Lundi 6 Avril, 2020

« Laissez passer le livre », un autre en a forcément besoin

Photo prise au cours de l'activité baptisée "M ap vin li lakay ou".
Lectrice: Darialine Jean-Baptiste
Crédit photo: Edmond Wilson

Photo prise au cours de l'activité baptisée "M ap vin li lakay ou". Lectrice: Darialine Jean-Baptiste Crédit photo: Edmond Wilson

Le festival ambulant Marathon de lecture s’est déroulé, cette année, du 09 au 14 mars. Il y a de cela onze ans que des jeunes ont entrepris la vaste initiative de faire de la lecture une activité qui marche…de Port-au-Prince à Jacmel, en passant par Gonaïves, entre autres.  

Le marathon de lecture est désormais un rendez-vous annuel que ne ratent pas les férus de la littérature. Une fois de plus, le train avait laissé la rail lundi 9 mars dernier pour s’y arrêter ce samedi 14. Plusieurs activités ont déjà eu lieu. C’est un enchaînement d’activités littéraires, entre autres, spectacles de lecture, des rencontres avec les écrivains et les travailleurs de la chaîne du livre, des ateliers de lecture pour enfants et adultes, pour ne citer que ceux-là.

C'est à la Direction Nationale du Livre (DNL) le lundi 9 mars que le coup d'envoi de la 11e édition du marathon a été donné avec cette activité habituelle dénommée "Lire avec une tasse". En présence d'un parterre d'écoliers, Bony Alexandre et Jonathan Registre, deux des principales chevilles ouvrières de l'initiative, ont entretenu leur public autour du sujet: "Comment mettre en place une vraie politique du livre en Haïti".

D'autres activités prévues au menu ont été réalisées, comme la lecture scénique du livre "Gun Short est mon h'éros" par le comédien et metteur en scène Rolaphton Mercure; Une autre proposée par le conteur Chelson Ermoza à l'alliance française de Gonaïves, un dîner-lecture à Jacmel, une activité baptisée "M ap vin li lakay ou" qui a eu lieu à la résidence de Maurice Cadet, par la lectrice Darialine Jean-Baptiste.

Pour cette édition, les tenants de l'événement ont voulu apporter du neuf dans le déroulement du marathon. En plus des activités habituelles, une dizaine d'écoles et structure culturelles seront invitées à participer au processus d’élection d’un invité d’honneur pour l’édition de l’année prochaine.

Celle-ci commencera en mai et prendra fin en novembre. De plus, un club de lecture de cinquante élèves sera implanté dans chaque école qui fera partie du processus. Cela constitue la 2e partie du marathon.

Au cours de la troisième étape, Le Petit Lectorat, organisme pilote du festival, relancera la machine distributrice de livre, ce pont créé entre les bibliothèques et les lecteurs. Grâce à ce mécanisme, les membres des bibliothèques pourront recevoir les ouvrages à n'importe quel endroit où ils se trouvent : domicile, bureaux, écoles, etc.

Des espaces de lectures plus réputés sont sélectionnés par avance, à savoir Monique Calixte, Centre culturel ARAKA, bibliothèque Catherine D’hunam, Bibliothèque municipale de Delmas et la bibliothèque Nationale...sans toutefois s’éloigner de la possibilité d’une ouverture à d’autres espaces venus intégrer le projet.

Le marathon se déroule cette année autour du thème "laissez passer le livre", et se tient à Port-au-Prince, Jacmel, Gonaïves. L'activité est une réponse urgente à ce besoin de lire, cette nécessité que tout le monde ait accès au livre, mais aussi, cette possibilité offerte aux participants d'échanger avec les auteurs, mais aussi de se retrouver autour d'un thème commun qu'est la littérature.

"Nous croyons Laissez passer le livre, thème de la 11ème édition du Marathon de lecture 2020, que tout le monde doit accéder au livre. Cette action ne doit pas être une lourde obligation, mais un moyen de s’harmoniser avec l’autre, de pouvoir s’évader et de s’épanouir en vue de mieux de construire" affirme un responsable.

Pour clore l'aventure en beauté, une série d'activités est au programme ce samedi. Bières littéraires, lectures scéniques, causeries pour ne citer que celles-là. Des artistes seront aussi de la partie pour pimenter la soirée avec des performances à la hauteur de l'événement.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :