Vendredi 20 Septembre, 2019

De Plaine du Nord à Edwardsville, le parcours inspirant de W. Valmera

Photo soumise par Westenior Valmera

Photo soumise par Westenior Valmera

Le jeune haïtien Westenior Valmera vivant aux Etats-Unis a reçu, ce 14 avril 2019 le prix « Senior Assignment Excellence Award » du département des sciences politiques de Southern Illinois University Edwardsville (SIUE). Ce prix récompense son travail de recherche intitulé : The impact of international sanctions on trade have on other countries’ economy during an embargo: the case of the United Nations (UN), the Organization of American States (OAS) and the United States vs Haiti ou L’impact des sanctions internationales sur le commerce a des répercussions négatives sur l’économie des autres pays lors d’un embargo: le cas des Nations Unies, de l’Organisation des États américains et des États-Unis contre Haïti, en francais. 

Dans ce travail de recherche, Westenior présente une analyse minutieuse de l’embargo infligé par les États-Unis d’Amérique à Haïti au cours de la période allant de 1991 à 1994. L'auteur y traite également de l’évolution des relations commerciales entre les Etats-Unis et Haïti de 1986 à 2009. Le choix de cette période s’explique par sa curiosité à percer le rapport de commerce qui existait entre Haïti et les Etats-Unis avant 1991 et l’impact de l’embargo sur l’économie nationale. Ce travail de recherche pourrait être réalisé sur une période plus étendue. Toutefois, il a dû circonscrire sa recherche jusqu’à 2009 pour éviter d’entremêler certains éléments d’informations en raison du tremblement de terre qui a secoué Haïti en 2010. Sur une trentaine d’étudiants de sa promotion, Westenior a été surclassé en raison de la pertinence de son travail. Sa recherche est telle qu’il est devenu une figure symbolique à l’Université où il est désormais consacré mentor d'autres étudiants.

Le parcours de Westenior

Né en 1992 à Robillard, une localité de Plaine du Nord, Westenior a fait ses premiers pas à l’Ecole Evangélique Centre Chrétien de Robillard. Après avoir réussi la sixième année, à l’instar d’autres jeunes du pays qui vivent à la campagne, il a laissé cette petite communauté pour s’installer dans la ville du Cap-Haitien où il a poursuivi ses études classiques au Collège du Nord du Cap-Haitien. Après la classe terminale, Westenior a bénéficié de la bourse d’étude et de développement économique (SEED: Scholarship for Education and Economic Development), financée par l’USAID et pilotée par Georgetown University. Cette bourse est une opportunité offerte à des étudiants brillants issus de sept pays d’Amérique latine et des Caraïbes tels Haïti, République Dominicaine, Guatemala, Nicaragua, Mexique, Salvador et Honduras via un processus de sélection hautement compétitif.

Sans pouvoir s’exprimer dans la langue de Shakespeare, Westenior a déposé ses valises chez l’oncle Sam pour entamer ses études universitaires en 2013. Il a étudié la “Quality Control Technology” à St. Louis Community College. En mai 2015, ce jeune haïtien issu d’une famille de quatre enfants a obtenu son diplôme du St. Louis Community College, avec distinction. Toutefois, Westenior n’entendait pas rester là. En 2016, il est admis à l’Université Southern Illinois Edwardsville (SIUE) où il a obtenu son baccalauréat en sciences politiques.

En septembre de la même année, une famille américaine d'Edwardsville du nom d’Edmund Allison Hershberger a décidé de l’adopter comme leur fils. Il a ainsi rejoint cette famille qui avait déjà deux autres enfants biologiques. A-t-il changé de nationalité, de nom après l’adoption ? Non ! Westenior a gardé sa nationalité haïtienne et le nom de sa famille biologique qui vit encore à Plaine du Nord. Actuellement, le jeune homme de 27 ans poursuit un master en administration publique à l’Université Southern Illinois Edwardsville SIUE et travaille sur l’impact de la communication politique sur les résultats électoraux en considérant les élections présidentielles haïtiennes de 2000 à 2016.

Westenior, un jeune qui s’implique

Supporter les autres a toujours été son dada. Depuis son enfance, Westenior offre son soutien à ceux qui en ont besoin. Bénévole à World Vision, Oxfam, il a mis sur pied l’association des groupements de paysans progressistes de Robillard (AGPR) avant même qu’il ait laissé cette communauté pour se rendre dans la deuxième ville du pays. Cette structure se donne pour mission de former les paysans sur le vivre-ensemble.

En étant aux Etats-Unis, son dévouement à aider les autres n’a pas changé d’un iota. Justement, le 20 avril 2017, Westenior a décidé de rejoindre un groupe d'amis en vue de fonder « Haïtiens pour l'avancement et l'amélioration de l'impact du développement de l'éducation (HAITI-ED). Cette organisation à but non lucratif veut soutenir les enfants nécessiteux en Haïti. Sa vision est de développer des partenariats avec des organisations locales et internationales engagées dans la création d'une base éducative solide pour les enfants d'Haïti. En été 2017, HAITI-ED a lancé sa première distribution de kits scolaires à 24 enfants dans la section communale de Grand-Boucan de Plaine-du-Nord. 

En 2018, Westenior et son équipe ont procédé au lancement d’un nouveau programme de bourses baptisé « HAITI-ED Young Achievers ». Cette  bourse offre un soutien financier aux enfants du département du Nord ayant terminé avec brio leurs parcours scolaires.

"Ne baissez pas les bras"

C’est ce message adressé par Westenior Valmera aux jeunes haïtiens qui font face à des difficultés dans le cadre de leurs études classiques et universitaires. Le jeune homme n’est pas prêt à oublier avoir parcouru des kilomètres à pied pour se rendre à l’école. Il se souvient encore de ces moments épineux que traversaient ses parents biologiques. Certaines fois, ils ne pourraient lui procurer qu’un « adoken » (5 gourdes).

Il invite les jeunes à croire en leur capacité et à travailler dur pour atteindre leurs objectifs. « Kwè nan travay di, kwè nan etidye », conseille ce désormais mentor à l’Université Southern Illinois Edwardsville qui croit que son succès est celui de tous les jeunes haïtiens et le succès des jeunes haïtiens est le sien.

Westenior exprime sa gratitude

Plusieurs personnes ont contribué afin que Westenior devienne ce qu’il est aujourd’hui. Il en est conscient et se montre très reconnaissant envers tous ceux qui ont apporté une énorme contribution à sa vie. Il a cité entre autres ses familles biologique et adoptive respectivement Valmera et Hershberger, le professeur Cecil Thomas et sa femme Janice, le professeur Terrence Freeman, le professeur Claude Joseph, cet Haïtien qui enseigne à une université de New-York qui ne rate jamais l’occasion de lui venir en aide. Il a salué le travail des professeurs Haïtiens qui ont su lui tenir la main. Westenior Valmera, le résultat de la persévérance, de durs labeurs ! Mais, une construction où chacun a apporté sa pierre !

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :