Jeudi 2 Juillet, 2020

Vers la résolution des derniers conflits armés à Cité Soleil

Prise de photo entre des représentants de différents quartiers en conflit, après la rencontre de ce jeudi 4 avril/ Loop Haiti

Prise de photo entre des représentants de différents quartiers en conflit, après la rencontre de ce jeudi 4 avril/ Loop Haiti

Sous la supervision de la nouvelle commission nationale de désarmement, de démantèlement et de réinsertion, une importante rencontre s'est déroulée ce jeudi 4 avril entre plusieurs acteurs et notables de Cité Soleil. L'objectif est de trouver la meilleure formule, pouvant favoriser une entente entre les groupes armés.

La réunion s'est déroulée dans un Hôtel de Tabarre, en présence de Jean Rebel Dorcena, l'un des membres de la CNDDR, installé il y a environ quatre semaines. Plusieurs personnalités de la commune de Cité Soleil ont pris part à cette rencontre, dont le maire principal, Jean Hislain Frederick, le Député de la circonscription, Lemaire Pierre, ainsi que des autorités policières et judiciaires. 

Il était question pour les protagonistes d'identifier les vrais problèmes, de vider les contentieux et trouver ensemble des pistes de solution, afin de favoriser le retour à la paix dans la cité. Au terme des discussions, les acteurs se sont mis d'accord sur la nécessité de créer une commission, qui entamera un processus de dialogue avec les chefs de gangs.

Par cette initiative, les différents notables veulent porter les jeunes armés à enterrer leur hache de guerre, pour prioriser le bien-être du bidonville. "Il s'agit d'un début de dialogue qui doit déboucher sur la résolution des derniers conflits armés engagés il y a quelques jours", rapporte un jeune leader communautaire, qui a pris part lui aussi à la rencontre.

Les participants à cette réunion se disent conscients de la nécessité de rétablir la paix et permettre la reprise des activités à Cité Soleil. Entretemps, dans le bidonville, la peur est toujours visible, alors que les tirs nourris ont cessé durant les dernières 24 heures. 

A partir de ce jeudi 4 avril, des émissaires essayent de faire le pont entre les différents groupes, mais la méfiance demeure. A l'initiative de la structure dénommée "Nouvèl Jenerasyon Site a", une marche pour la paix est prévue ce vendredi 5 avril.

Luckson Saint-Vil

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :