Vendredi 10 Juillet, 2020

Coronavirus: Ces artistes haïtiens s’engagent dans la sensibilisation

De g. à d. (en haut): Jean Jean Roosevelt, BIC, Michae; Guirand. De g. à d. (en bas): Ritchie, Ti Joe Zenny et Atys Panch. Collage Loop Haïti.

De g. à d. (en haut): Jean Jean Roosevelt, BIC, Michae; Guirand. De g. à d. (en bas): Ritchie, Ti Joe Zenny et Atys Panch. Collage Loop Haïti.

Plusieurs artistes haïtiens veulent jouer leur partition dans la sensibilisation à pandémie Coronavirus qui s’abat sur le monde. Ils utilisent les plateformes des réseaux sociaux pour capter l’attention de leurs compatriotes sur des mesures de prévention à adopter. 

Messages, jingles, chansons, exercices de simulation… à chacun sa façon et ses méthodes. Que ce soit sur Facebook, Instagram ou autres médias sociaux, ces artistes prodiguent des conseils, font des exercices de simulation en s’adressant à la population haïtienne dans ce contexte de crise sanitaire mondiale élevée à l’ordre de pandémie depuis le 11 mars par l’Oms (Organisation mondiale de la santé).

Jean-Jean Roosevelt en mode Aya Nakamura

Sur l’instrumental de la musique Dja-Dja de la chanteuse africaine Aya Nakamura, Jean-Jean Roosvelt y dépose sa voix. À travers un message bilingue, l’originaire de Jérémie (Grande Anse, une partie du Sud-Ouest d’Haïti) invite ses concitoyens à se laver les mains continuellement, éviter de se serrer la main et faire des bisous.

 

En 1 minute et 5 secondes, l’ancien gagnant des Jeux de la Francophonie de 2013 à Nice (France), exhorte les gens à éternuer au niveau de leurs bras, et non de manière incontrôlée. « Corona… li ka fè anpil dega/ Se mèt kò ki veye kò », prévient le crooner.

B.I.C et les enfants, une histoire de chœur

Son compère de la Caravane de la francophonie avec lequel il a sillonné le pays en 2013, Roosevelt Saillant dit B.I.C, transmet, quant à lui, le message dans un autre registre. Il invente une méthode : « se tenir debout devant des écoliers dans une salle de classe pour les inciter à respecter les principes hygiéniques ».

Lire aussi : Ruée sur le papier-toilette: pourquoi une telle frénésie ?

Dans cette vidéo de plus d’une minute publiée le 12 mars sur Facebook, et qui a déjà recueilli plus de 150 mille vues, BIC insiste sur l’importance de l’eau dans la croissance de l’être humain.

« Lave men nou avan nou manje/ Chak lè nou fin jwe/ Ke nou sot nan latrin oubyen nan twalèt ijyenik/ Toujou lave men nou ». Une phrase que l’interprète d’Alléluia appelle les écoliers à reprendre à l’unisson. 

Le Compas

Les chanteurs compas, eux aussi, se mêlent de la partie. Dans une vidéo de 2 minutes diffusée sur la page Facebook de « Konpa Events », large plateforme de diffusion de la musique haïtienne, Michael Guirand, lead vocal du groupe Vayb, invite les compatriotes à prendre le maximum de protection contre cette pandémie.

« Il faut se laver les mains convenablement et éviter de se rapprocher ! », conseille l’ex-chanteur de Carimi. Il demande à la population de mettre en pratique les conseils des autorités.

Guirand en profite pour informer que la majorité des soirées programmées par sa formation musicale « Vayb » ont été annulées. L’objectif, selon lui, est de protéger les fans face à la propagation du Covid-19.

À sa façon, Jean Hérard Richard s’adresse aux Haïtiens, particulièrement aux tifosi du groupe Klass, sa formation musicale. « C’est un problème mondial, tout le monde doit prendre des précautions », a rappelé le chanteur-compositeur avant de se réjouir qu’aucun cas n’est encore enregistré dans son pays natal.

Lire aussi : Dr Josette Bijou : « Le Covid-19 n’est pas un arrêt de mort »

À l’instar de ses prédécesseurs, Ritchie insiste sur la nécessité de se laver les mains instamment avec du savon, comme l’exige les professionnels de la santé. Dans une vidéo apparue sur sa page Facebook, Jean Hérard Richard invite les parents haïtiens à garder leur maison en état de salubrité, et avoir surtout un regard soutenu sur les enfants.

« Pas d’accolade ! Ne serrez pas les mains ! Pòt kay, pòt machin, pòt chanm, kizin… asire nou tout kote nap manyen pwòp », conseille le maestro du groupe Klass, espérant revoir les fans après le passage de la pandémie. « Pou kounya, se kore l ye tonton. Nap gen kont tan poun bay akolad », dit-il, d’un ton ironique.

De l’humour à la sensibilisation

Si certains artistes chantent et/ou diffusent des messages, d’autres utilisent le canal de l’humour pour emboîter le pas. C’est le cas de Joseph Zenny Jr, mieux connu sous le sobriquet « Ti Joe Zenny », qui a utilisé son compte Instagram pour toucher le maximum de gens possible. Dans au moins 2 vidéos publiées, le chanteur de Kreyòl La, accompagné de ses fils, montre au public comment éternuer, mais aussi, comment se laver les mains convenablement.

En ce sens, Ti Joe Zenny et les acteurs participants à cette vidéo, ont offert aux Internautes une séance de simulation sur le lavage des mains. « Li enpotan pou n lave men nou chak fwa nou fin bay lanmen, nou fin touche yon bagay, nou fin sot nan twalèt », insiste Joseph Zenny, dans une séquence intitulée « Ansanm, ann konbat Corona Viris ! ».

 

Le comédien haïtien Atys Panch, a, quant à lui, prodigué des conseils à ses fans concernant l’utilisation des téléphones portables. « Majorite mikwòb nou ka pran, nou ka pranl apati telefòn. Ou touche telefòn nan ak men pwòp, ou touche l ak men sal. Fòw pran prekosyon ! », insiste l’humoriste.

Sur ses plateformes, Panch exhorte les citoyens à nettoyer l’écran de leur téléphone intelligent après avoir été en contact avec une personne quelconque.

Notons que depuis le début de la propagation de la pandémie décembre 2019, plus de 160 mille personnes sont infectées, et des milliers de décès enregistrés.

Dans la région Caribéenne où se situe Haïti, les derniers chiffres communiqués officiellement ce mardi en après-midi, font état d’une dizaine de cas. Chez nos voisins dominicains, une vingtaine ont été enregistrés pour un seul décès connu.

L’heure est à la surveillance. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :