Dimanche 18 Novembre, 2018

Des étudiants de l’UEH ont manifesté ce vendredi 9 février

Mouvement de protestation à l'avenue Christophe. Photo: Loop

Mouvement de protestation à l'avenue Christophe. Photo: Loop

L’avenue Christophe a connu un moment de tensions ce matin 9 février. Un groupe d’étudiants de l’Institut National de Gestions des Hautes Etudes Internationales (INAGHEI) a dressé des barricades et lancé des pierres en vue d’exiger à l’Etat haïtien de prendre ses responsabilités face à certaines dérives qu’ils disent constater dans le pays.

Réginald Gédéon, coordonnateur du Collectif Universitaire pour le Renouveau (CURE), s’est exprimé dans une interview accordée à Loop Haïti. « C’est notre façon de célébrer le carnaval des étudiants cette année » lance l’étudiant qui explique que l’Etat ne fait pas assez pour résoudre la crise que traverse l’UEH.

« Aujourd’hui, nous lançons un mouvement de protestation contre la corruption qui gangrène les institutions publiques alors que la majorité des citoyens croupissent dans la pauvreté » déclare Réginald Gédéon qui cite la gestion des fonds PetroCaribe. Il mentionne comme principal responsable les sénateurs qui, d’un côté comme de l’autre, manipulent le dossier.

« Après plusieurs réunions avec quelques associations estudiantines, nous avons décidé d’entamer ce mouvement qui s’inscrira dans la durée » indique le coordonnateur qui promet que plusieurs autres mouvements s’ensuivront sous diverses formes. Des policiers sont intervenus pour calmer les protestataires qui ont pris la fuite.