Dimanche 31 May, 2020

Ce pont portant le nom d’un Haïtien à Chicago célèbre ses 100 ans

Le 17 octobre, un buste en bronze en son honneur est installé sur le côté est de Michigan, au nord de la rivière Chicago/ Photo : Luckenson Jean / Vidéo : Raoul Junior Lorfils / Loop Haiti

Le 17 octobre, un buste en bronze en son honneur est installé sur le côté est de Michigan, au nord de la rivière Chicago/ Photo : Luckenson Jean / Vidéo : Raoul Junior Lorfils / Loop Haiti

La célébration du centenaire du pont « DuSable » dans la ville de Chicago s’est déroulée, 14 mai, dans un silence étourdissant à cause de l’épidémie de la Covid-19 qui abasourdit le plus grand État du monde.

Pas de touristes, pas de photos. Les bateaux d’excursion et les taxis d’eau jaune vifs qui, en temps normal, sillonnent dans les parages, ont répondu aux abonnés absents pour les cents ans du fameux pont « DuSable », du nom de l’Haïtien Jean-Baptiste Pointe Du Sable, né à Saint-Marc au temps de la colonisation de Saint-Domingue aux environs de 1745.

S’il est vrai que la célébration s’est réduite à une peau de chagrin, la presse locale, pour sa part, a braqué projecteur sur cette date mémorable en invitant les notables locaux à y réagir. Chicago Tribune, Block Club Chicago, WTTW, entre autres médias, ont ouvert leur tribune à cette commémoration.

 

« 100 ans de cela, au lendemain de la grippe espagnole, la ville de Chicago a inauguré le pont DuSable. Cela a transformé la route en terre battue en une merveille au cœur de notre centre-ville et reliant les côtés nord et sud de la ville », explique l’édile de la ville, Lori Lightfoot, en marge de la célébration virtuelle de cet événement le 14.

Lire aussi: Qui était Du Sable, le Saint-Marcois qui a fondé la ville de Chicago ?

« Nous voudrions toujours en faire une occasion spéciale que les gens peuvent célébrer de chez eux », a écrit Josh Coles, directeur du McCormick Bridgehouse & Chicago River Museum, à Chicago Tribune le 13.

Le pont a été ouvert en grande pompe le 14 mai 1920, mais les parties décoratives du pont ont été achevées en 1928. Au début, il s’appelait Michigan Avenue bridge avant d’être rebaptisé, en 2010, DuSable Bridge, apprend-on de l’article.

Ce dernier était un homme noir libre né en Haïti. Il est connu comme fondateur de cette ville, la troisième plus grande aux Etats-Unis.

Dans son article, Chicago Tribune précise que Bennett, l’architecte qui a conçu le pont avec les ingénieurs Thomas Pihlfeldt, Hugh Young et William Mulcahy, l'a modelé d'après les travées qui traversent la Seine à Paris.

« L'envergure est à la fois économique et gracieuse, en particulier ses quatre pylônes d'angle, qui sont ornés de sculptures en bas-relief par Henry Hering et James Earle Fraser », a décrit le journal.

Dévastée par les flammes en 1871, Chicago est la troisième ville des Etats-Unis et la plus grande ville de la région du Midwest. Située dans l'Etat d'Illinois et peuplée de près de trois millions d'habitants (2 716 450 en 2017), elle est connue pour sa belle architecture, ses gratte-ciel et ses musées. Deuxième centre aux Etats-Unis en matière d'industries et d'économie, Chicago est aussi l'une des principales places mondiales financières mondiales. A l'origine de ce coin de terre visité par plus de 57 millions de visiteurs en 2018, Jean-Baptiste Pointe Du Sable, dont le buste est érigé en plein cœur de la ville.

Rappelons que Jean-Baptiste Point Du Sable est né à Saint-Marc (actuelle ville de Saint-Marc en Haïti), aux environs de 1745, d'une esclave africaine et d'un marin français. Comme tant d'autres hommes de couleur nés d'un père français, son père l'a probablement envoyé faire des études en France. Beau, raffiné et intelligent, Du Sable maîtrisait le français, l'anglais, l’espagnol et quelques dialectes amérindiens, apprend-on à son propos.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :