Mardi 26 May, 2020

Wooly-Fouad : un pont solide entre poésie et chant

Couverture du disque « Mélodie des mots » dont la sortie prochaine est programmée au début du mois d'avril.

Couverture du disque « Mélodie des mots » dont la sortie prochaine est programmée au début du mois d'avril.

Chanteur-troubadour, voix baryton à demi éraillé, Wooly Saint-Louis Jean se retrouve en duo avec le diseur et écrivain André Fouad sur le disque « Mélodie des mots » dont la sortie est prévue au début du mois d’avril.

L’opus est en cuisine, relate d’emblée André Fouad, écrivain. Mais un album « pre release », transmis à la rédaction il y a quelques jours, ouvre le rideau sur deux pièces : « Se konsa », un texte déclamé sur fond d’une flûte (Tom Mictchell : ancien membre des Tabou Combo, Zeklè ou Magnum Band), et « Zanfan soley », porté par la voix baryton et bluesy Wooly Saint-Louis Jean. Un avant-goût a bien été servi.

Des ponts entre poésie et chant

Il y a André Fouad et ses écrits en créole qui n’ont pas perdu leur haleine poétique. Et il y a Wooly Saint-Louis Jean, ce chanteur fan des mélopées révolutionnaires du feu Manno Charlemagne, celui qui met les poèmes en musique. Il est aux antipodes de Boulo Valcourt qui lui, traque des poèmes chez Syto pour ses mélodies ingénieuses. Alors, entre Fouad et Wooly, c’est une rencontre fraternelle entre poésie et chant.

« Mélodie des mots », enregistré en juillet 2019 au studio de Sylvain Hilaire (basé à Davie, Floride), traduit l’esprit de collaborations entre le chansonnier et le diseur. « L’esprit de symbiose, de complicité, de générosités entre deux frères artistes qui se respectent, qui œuvrent pour l’épanouissement et le progrès de notre culture: tout ce qui nous lie », souffle André Fouad, auteur de « Bri lanwit » et de « Souf douvanjou ». C'est un pont solide que les deux artistes réussissent à construire entre poésie et chant.

Le disque, selon ses propos, réunira 12 titres dont « Tololo », « Vini », « Renaissance » dont il assume l’écriture. Ce projet rassemble divers artistes au talent déjà dessiné comme, outre Sylvain Hilaire (également guitariste) et Tom Mictchell, le joueur d’harmonica Eddy Crevecoeur.

C’est le fils de l’éminent écrivain et romancier Jacques Stephen Alexis qui chapeaute ce projet de disque qui sort en avril prochain. Ecouter les deux premiers morceaux ici.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :