Dimanche 22 Septembre, 2019

Gonaïves: violence à la cathédrale, des victimes accusent Y. Latortue

Un véritable ring ! Voilà en quoi a été transformée l’église cathédrale des Gonaïves, ce dimanche 4 novembre 2018, à l’occasion de la célébration du saint patron de la ville Saint-Charles Borromée. En effet, deux membres de la plateforme des organisations pour sauver l’Artibonite, engagée dans la mobilisation pour exiger des comptes sur la gestion des fonds Petrocaribe dans la cité de l’indépendance, ont été passés à tabac.

Jacques Roubens Bordenave a été violemment agressé physiquement par un groupe d’individus puis blessé à la tête et Donald Saint Jean à l’épaule alors qu’ils participaient à la messe traditionnelle organisée à l’occasion de la fête patronale de la commune. Les victimes pointent du doigt le sénateur du département Youri Latortue qui, selon eux, a intimé l’ordre à ses hommes de main de les attaquer.

 

Le parlementaire rejette les accusations de ces chefs de fil des mouvements Petrochallenge organisés aux Gonaïves. Il les qualifie de gratuites. D’ailleurs, Youri Latortue indique qu’il allait justement se joindre aux petrochallengers de la ville pour discuter autour de la dilapidation des fonds Petrocaribe.

« J’étais en pourparler dans la matinée avec plusieurs jeunes de la ville. Je leur ai dit que j’allais entrer en contact avec Bordenave pour discuter autour de la lutte contre la corruption. J’ai vainement tenté le joindre au téléphone »avance  Youri Latortue.

Soulignons qu’un étudiant à l’Université publique de l’Artibonite a été molesté, le mois dernier, par des partisans du parti politique Ayiti An Aksyon alors que des étudiants s’apprêtaient à une manifestation pour exiger que la lumière soit faite sur l’utilisation des fonds Petrocaribe.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :