Mardi 27 Octobre, 2020

« Lòk mondyal », une web-série créée par 2 Haïtiens en confinement

Le flyer annonçant la série sur internet "Lock mondyal", initié par Eliezer Guérismé et Samuel Suffren. Page Facebook : EG

Le flyer annonçant la série sur internet "Lock mondyal", initié par Eliezer Guérismé et Samuel Suffren. Page Facebook : EG

Alors que plusieurs secteurs se concentrent sur la sensibilisation face au Coronavirus, le comédien haïtien Eliezer Guerismé utilise le théâtre pour s’adresser à la population. Avec son confrère Samuel Suffren, le responsable de compagnie théâtrale BIT-Haïti propose sur les réseaux sociaux, « Lòk mondyal », une mini série pour questionner les nouvelles réalités mondiales.

Il s’agit d’une initiative lancée de manière spontanée, suite à des discussions entre artistes. « Face aux contraintes, et par rapport à la nouvelle réalité qui met aux arrêts toutes les initiatives théâtrales, on a proposé cette série [...] avec des épisodes qui seront diffusés à travers des programmes spécifiques », explique d’entrée de jeu Eliezer Guérismé.

La série a démarré officiellement le 28 mars. Depuis, trois (3) épisodes ont été publiés sur Facebook, YouTube, Instagram et Twitter. La faim, la corruption, la reddition des comptes… sont entre autres problèmes abordés dans les premières séquences, diffusées dans la soirée à compter de 9 heures. Chaque épisode, mis en scène par Eliezer Guérismé et réalisés par Samuel Suffren, dure moins de 2 minutes.

Ep 1: Grangou nan vant pa dous

 

« Lòk mondyal », les initiateurs s’approprient de ce terme pour élargir leur champ d’intervention, dans le cadre de la crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie du Covid-19. « A un moment où [on parle de] confinement, mise en quarantaine, isolement, qui n’est pas appropriée à la réalité haïtienne, nous on essaie d’en profiter pour aborder des questions importantes et sensibles », a expliqué Eliezer Guérismé. Joint au téléphone par Loop Haïti, le comédien a aussi fait savoir que la mini série leur donnait une possibilité de remettre en question les sociétés ainsi que leurs choix.

« On essaie de voir les choses avec un regard très politique, dit-il. Il faut questionner les réalités actuelles, par rapport aux choix économiques, politiques et sanitaires faites par les autorités mondiales particulièrement celles d’Haïti pour gérer cette crise [causée par la pandémie Covid-19, ndlr] », soutient le responsable de BIT-Haïti.

Dans ses cours sketchs mettant en scène un seul personnage en pleine monologue, les initiateurs entendent mieux adresser les sujets sélectionnés et aider les citoyens, par une approche théâtrale, à mieux les appréhender. « Nous regardons le Coronavirus dans un autre angle, à un autre niveau. Les gens se concentrent uniquement sur les conséquences de la maladie, mais ignorent un ensemble de choix que font les officiels dans le monde, qui auront des répercussions sur toute la planète », rappelle Guérismé, qui ne met de côté l’aspect de la sensibilisation pendant cette période sensible.

Epizòd 2 - Men pwòp

 

Pour l’heure, « Ti seri Ayiti/Lòk mondyal » a dû faire une pause, pour mieux rebondir avec une deuxième saison. « On a besoin de temps pour réfléchir. Creuser. Trouver des idées neuves. On met fin à la première saison qu’on considère comme notre saison pilote. Les prochaines saisons seront plus riches. Promis ! On est désolé. On vous revient très vite », a écrit Eliezer Guerismé sur sa page Facebook le 1e avril.

Il informe que dans cette deuxième manche, « le public aura beaucoup plus d’épisodes, avec de nouvelles thématiques ». Le comédien souligne que cette série proposera également d’autres séquences, en temps de catastrophes naturelles, en période électorale ou de crise politique. L’objectif selon Eliezer Guérismé, est de continuer à proposer un regard différent des réalités haïtiennes.

Epizòd 3 - Sèvèl enfekte

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :