Dimanche 18 Novembre, 2018

Vyolans domestik: Wanito s’engage contre la violence faite aux femmes

Photo : L'artiste haïtien Wanito et l'actrice / mairesse de Tabarre Nice Simon - Credit Photo : Achiv mizik

Photo : L'artiste haïtien Wanito et l'actrice / mairesse de Tabarre Nice Simon - Credit Photo : Achiv mizik

Suite à l'affaire Nice Simon, le compositeur-interprète de « M vle Parenn », Beaubrun Louis Pascal Juanitho dit Wanito, sort « Vyolans Domestik » pour dénoncer les actes de violence faite à l’égard des femmes en Haïti.

A travers ce morceau, la vedette haïtienne en acoustique, Wanito, prêche pour non seulement moraliser les hommes haïtiens mais aussi pour réclamer justice pour les femmes qui victimes de toutes formes de violence des mains des hommes.

‘’Yon kalòt ou bay yon fi pi chè ke 3.8 milya dola’’, tance Wanito dans sa chanson, pour signifier que  la violence faites aux femmes est aussi scandaleux que la dilapidatino des fonds Petrocaribe. Dans une interview accordée kreyolicious, Wanito dit croire que ‘’l’éducation sur les droits des femmes, en particulier chez les jeunes Haïtiens, semble faire défaut’’. Pour lui, un morceau comme « Vyolans Domestik » contribuera en partie dans un travail de conscientisation autour du phénomène.

"La véritable éducation en la matière est quelque chose qui devrait être exécuté de manière routinière", croit Wanito.

De l'avis de l'originaire de Jérémie, ‘’Il ne suffit pas d’écouter les paroles et de passer à la mélodie’’ en ce qui concerne la consommation de la musique. Le chanteur invite ses fans à une transformation de l’esprit. Transformation qui, selon lui, fait partie d’un long processus.

En hommage à l’actrice et maire de Tabarre Nice Simon, des dizaines de jeunes apparaissant dans sa vidéo avec des pancartes portant des messages de sensibilisation et des slogans féministe. L'artiste met en exergue dans cette scène la violation des droits des femmes.