Mardi 4 Août, 2020

Haïti. Une mère de 4 enfants accouche de triplés le 20 mai dernier

Photo de 6 des 7 enfants Casimir

Photo de 6 des 7 enfants Casimir

Duvernat Nadia Casimir, âgée d’une trentaine d’années, a mis au monde trois enfants à Bellevue La Montagne, 4e section communale de Pétion-Ville le 20 mai. Selon le pédiatre Guy Pierre Louis, les nouveau-nés se portent bien et suivent pour le moment un traitement médical puisqu’ils sont prématurés.

L’arrivée des triplés a causé un sentiment désordonné dans la famille. La mère, elle, voit une « bénédiction », mais le père, de son côté, reste un peu « inquiet » à cause de la situation économique précaire de la famille.

Gaël Casimir, éleveur de chèvres de son état, se veut rationnel dans ses calculs financiers. Il décrit carrément ses 3 nouvelles progénitures comme un fardeau économique.

 

« Avoir un enfant en Haïti, c’est une bénédiction », reconnait ce dernier. « Mais c’est aussi un coût économique », se plaint-il.

Lire: Haïti: à 38 ans, elle accouche de triplés pour "sa première grossesse"

Marié depuis tantôt 16 ans, le couple avait déjà eu 4 enfants. Et le père estimait avoir assez de problèmes pour subvenir aux besoins de la famille pour voir ajouter d’autres progénitures.

« C’est une catastrophe ! » tance-t-il.

« J’ai pleuré quand j’ai appris que ma femme était enceinte, explique le père. Pour moi c’était une erreur. Je m’attendais à un enfant et elle a mis au monde trois ».

Questionnée sur le sujet, Nadia Casimir raconte qu’elle provient d’une famille très féconde. Certains de ses proches ont déjà mis au monde des jumeaux parfois des triplés. Et la réaction de son mari l’a quand même marquée suite à l’arrivée de ces dernières.

« Mon mari est parti en sursaut au moment de l’accouchement après la sortie du deuxième enfant. Pour lui, deux enfants de plus c’était déjà trop », raconte la dame.

« En revenant dans la chambre après ce moment d’émotions, il a remarqué un troisième enfant à côté du deuxième. Il a éclaté en sanglots », explique-t-elle.

Lire aussi: L’incroyable histoire de trois sœurs haïtiennes, nées le même jour

Le patriarche de la fratrie se désole du manque de moyen pour pouvoir occuper 7 enfants et lance un appel à l’aide pour trouver un emploi afin de sauver la vie de ses enfants âgés respectivement de 16, 14, 12, 6 et 1 mois 11 jours.

Natacha Bazin, responsable de l’organisation « Recréation Haïti » qui, pour l’instant, accompagne financièrement la famille, pense qu’une intervention étatique serait nécessaire non seulement pour cette famille, mais aussi pour la 4e section communale de Bellevue La Montagne où l’accès aux soins de santé primaire demeure un luxe dans la région.

Marc-Evens Lebrun @LebrunEvens

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :