Mercredi 15 Août, 2018

Après Marie Yolène Gilles, Vilès Alizar quitte le RNDDH

Viles Alizar quitte le RNDDDH

Viles Alizar quitte le RNDDDH

Le Réseau National des Droits de l’Homme (RNDDH) vient de perdre un autre allié de marque après le départ de Marie Yolène Gilles l’année dernière. Le responsable de programme de l’organisation, Viles Alizar, a annoncé sur une station de radio de la capitale, avoir remis sa démission au sein de l’institution. 

Alizar dénonce des mauvaises pratiques des dirigeants de l’organisation qui, dit-il, refusent de redresser la barre. « Le 11 avril 2017, le RNDDH avait organisé une conférence de presse pour annoncer un ensemble de mesures qui seraient prises pour renforcer tous les organes institutionnels. Mais je réalise que ces dispositions se sont révélées insuffisantes à cause d’une résistance dans la mise en place des stratégies », a fait savoir M. Alizar sur un ton rustre.

Dans ses propos, l’ex responsable de programmation vise la direction comme le principal facteur de blocage de cette réforme au sein du RNDDH.  Il a profité également pour faire taire les rumeurs qui font croire qu’il aurait démissionner à cause de sa femme qui veut qu’il la rejoigne aux Etats-Unis.

« Ma femme vit actuellement en Haïti et m’a toujours soutenu dans le cadre de mon travail malgré les menaces que j’ai vécues », a prolongé Viles Alizar. Pour lui, le problème reste le même: « un refus des dirigeants d’entreprendre une reforme au sein de l’institution ».

Très remonté, il a même qualifié de « mascarade » une fête que les dirigeants ont organisée pour saluer son départ. Après la démission de Marie Yolène Gilles l’année dernière à cause d'un scandale de corruption impliquant le RNDDH, l'institution vient de perdre un autre membre important.