Jeudi 17 Octobre, 2019

Vers la réalisation de la 7e édition de la semaine de l’audit en Haïti

Conférence de presse organisée par l’institut des auditeurs internes d’Haïti à l’issue de la cinquième édition de la semaine de l’audit le 26 septembre 2016 à Bourdon. – Crédit Photo: Page Facebook de l’institut des auditeurs internes d’Haïti.

Conférence de presse organisée par l’institut des auditeurs internes d’Haïti à l’issue de la cinquième édition de la semaine de l’audit le 26 septembre 2016 à Bourdon. – Crédit Photo: Page Facebook de l’institut des auditeurs internes d’Haïti.

À l’occasion de la septième édition de la semaine de l’audit en Haïti qui se déroulera du 12 au 16 octobre prochain, la corruption, le blanchiment des avoirs et le financement du terrorisme sont les principaux concepts qui seront débattus selon ce qu’a annoncé Romuald Jean Baptiste, le président de l’institut des auditeurs internes d’Haïti.

Dans la conjoncture actuelle où la reddition des comptes devient le principal souci de la société civile, la notion de l’audit est plus que jamais importante. Surtout pour mieux comprendre et décrypter le dossier de Petrocaribe qui est déjà un dossier majeur.

En vue de mieux former les membres de la population sur cette "activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée’’, l’institut des auditeurs internes d’Haïti lance la septième édition de la semaine de l’audit. Elle est prévue du 12 au 16 octobre prochain à Pétion-Ville autour du thème « La corruption, le blanchiment des avoirs et le financement du terrorisme : En quoi les auditeurs et contrôleurs internes sont-ils concernés ? ». Objectif: promouvoir la bonne gouvernance.

Ceci devrait aider les organisations / institutions à atteindre leurs objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, leurs processus de management des risques, de contrôle, et de gouvernement d'entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leurs efficacité, selon les initiateurs.

L’avancement de la profession de l’audit interne depuis quelques années en Haïti est un véritable débouché qu’on ne peut continuer à négliger aujourd’hui, font savoir les organisateurs. Avec une augmentation de 40% de l’effectif de ses membres, l’Institut des Auditeurs Internes d’Haïti (IIA-Haïti) désire continuer d’assurer le leadership de la profession d’audit interne, de protéger les intérêts des membres et de renforcer l’intégrité des professionnels de l’audit interne dans le pays.

Le président de l’institut des auditeurs internes Romuald Jean Baptiste évoque la nécessité pour que toutes les grandes institutions publiques et privées disposent d’un service d’audit afin de prévenir la corruption. Phénomène qui gangrène le pays, le maintient dans une pauvreté chronique et le place parmi les pays les plus corrompus soit le 157e sur 180 pays pris en compte dans le classement 2017 sur l’Indice de perception de la Corruption de l’ONG Transparency International.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :