Jeudi 13 Août, 2020

Derayman, le tout nouveau produit de la jeune chanteuse Coralie Hérard

Derayman : Une nouvelle production de a jeune chanteuse Coralie Hérard

Derayman : Une nouvelle production de a jeune chanteuse Coralie Hérard

Derayman est « un texte de Jean Winer Pascal que j’ai traduit avec le cri et le son de l’âme ». C'est comme ça que la jeune chanteuse décrit son nouveau morceau.

Au milieu de tout ce déferlement, de toutes ces ondes négatives qui envahissent le monde depuis peu, certains groupes et artistes ne chôment pas. Ils utilisent bien au contraire leur créativité et leur force productive pour placer leur mot. La jeune chanteuse haïtienne Coralie Hérard fait partie de cette catégorie. Consciente que le monde va à vau-l’eau et qu’Haïti, cette terre qui l’a vu naître, se trouve depuis longtemps à un mauvais carrefour, l'artiste propose « Derayman ».

Deux années, deux continents et trois pays, voilà ce qu’il a fallu à l’artiste pour pondre ce nouveau produit. La jeune guitariste a reçu le texte du lyriciste Jean Winer Pascal, alors qu’elle était en Haïti et qu’elle s’apprêtait à faire un voyage en Belgique pour une formation musicale. Jean Winer Pasal est très connu pour ses différents textes. Il a écrit pour des grands noms comme Beethovas Obas et bien d’autres.

Reçu depuis 2018, « Derayman » trainait encore dans les tiroirs de Coralie, jusqu’à ce qu’elle décide d’y revenir en 2020. Un travail à plusieurs mains, « Derayman » est le fruit d’une collaboration entre le lyriciste, la chanteuse et guitariste Coralie Hérard qui s’est chargée de la mélodie, Belo qui a ajouté sa touche surtout au niveau du « Bridge », et finalement Wesli Louissaint qui a aussi apporté sa contribution au niveau de la mélodie et arrangement, à la contribution, dans son studio à Montréal.

Lire aussi : 

Related Article

Paru ce 8 avril, « Derayman » de Coralie Hérard succède à « Lit baldaquin" sortie en 2017. « A travers cette chanson, j’exprime la peine que j’ai dans les entrailles » témoigne la jeune chanteuse qui se plaint de n’avoir pas connu cette Haïti dépeinte dans les propos de ses parents. « Moi je suis née en 90 ; depuis ma naissance je n’ai jamais connu une Haïti calme » ajoute-t-elle.

Derayman est « un texte de Jean Winer Pascal que j’ai traduit avec le cri et le son de l’âme ». C'est comme ça qu'elle décrit son nouveau morceau. Entre sa guitare et ses palettes où elle étale moult couleurs, l’artiste se présente effectivement dans son vidéo-clip comme une jeune femme en quête de son repère, qui se cherche, qui cherche cette Haïti dont elle a toujours rêvée. Coralie exprime aussi dans sa chanson ce regret de voir s’effriter les bonnes mœurs d'antan. Les premières paroles du morceau peuvent d’ailleurs en témoigner. « Moso kasav pa separe ; gode kafe pa pataje ; bonjou kouri sou lantouray ; zanmitay lage vaykevay ».

Coralie travaille entretemps sur d’autres projets qu’elle compte bientôt partager avec ses fans. Pour l’instant, elle les invite à partager sa quête avec elle. Que chacun se munisse de son pinceau et sa palette, et peigne l’Haïti de ses rêves.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :