Mardi 1 Décembre, 2020

Canicule 2018: environ 1.500 morts de plus, 10 fois moins qu'en 2003, selon Buzyn

Température de 38,5 degrés à Toulouse le 6 août 2018

Température de 38,5 degrés à Toulouse le 6 août 2018

La canicule de l'été 2018 a provoqué environ 1.500 morts de plus qu'un été normal, soit 10 fois moins que lors du record de 2003, a annoncé vendredi la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur CNews.

Ce chiffre représente "10 fois moins que la canicule de 2003" qui avait fait entre 15.000 et 20.000 morts, mais aussi "moins que les autres épisodes caniculaires" des dernières années, a-t-elle noté.

"Ça prouve vraiment que la prévention et la mobilisation dans tous les secteurs a porté ses fruits (...) mais c'est inexorable que les personnes très âgées aient malheureusement des complications", a commenté Agnès Buzyn, qui réunit ce vendredi les acteurs mobilisés pendant la canicule.

Face à la multiplication attendue des épisodes de canicule avec le changement climatique, elle a appelé à "nous organiser autrement" et notamment à réorganiser les villes, plus sujettes à la chaleur en raison du phénomène d'îlots de chaleur urbains".

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :