Dimanche 15 Septembre, 2019

Violence sur Nice Simon: voilà ce qui s'est passé

Violence sur Nice Simon: Voilà comment ce qui s'est passé

Violence sur Nice Simon: Voilà comment ce qui s'est passé

La publication des images sur Internet de la mairesse de Tabarre, Nice Simon, violemment battu par son conjoint révolte la Fédération nationale des maires Haïtiens (FENAMH). Après avoir été victime à plusieurs reprises de son bourreau, l’actrice d'I Love You Anne a finalement décidé de sortir de son silence avouant à la presse locale que, pour cette fois, elle a « frôlé la mort ».

Intervenant sur Vision 2000, la mairesse de l’Arcahaie, Rosemila Petit-Frère, qui a eu l’occasion de rendre visite à Nice Simon témoigne que cette dernière est actuellement traumatisée et souffre de douleurs physiques suite aux coups reçus. « Les images ne traduisent pas suffisamment l’atrocité vécue par Nice Simon. Actuellement, son corps est recouvert d’hématomes et de bleus », dit Mme Petit-Frère qui déclare que FENAH-Femmes solidarise avec la victime.

La mairesse de l’Arcahaie a révélé les dessous de cette affaire qui a déclenché cette « rare violence » de la part d’Yves Léonard, le partenaire de la victime. « L’ULCC qui mène une enquête sur la gestion de l’ancienne administration de la mairie de Tabarre a exigé quelques pièces à Mme Simon qui a, par la suite, été deux fois convoquée au Parquet de la Croix-des-Bouquets par le Commissaire du gouvernement. Très proche de ce dernier, Yves Léonard a demandé à sa partenaire de négocier avec le commissaire afin de faire taire le dossier, mais elle a refusé », argue Rosemila Petit-Frère visiblement remontée.

La scène ayant découlé sur cette note violente s’est déroulée lundi matin vers 4 heures et Yves Léonard n’a pas ménagé sa violence contre l’actrice. « Nice Simon a fait semblant d’être tombée en syncope pour que cesse la bastonnade. Puis, Yves Léonard a saisi son portable et lui a enfermé seule dans une pièce où elle a pu s’échapper de justesse par une fenêtre », toujours selon la mairesse de l’Arcahaie.   

Nice Simon est allée porter plainte aux autorités policières de Tabarre bien avant de contacter son entourage qui l’a emmenée prendre des soins dans un centre hospitalier. Selon les informations reçues à Loop Haïti, Yves Léonard recherchait l’adresse du refuge de Nice Simon pour terminer son acte.

Ce n’est pas la première fois que le nom d’Yves Léonard est cité dans un scandale. En juin dernier, il a été dénoncé par les habitants de Pèlerin 5 pour avoir été très impliqué dans la démolition des maisons des riverains de Jovenel Moïse. Propriétaire de la maison du président de la République, Léonard aurait demandé au commissaire du gouvernement la permission de passer à l’acte, si l’on croit aux propos des victimes.    

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :