Lundi 26 Octobre, 2020

Chaque élu à l’Académie française porte un mot. Voici celui de Dany Laferrière

L'écrivain et académicien Dany Lafferière, membre de la Commission du Dictionnaire de l'Académie Française./Crédit:LaPresse.ca

L'écrivain et académicien Dany Lafferière, membre de la Commission du Dictionnaire de l'Académie Française./Crédit:LaPresse.ca

La prestigieuse Académie française compte de nombreux rituels, parmi eux : un mot du dictionnaire est attribué au nouvel élu. Celui qui est conféré à Dany Laferrière depuis son élection, le 12 décembre 2013, est Vaillant.

Dany Laferrière n’est plus présentable aux lecteurs, sinon que pour faire pléonasme. Depuis trente-cinq ans, son nom s’est implanté dans l’actualité littéraire francophone que peu de gens (de lettres ou autres) peuvent se gonfler d’orgueil qu’ils ne l’ont pas entendu une fois durant.

Ici, il s’agit de faire un rappel, une rétrospective entre le 12 décembre 2013 et le 28 mai 2015, deux dates qui coïncident à son élection sous la Coupole et le jour ou il a pris effectivement siège à l’Académie française par devant le président de la République française d’alors, Monsieur François Hollande.

Lire aussi: Le mot Vertières entre dans un dictionnaire français pour la 1ère fois

 

Pour faire court, ce rappel n’est autre qu’un des nombreux rituels imposés par l’institution séculaire aux nouveaux venus. Ceci, en 2015, Dany Laferrière s’est vu attribuer le mot « Vaillant » ; et il l’arborera toute sa vie.

Sur le site de l’Académie, le mot est ainsi défini : « adj. Qui a de la vaillance, qui est courageux. Une vaillante mère de famille. Un vaillant ouvrier. Un vaillant capitaine. Un peuple vaillant. C'est une nation vaillante. Il signifiait aussi Qui a de la valeur, qui vaut quelque chose; en ce sens il ne s'emploie plus que dans cette phrase : Il n'a plus un sou vaillant, Il ne possède plus rien ».

Lire aussi: Montréal: Une exposition pour les 35 ans d'écriture de Dany Laferrière

Rien n’est de plus compatible à la vie et l’œuvre de l’Immortel Haitiano-québécois. Il faut se rappeler qu’en 1976 il a pris ses jambes à son cou pour fuir le régime d’alors qui venait d’emporter son ami et compagnon journaliste, Gasner Raymond. Il collaborait, à l’époque, à l’hebdomadaire Le Petit Samedi Soir.

Arrivé au Québec, sa vie n’était pas un long fleuve tranquille. Il a cumulé petits boulots pour gagner sa vie de jeune homme et entamer sa carrière d’écrivain, avant de s’implanter dans les cieux américains, précisément dans la Floride, pour continuer et, ainsi, réécrire une partie de son œuvre (Lisez Mythologies américaines publié en 2016).

Lire aussi: Le nom du premier manuscrit de Dany Laferrière égaré dans un métro à Montréal enfin connu

Vertières

Étant membre de la Commission du Dictionnaire de l'Académie Française, Monsieur Laferrière a introduit, en 2019, le mot Vertières dans ledit dictionnaire. Ce substantif rappelle la bataille épique qu’avait menée nos ancêtres contre les Français pour jouir pleinement de leurs droits civils et politiques dans la colonie de Saint-Domingue (tranchée aujourd’hui en deux : Haïti et la République dominicaine).

« J’ai fait entrer Vertières dans un dictionnaire français pour la première fois », vantait-il, à l’époque, sur Radio France Internationale (RFI).

Il faut être vaillant comme le Prix Médicis en France en 2009 pour pousser les Français à avaler de telles couleuvres et introduisent, convenablement, le mot là où il devait y être 216 ans de cela.

Websder Corneille

Twitter: @webscorneille   

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :