Mercredi 21 Octobre, 2020

“50 Nuances de Beauté”, une 3e édition pour l’équipe d’EBF à Montréal

Les 22 et 23 février s’est tenue à Rimouski, Montréal, la troisième édition de 50 Nuances de Beauté. Photo de courtoisie.

Les 22 et 23 février s’est tenue à Rimouski, Montréal, la troisième édition de 50 Nuances de Beauté. Photo de courtoisie.

Les 22 et 23 février s’est tenue à Rimouski, Montréal, la troisième édition de 50 Nuances de Beauté, “un évènement qui entend mettre en avant la diversité sous toutes ses formes” selon son organisatrice, Anastasia Marcelin.

Tout a commencé en 2015 quand, l'organisatrice d'évènement et activiste, Anastasia Marcelin, qui évolue à Montréal depuis 21 ans, a eu l’idée de revenir au pays en vue d’organiser un défilé qui met en valeur la beauté naturelle des femmes aux cheveux crépus.

Coup d’essai, coup de maître. Elle lance, pas plus tard en 2017 au mois de février dédié à l’histoire des noirs, “50 Nuances de Beauté” pour encourager les femmes noires à garder leur identité propre.

 

Ce festival, s’étalant sur deux jours, propose un programme culturel assez riche dont entre autres, une conférence touchant les sujets d’actualité tels la stigmatisation et la cyberintimidation; une foire culinaire haïtienne avec la participation de chefs cuisiniers internationaux, et enfin le défilé spectacle mettant en valeur la diversité corporelle de la femme.

“Aller faire un événement à Rimouski à été pour moi l’une des plus belles aventures, après Haïti en 2015" a affirmé l’ex-candidate au poste de conseillère d’arrondissement de Montréal-Nord, qui s’est accordée un satisfecit.

L'initiative fut un bon prétexte pour l’étudiante en Action Culturelle de l’Uquam de se faire connaître du milieu culturel montréalais et lui a valu deux distinctions dont celle de “Femme d’exception 2019 du Canada" décerné par Maison Sainte Gabrielle, et celle de “Femme authentique 2020” par Canal vie.

Par ailleurs, le temps d'un week-end a été, pour certains participants, l'occasion de réaliser au moins un rêve: se tenir devant un publique sans avoir peur ou encore, rencontrer des mannequins professionnels. "J'ai réalisé un rêve d'enfance, et ça a été très enrichissant" explique Florence Valdivia qui a du défier sa timidité lors du défilé.

Anastasia Marcelin, initiatrice

L’activité qui connait un véritable succès aujourd’hui à Montréal, s’est tenue cette année, pour sa troisième édition, à Rimouski, et compte s’étendre en Afrique, plus précisément au Benin, en été prochain.

La désincitation au racisme, à la stigmatisation, au colorisme et à l'intolérance; la sensibilisation auprès des jeunes femmes en manque d'estime et d'acceptation de soi, telles sont les différentes composantes de l'activité "50 nuances de beauté" à l'échelle internationale.

Débora Olivier Dérice
Journaliste Culturelle

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :