Jeudi 6 Août, 2020

D’où vient la musique « rabòday » ?

La chanteuse Karine Margron

La chanteuse Karine Margron

En interview avec Loop Haïti pour la présentation son projet « Chanson d’Haïti », la chanteuse Karine Margron en a profité pour pousser un coup de gueule contre l’idée que la musique ‘’rabòday’’ trouve son origine aux Etats-Unis, sous l’expression anglaise ‘’rap or die’’. Elle qui  a connu une longue et riche aventure au sein de la chorale Voix et Harmonie de Michel Dejean atteste qu’il s’agit bien d’un rythme musical propre à Haïti.

Ainsi, le ‘’rabòday’’ figure-t-il dans le patrimoine musical haïtien. Pour preuve, la soprano a produit un CD en collaboration avec le tambourineur Welele Doubout titré « tambour âme ancestrale » qui compile un ensemble de rythmes traditionnels haïtiens dont le petro, le nago et évidemment le ‘’rabòday’’. Chacun est exécuté au moyen d’un tambour éponyme qui animait les danses de ‘’rara’’, jadis.

C’est que cette  époque est révolue et la musique traditionnelle, soumise à l’épreuve du temps, a quelque peu évolué. Et le ‘’rabòday’’ quitte le folklorique, s’est métamorphosé, voire « dénaturé » pour devenir une musique électronique, propulsée à fort décibels par les Dj et largement consommée par la nouvelle génération, avec ses textes parfois hilarants, parfois irrévérencieux – notamment envers les femmes.

Madame Margron ne se reconnait dans cette nouvelle tendance. « Ce n’est pas le rythme de rabòday qu’on joue là aujourd’hui », tranche-elle, celle qui se donne pour mission de « sauvegarder et mettre en mémoire les chansons d'Haïti et les proposer au monde académique. »

En ce sens, elle interpelle le ministre de l’éducation, qui s’était déjà lancé dans une chasse au ‘’rabòday’’ dans les écoles, sur la nécessité d’intégrer des cours de musiques dans les programmes scolaires. C’est un moyen efficace, à son avis, de contribuer à la sauvegarde du patrimoine musical.

Karine Margron peut-être très traditionnelle, mais elle aussi d’une certaine manière très moderne. Plutôt que de s’opposer fermement à l’évolution du monde de la musique, elle invite les musiciens et créateurs de beats à puiser dans le matériel original pour produire un travail plus authentique.

Obed Lamy

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :