Dimanche 18 Novembre, 2018

À Washington, Hervé Denis fait l'éloge de la Caravane et de l'Armée

Hervé Denis (au milieu), ministre de la Défense de la république d'Haïti, à Washington.

Hervé Denis (au milieu), ministre de la Défense de la république d'Haïti, à Washington.

De passage à Washington ce lundi, le ministre de la Défense Hervé Denis a joué le rôle d’apôtre protecteur des actions de l’administration Jovenel/Lafontant.

« La caravane du changement, qui est un programme phare […], le corps de génie militaire participe à des tâches de développement dans le cadre de ce programme », annonce-t-il d’entrée de jeu.

Pole sécuritaire : les militaires en treillis s’attaquent déjà à plusieurs chantiers depuis leur remobilisation, novembre 2017. « Les Forces Armées d’Haïti remobilisées […] auront en priorité la mission de secours à la population en cas de catastrophes, la surveillance des frontières et la lutte contre la contrebande », avance le Ministre Denis, sans préciser que M. Jodel Lesage y siège encore à titre de commandant en chef intérimaire.

Le programme de la « Caravane du changement » contient un volet vert, le président Jovenel Moise a toujours pris soin de l’évoquer à chaque prise de parole importante. « L’optimisation de la capacité de réponse d’Haïti en matière de lutte contre les catastrophes naturelles est un des défis communs à tous les pays de la Caraïbe », poursuit le Ministre. Il convient de mentionner que la couverture forestière d’Haïti aujourd’hui se mesure à moins de 2%.

Juin 2015, sous la présidence de Michel Martelly, le premier Livre blanc a été élaboré dans l’objectif de renforcer le système de défense et de sécurité du pays. 30 mois plus tard, M. Denis croit nécessaire d’implémenter la deuxième phase de ce document. « La Junte Interaméricaine de Défense a énormément contribué à l’élaboration de la première phase de ce livre; le focus est maintenant sur le suivi de ses recommandations », renchérit-il.

Avant de conclure, il convient de rappeler que le ministre de la Défense Hervé Denis a prononcé cette allocution dans le cadre de la « retraite du Caucus des Ambassadeurs de la CARICOM, dont Haïti occupe la présidence tournante depuis le 1er janvier 2018 ».