La cheffe Lindsay Brun au concours Wall of Chefs Ă  Toronto, le 8 septembre 2020/ Courtoisie de Lindsay Brun

Enfant, Lindsay Brun observait avec ambition sa mère préparer des plats délicieux pour la famille et les premiers venus. Le 8 septembre, Lindsay Brun, 44 ans, branchait comme tout le monde son plasma sur le réseau Food Network à Toronto. Elle permet à ses milliers d’abonnés sur Instagram de vivre en direct le suspens. Dans la salle où elle regardait le show, l’ambiance est diffuse; de sa mère à ses plus proches ami.e.s, tout le monde se frottait les doigts espérant qu’elle sera la future gagnante. Lorsque le présentateur a fait remonter le nom de la propriétaire l’entreprise Sucre Brun comme la récipiendaire de Wall of Chefs (Mur des chefs) 2020, la salle devient de plus en plus agitée. La représentante du Québec a pris la première place et a remporté le prix de 10 000 dollars canadiens. Pourtant, l’histoire s’écrirait autrement si la gagnante n’avait pas écouté les conseils des organisateurs. Brun se spécialise dans les sucreries, tandis que l’émission met l’accent sur les recettes salées. Douloureux contraste. Qualifiée pour y prendre part à Toronto, elle voulait baisser la garde parce qu’elle doute d’elle-même. Encouragée par les organisateurs, elle s’y rend. Lire aussi: Ce restaurant à Montréal fait la promotion de la cuisine haïtienne Là-bas, que faire? Elle revient dans son enfance, territoire démesurément vierge, pour puiser inspiration. «Ma mère exécutait assez souvent la recette: riz aux poids verts + crevettes, mâtiné d’oignon», explique-t-elle, vêtue d’un sourire béat. En fait, c’est un plat typique haïtien. «J’ai ajouté de la banane pesée, de la salade au-dessus», ajoute-t-elle. Et le tour est joué. Née de père et de mère haïtiens au Canada, Brun a visité à maintes reprises Haïti. « Je suis retournée dans mes racines pour gagner ce prix», lâche-t-elle, sourire envoûtant. Quid du concours «Wall of Chefs prend la forme d'un concours entre « boulangers à domicile ». Dans chaque épisode, il y a trois rondes où les concurrents démontrent leurs compétences selon des thèmes prédéterminés par un jury composé des meilleurs chefs canadiens», apprend-on du site du concours. Plus de 40 participantsont pris part à la première édition de ce concours, d’après Brun. Cet article a été mis à jour le 22 septembre 2020 à 8:00 PM (heure haïtienne).

Christine Ellis, première femme noire à siéger au conseil municipal de Chandler en Arizona (États-Unis)

Le conseil municipal sortant de la communauté de Chandler en Arizona (États-Unis), a approuvé l’élection de Mark Stewart (reconduit), OD Harris et l’Haitiano-Américaine, Christine Ellis. Les trois nouveaux élus seront investis dans leur fonction le 14 janvier 2021. Christine Ellis avait 17 ans quand elle a laissé Haïti pour immigrer aux États-Unis. Quelque 30 ans plus tard, elle siège au conseil municipal de Chandler, en Arizona, une communauté de 261 165 habitants (recensement 2019), devenant la première femme noire à occuper ce poste. Ellis voue un amour démesuré pour le métier de nursing qu’elle exerce depuis plus de trois décennies dans la même communauté. Elle est aussi entrepreneure et mère de deux enfants. «Christine Ellis est une femme déterminée et passionnée qui choisit chaque jour de s'engager avec les gens par l'amour et le service», lit-on dans sa courte biographie exposée sur le site dédié à sa campagne. Après le tremblement de terre de 2010, Ellis a co-fondé l’organisation Haiti Disaster Relief of Arizona, qui visait à secourir les sinistrés haïtiens. Entre rencontres, cagnottes, son leadership a été remarqué par plus d’un. En 2011, le quotidien Arizona Republic l'a nommée parmi les 10 femmes les plus inspirantes d'Arizona. «Plus récemment, l'organisation s'est associée à un groupe de professionnels de la santé locaux pour apporter le dépistage de laCovid-19 à la nation Navajo et aux populations mal desservies de Chandler», apprend-on de LunionSuite. Parmi les trois candidats élus, Christine Ellis a récolté le plus grand nombre de votes, soit 26 171 (19%0; Harris 23 227; Stewart 23 794.


Naomi Osaka Ă  l'AĂ©roport International du Cap-HaĂŻtien, vendredi 25 septembre 2020/ Capture d'Ă©cran: Luckenson Jean/LoopHaĂŻti

En route pour les États-Unis, Naomi Osaka a eu le temps d'égrenerquelques mots avec le rappeur américain, Kanye West. La conversation est interrompue par le président haïtien, Jovenel Moïse qui s’est vite retrouvé au milieu des deux stars. Ce dernier a lâché une blague qui, en apparence, les a amusées. Lundi, au petit matin, la rédaction de Loop Haïti a vendu la mèche: Naomi Osaka a atterri sur le tarmac de l'aéroport international Toussaint Louverture. La nouvelle s’est propagée comme une traînée de poudre, les autres médias l’ont reprise à leur tour. Osaka s’est, tout de suite, rendue à Jacmel (située à quelque 200 km de la capitale), d’où est originaire son père, Léonard François. La visite surprise de la star a quelque peu éclipsé l’actualité croustillante haïtienne, le motif de ce déplacement restait jusque-là inconnu. Pendant que tout le monde cherchait de midi à quatorze heures, Loop Haïti a confirmé que la numéro 3 mondiale y est dans le cadre du son tournage deson prochain documentaire Netflix. C’est la raison principale de son arrivée. L’humilité d’Osaka Dans une vidéo publiée sur les plateformes des réseaux sociaux en semaine, le visage d’Osaka est enjolivé; elle exécutait un set avec une fillette haïtienne très adroite dans ses prises de balles. Les deux, à visière levée, prenaient plaisir en la circonstance. Lire aussi: Les raisons de la visite de Naomi Osaka en Haïti D’autres clichés de la championne de l’US Open 2020 ont égayé la toile, on voyait une Osaka arborant son beau et rarissime sourire. Stéphane Vincent, qui a joué le rôle de fixeur pour la star, la décrit par le mot «humilité». «La star la plus humble que je n’ai jamais rencontrée», dit-il, sur son compte Instagram. La copine du rappeur Cordae a vécu ses 48 dernières heures sur la terre haïtienne dans le Nord, précisément à Cap-Haïtien et Milot. Entre visites des lieux historiques (la forteresse Laferrière; l’Habitation Cormier), restaurants, la star a bien profité de son séjour. Lire aussi: Le rappeur Kanye West débarque en Haïti En partance, ce vendredi, elle a rencontré le rappeur américain très controversé et candidat à la Présidence des États-Unis, Kanye West, à Cap-Haïtien. Le magnat est, actuellement, en tournée caribéenne. En Haïti, Jovenel Moïse l'accompagne dans ses déplacements. Naomi Osaka laisse Haïti en direction des États-Unis, ce vendredi. Elle est à sa troisième visite sur l’Île, la dernière remonte à novembre 2018.

La cheffe Lindsay Brun au concours Wall of Chefs Ă  Toronto, le 8 septembre 2020/ Courtoisie de Lindsay Brun

Enfant, Lindsay Brun observait avec ambition sa mère préparer des plats délicieux pour la famille et les premiers venus. Le 8 septembre, Lindsay Brun, 44 ans, branchait comme tout le monde son plasma sur le réseau Food Network à Toronto. Elle permet à ses milliers d’abonnés sur Instagram de vivre en direct le suspens. Dans la salle où elle regardait le show, l’ambiance est diffuse; de sa mère à ses plus proches ami.e.s, tout le monde se frottait les doigts espérant qu’elle sera la future gagnante. Lorsque le présentateur a fait remonter le nom de la propriétaire l’entreprise Sucre Brun comme la récipiendaire de Wall of Chefs (Mur des chefs) 2020, la salle devient de plus en plus agitée. La représentante du Québec a pris la première place et a remporté le prix de 10 000 dollars canadiens. Pourtant, l’histoire s’écrirait autrement si la gagnante n’avait pas écouté les conseils des organisateurs. Brun se spécialise dans les sucreries, tandis que l’émission met l’accent sur les recettes salées. Douloureux contraste. Qualifiée pour y prendre part à Toronto, elle voulait baisser la garde parce qu’elle doute d’elle-même. Encouragée par les organisateurs, elle s’y rend. Lire aussi: Ce restaurant à Montréal fait la promotion de la cuisine haïtienne Là-bas, que faire? Elle revient dans son enfance, territoire démesurément vierge, pour puiser inspiration. «Ma mère exécutait assez souvent la recette: riz aux poids verts + crevettes, mâtiné d’oignon», explique-t-elle, vêtue d’un sourire béat. En fait, c’est un plat typique haïtien. «J’ai ajouté de la banane pesée, de la salade au-dessus», ajoute-t-elle. Et le tour est joué. Née de père et de mère haïtiens au Canada, Brun a visité à maintes reprises Haïti. « Je suis retournée dans mes racines pour gagner ce prix», lâche-t-elle, sourire envoûtant. Quid du concours «Wall of Chefs prend la forme d'un concours entre « boulangers à domicile ». Dans chaque épisode, il y a trois rondes où les concurrents démontrent leurs compétences selon des thèmes prédéterminés par un jury composé des meilleurs chefs canadiens», apprend-on du site du concours. Plus de 40 participantsont pris part à la première édition de ce concours, d’après Brun. Cet article a été mis à jour le 22 septembre 2020 à 8:00 PM (heure haïtienne).


Vous cherchez un emploi? Le 16 septembre pourrait être votre jour de chance. Amazon, l'une des entreprises ayant fait le plus d'entrée durant la pandémie de Covid-19, souhaite augmenter sa main d'oeuvre. Pour ce faire,le géant basé à Seattle veut recruter pas moins de 33 000 personnes pour des postes en entrepriseset dans le domaine dela technologie. Pendant l'épidémie de Covid-19, plus précisément entre avril et juin, l'entreprise fondée par Jeff Bezos aenregistré des bénéfices records, grâce aux millions de personnesqui se sont tournées vers ellepour leurs commandesen ligne.Face à la montée des demandes, elle avait dû embaucher 175 000 personnes supplémentaires pour assurer l'emballage etl'envoides commandes. Plus de 4 milliards ont été dépensés pour les heures supplémentaires et primes payés auxemployés et les produits de nettoyage. Plus d'1 million d'employés A ce jour, l'effectif d'Amazon dépasse le million de personnes dans le monde. La société, qui en avait fait l'annonce en juillet,devient ainsi le deuxième employeur privé américain en nombre de salariés,derrière Walmart Inc. Mais ce n'est pas fini.Pour pouvoir continuer à offrir ses services, largement demandés, Amazon compte encore embaucher d'autres personnes, 33 000 pour préciser. Ellea annoncé que pources emplois, le salaire moyen seraitde 150 000 dollars par an etqu'ils seraientconcentrés autour des bureaux d'Amazon à travers les Etats-Unis, dont à Denver, New York, Phoenix etSeattle, où elle est située. Selon les responsables, les nouvelles recrues pourront travailler à domicile dans un premier temps, en espérant qu'ils puissent regagner leurs bureaux. Un salon d'emploi en ligne Pour pourvoir les 33 000 postes, Amazon a aussi annoncé un salon de l'emploi en ligne qui se tiendra ce16 septembre, durant le "Amazon Career Day". La société en profitera pourrecueillir des CV des personnes intéresséesqui auront par la mêmel'opportunitéd'échangeravecun recruteur. "Cette expérience interactive en direct s'adresse à tous les demandeurs d'emploi, quel que soit votre niveau d'expérience, votre domaine professionnel ou votre expérience - et si vous êtes intéressé à travailler chez Amazon ou ailleurs", écrit la compagnie sur son site Web. En août, le taux de chômage aux États-Unis avait chuté à 8,4% contre 10,2% le mois précédent (juillet), "mais la croissance de l'embauche a ralenti, le pays ayant ajouté 1,4 million d'emplois le mois dernier, contre 1,7 million en juillet", écrit rapporte Loop.

Le chanteur Medjy Toussaint/ Photo prise sur le compte Instagram de l'artiste

La pratique est devenue courante depuis un certain temps en Haïti. Des individusprennent le malin plaisir à voler des comptes populaires sur les réseaux y compris ceux d'artistes. Medjy Toussaint et le groupe Enposib viennent de grossir les rangs des victimes. C'est à travers un communiqué de presse portant la signature du chanteur Medjy publié tard dans la nuit du mercredi 2 septembre que l'informationa été rendue publique. Lespages officielles Facebook de Medjy et le groupe Enposib ont été piratées, selon le document parvenu à notre rédaction. "Des individus mal intentionnés ont pris possession des comptes pour rançonner différents abonnés au nom des propriétaire des comptes", écrit le chanteur dans la note, partagée ce matin du 3 septembrepar l'animateur Guy Wewe. En signe de prudence, suite à cette action, les concernés demandent à la population de signalerles deux comptes piratés pour finalement suivre les nouvelles pages. À rappeler que durant les derniers mois d'autres personnalités publiques comme Rutshelle, Master Brain, P-Jay, Gabriela Clesca, Zuzu Girl et Maya Fairy entre autres,ont été aussi victimes d'acte de piratagesur les réseaux sociaux. Comment vous protéger ? Il n’existe pas de formule magique pouvant épargner quiconque de ces genres d’attaque. Cependant, des mesures préventives pourraient réduire le taux de risque d’être dans le radar des pirates. Le blogueur O Ludwy Jean-Paul nous donne quelques conseils. 1 - Changezde mot de passe fréquemment (à peu près de tous les 2 mois); 2 - Ayez des mots de passe forts (au moins une lettre majuscule, des chiffres, des symboles ect); 3 - Utilisezun mot de passe différent pour chaque compte en ligne; 4 - Utilisezl’authentification multi-facteurs autant que possiblepour la gestion des accès aux comptes; 5 - Vérifiezet réglez les options de récupérations dans les paramètres (questions secrètes, email et téléphone de récupérations, alertes aux accès inhabituels); 6 - Protégezles codes pins des téléphones et tablettes. Cette dernière disposition est très importante. Richard Alexandre, avec la rédaction