Vendredi 6 Décembre, 2019

Youri Latortue met en garde contre l’utilisation de la nouvelle CIN

Youri Latortue met en garde contre l’utilisation de la nouvelle carte d’identification qu’il qualifie d’illégale

Youri Latortue met en garde contre l’utilisation de la nouvelle carte d’identification qu’il qualifie d’illégale

La banque centrale haïtienne autorise désormais les banques commerciales à accepter la nouvelle carte d'identification nationale (CIN) délivrée par l'ONI. Le sénateur Youri Latortue lance une mise en garde contre cette décision.

Youri Latortue, membre de la Commission Éthique et Anti-corruption du Sénat a, dans une correspondance, demandé au président du Sénat Carl Murat Cantave de rappeler à la Banque de la République d’Haiti (BRH) de respecter le décret-loi du 1er juin 2005 qui concerne l’identification nationale. Le sénateur a entrepris cette démarche après que la BRH a, dans une lettre adressée à l’Association professionnelle des Banques (APB), autorisé les banques commerciales à accepter les nouvelles cartes.

Pour Youri Latortue, la nouvelle carte d'identification nationale (CIN) va à l’encontre du décret-loi sur l’identification. À rappeler que la fabrication de ce document d’identité important a été confiée à une firme allemande dénommée Dermalog, à l’initiative de la première dame, Martine Moïse. La façon dont ce contrat a été conclu entre l'Etat haïtien et la firme en question est en violation de la Constitution, de la loi des finances et de celle sur la passation des marchés publics. C’est un grand acte de corruption, avait révélé le sénateur Youri Latortue à la rédaction.

Plusieurs militants politiques avaient même déposé, 19 août dernier, une plainte contre Martine Moïse au cabinet d’instruction près le tribunal de première instance de Port-au-Prince.

Lire : Dermalog : une plainte déposée contre Martine Moïse et d’anciens ministres

Par conséquent, l’élu de l’Artibonite, Youri Latortue, met le président du grand corps en garde contre l’autorisation de la BRH à utiliser cette nouvelle carte qui est, selon lui, illégale. Le parlementaire a précisé que le décret-loi doit être modifié afin que la nouvelle carte puisse être mise en circulation à travers le pays.

Dans une enquête menée par la Commission Ethique et anti-corruption du sénat, il a été révélé que près de 2 millions de dollars ont été détournés dans le cadre de ce dossier. 8 millions 200 000 dollars soit les 30% convenus ont été transférés sur le compte de la compagnie. Après un premier rapport attestant la finition des travaux des 30%, une autre tranche de 40% devait être versée.

Lire : Contrat Dermalog : déjà 2 millions USD détournés, selon Youri Latortue

Toutefois, en moins de quinze jours, sans aucun rapport, une autre somme de 2 millions de dollars avait été versée, affirme Latortue.

Le sénateur précise que ce transfert d’argent n’a pas été effectué directement d’une banque d’Haïti à Allemagne. Ce fonds transféré via une banque intermédiaire de New York aurait été transité par une autre banque en Afrique du Sud, si l’on en croit le sénateur, précisant qu’après le refus du ministère des finances à collaborer dans le cadre de l’enquête menée par les sénateurs, la banque nationale de crédit (BNC) a confirmé le transfert mais non sa traçabilité.

(Source : Alter presse)

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :