Samedi 5 Décembre, 2020

Dr Josette Bijou : « Le Covid-19 n’est pas un arrêt de mort »

Une tente de triage des patients éventuellement contaminés par le coronavirus, le 13 mars 2020 à Brescia, en Italie. Crédit Photo/AFP

Une tente de triage des patients éventuellement contaminés par le coronavirus, le 13 mars 2020 à Brescia, en Italie. Crédit Photo/AFP

Le nouveau Coronavirus, détecté en Chine pour la première fois en décembre 2019, a déjà fauché la vie à plus de 4 mille personnes à travers le monde avec plus de 124 mille cas d’infection. Depuis le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé utilise le vocable pandémie pour qualifier le virus. 

Avec les pays européens sérieusement touchés par Covid-19 et les États-Unis qui recensent plus de mille cas d’infection ou encore la Jamaïque, la République dominicaine qui ont confirmé la présence du virus sur leur territoire, les Haïtiens vivent avec la peur au ventre. Ce n’est pas l’absence de cas confirmé dans le pays qui viendra calmer le jeu.

 

Dr Josette Bijou, ancienne ministre de la Santé publique et de la Population (Mspp), veut rassurer. « Le Covid-19 n’est pas un arrêt de mort », martèle-t-elle pour dissiper un peu la frousse de la population.

Lire aussi : Coronavirus: la Russie annonce tester un vaccin sur des animaux

Dr Bijou ne s’éloigne pas d’idée que le virus peut « déclencher une pneumonie chez les personnes vulnérables et entraîner leur mort », « qu’il est plus virulent que le simple virus de la grippe », mais ce n’est pas qu’il soit « mortel », explique-t-elle.

Elle souligne que les personnes âgées, les diabétiques, les personnes souffrantes d’une pathologie chronique, sont les plus vulnérables.

« Il faut se rendre immédiatement à un centre hospitalisé », recommande Docteur Bijou, si on est atteint du virus.

Lire aussi : Futurs remèdes contre le coronavirus: qui, quand, comment?

L’État haïtien a déjà mis à disposition de la population deux numéros d’urgence, soit 116 et 43 43 3333, des points de contact pour le Centre ambulancier national (Can).

Estimations

S’il est vrai que le nombre de cas infectés s’accroît ces derniers jours, rien ne peut augurer que la probabilité de ne pas en sortir vivant s'amoindrit pour autant. D’ailleurs, « Sur les 80.000 cas rapportés en Chine, plus de 70 % ont guéri », a affirmé le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Elizabeth Schneider, une Américaine de 37 ans qui avait testé positif au Covid-19, s’est remise sur pied jusqu’à devenir un tuteur de résilience pour les autres.

« Ne paniquez pas ! », conseillait-elle.

Entre-temps, continuez à suivre les consignes émis par l’Oms : lavez vos mains régulièrement ; couvrez-vous la bouche et le nez avec un coude en toussant et en éternuant ; évitez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :