience. Une dizaine d’Haïtiens sont actuellement attachés à leur service. « En Haïti, ce qui est bien, c'est que les gens sortent de l'école et souvent ils vont parler déjà trois langues, anglais, français, espagnol, même des fois le portugais. Ça nous ouvre des opportunités pour nous qui voulons travailler à l'international », a mentionné Guillaume Morin, directeur du développement en efficacité opérationnelle à Xtansion Solutions.

L’entreprise est encore plus satisfaite du recrutement de Michel Mackenson, affecté au service de vente alors qu’il habite à Port-au-Prince. « Ce n’est pas du tout facile de trouver un emploi stable en Haïti. J'ai la fierté de dire que j'ai un emploi. Ça m'aide beaucoup moralement et psychologiquement »  a déclaré le jeune.  

David Thérriault se réjouit de cette expérience qui facilite la vie des chercheurs d’emplois autant que les entreprises. « Toutes les parties vont trouver leur compte en Haïti. Il y a de la main-d'oeuvre disponible et au Québec, il manque de main-d’œuvre » conclut-il.  Job.etrouve a une base de données qui supporte actuellement plus de 5000 candidats et une quinzaine d’employeurs y sont actuellement inscrits.  

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :