Mercredi 23 Octobre, 2019

Venezuela: les États-Unis sanctionnent 4 gouverneurs proches de Maduro

Les États-Unis sanctionnent quatre gouverneurs proches de Nicolas Maduro.

Les États-Unis sanctionnent quatre gouverneurs proches de Nicolas Maduro.

Le département d'État américain a publié une déclaration dans laquelle il notait que les États-Unis avaient pris des mesures contre quatre gouverneurs qui se rangent du côté du régime "illégitime" de Maduro.

Selon un communiqué publié lundi, le département d'Etat américain a déclaré que les quatre gouverneurs avaient été sanctionnés pour avoir empêché l'aide humanitaire internationale désespérément nécessaire d'entrer au Venezuela et / ou se livraient à la corruption au détriment du peuple vénézuélien, impliquant parfois des violations des droits humains.

Des sanctions ont été imposées aux gouverneurs des États de Zulia: Omar Prieto, Carabobo: Rafael Lacava, Apure: Ramon Carrizalez et Vargas: Jorge Garcia Carneiro.

Les quatre ont été mis sur la liste noire des sanctions financières américaines. Ce faisant, leurs éventuels avoirs détenus directement ou indirectement aux États-Unis sont gelés. Aussi s'ensuit-il que les sanctions interdisent également à tout ressortissant ou compagnie américaine à faire des affaires avec eux.

« Les États-Unis ne resteront pas les bras croisés pendant que le peuple du Venezuela se voit refuser des nécessités de base et doit souffrir inutilement. Ces actions ont des conséquences », a déclaré le département d'État américain.

Les États-Unis ont réitéré leur appel aux responsables du blocage de l'aide aux citoyens vénézuéliens pour qu'ils cessent et s'abstiennent afin de leur permettre de recevoir l'aide dont ils ont besoin.

« Nous réitérons notre appel aux responsables vénézuéliens et aux forces de sécurité pour qu'ils autorisent l'entrée et la distribution urgente de nourriture et de médicaments indispensables dans tout le pays. Cette assistance humanitaire doit être autorisée à atteindre les Vénézuéliens dans le besoin. »

Le département d'État américain a indiqué que les sanctions ne doivent pas nécessairement être permanentes, car elles visent à modifier le comportement. Elle a menacé de continuer à prendre des mesures «appropriées» pour faire face à la situation au Venezuela à mesure que la situation évoluait.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :