Mardi 29 Septembre, 2020

James Noël lauréat du Prix International de Littérature 2020 à Berlin

Le poète-écrivain James Noël

Le poète-écrivain James Noël

« Si ce prix peut inspirer la jeunesse, il atteindra son sens plein », exprime le poète-écrivain, James Noël.  

Six ans après Dany Laferrière en 2014, la douzième édition du Prix International de Littérature 2020 à Berlin (Allemagne) revient dans la paume d’un Haïtien. Ce n’est autre que l’auteur-poète et directeur de la revue IntranQu’îllités, James Noël.

Cette distinction lui est décernée pour son livre événement « Belle merveille », paru en français chez Zulma en 2017 et traduit en allemand par Rike Bolte sous le titre « Was für ein Wunder » (Litraduck 2020).

Lire aussiUn Haïtien nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres

Loin de s’enfler d’orgueil, l’auteur se réjouit toutefois de cette distinction qui vient nous changer des sombres nouvelles qu’on consomme depuis peu.

« Pour moi, c’est une excellente nouvelle, surtout dans ce contexte. Preuve que tout peut arriver même en temps de lock mondial », exprime-t-il entrevue à Loop Haïti.

L’impact de la Covid-19

L’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a modifié, cette année, la nature du prix. « La Maison des Cultures du Monde (Haus der Kulturen der Welt), la Elementary Particles Foundation et le jury ont donc décidé de ne pas décerner un seul livre cette fois, mais plutôt les six titres de la liste restreint », lit-on sur le site dédié au prix.

Lire aussi: Un Haïtien parmi 15 auteurs noirs à lire absolument

Du coup, « au lieu de deux lauréats, il y a douze, six auteurs et six traducteurs. Au total, le prix est doté de 36 000 euros cette année - le prix en argent a été augmenté de 1 000 euros - afin que chaque lauréat reçoive 3 000 euros », apprend-on plus loin.

Quelques heures après l’annonce du Prix, James Noël a fait l’objet de félicitations de la part de la Direction nationale du livre (Dnl) et, surtout, de l’ambassade d’Haïti en France.

« Belle merveille, est un hommage vibrant au peuple haïtien, un hymne à la vie, à la beauté des corps sur fond d’amour sismique », écrit la dernière.

Ancien pensionnaire de la Villa Médicis, James Noël, né en Haïti en 1978, se définit poète avant tout. Parmi ses derniers recueils parus : Le Pyromane adolescent, suivi du Sang visible du vitrier (Points, 2015) ; Anthologie de poésie haïtienne contemporaine (Points, 2015) ; La Migration des murs (Galaade, 2016). Il anime également la magnifique revue IntranQu’îllités.

Lire aussi: Un prestigieux prix littéraire, recommande le roman d'un haïtien

« Belle merveille de James Noël. Quel titre pour un livre qui traite du terrible tremblement de terre en Haïti qui a fait des milliers de victimes il y a dix ans, du choléra et d'autres conséquences traumatisantes », écrit le jury du prix.

« Si cela peut inspirer la jeunesse haïtienne qui traverse une mauvaise passe, si ça peut redonner un peu confiance, ce prix atteindra son sens plein », commente l’auteur de Brexit suivi de La migration des murs, son dernier né paru aux éditions Au Diable Vauvert, 2020. 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :