Vendredi 26 Avril, 2019

Juan Guaido se proclame Président du Venezuela, Trump le reconnait

Juan Guaido s'autoproclame président du Venezuela, Trump le reconnait

Juan Guaido s'autoproclame président du Venezuela, Trump le reconnait

Le président du Parlement vénézuélien Juan Guaido, s'est proclamé mercredi 23 janvier "président en exercice" du Venezuela en présence des milliers de partisans réunis à Caracas en vue de protester contre le président Nicolas Maduro dont le second mandat a été déclaré illégitime par notamment l'OEA.

"Je jure d'assumer formellement les compétences de l'exécutif national comme président en exercice du Venezuela pour parvenir (...) à un gouvernement de transition et obtenir des élections libres", a-t-il lancé depuis une tribune.

Le président Américain, Donald Trump, -opposant à Nicolas Maduro- a déclaré le reconnaître comme le président par intérim du pays. "Je reconnais Juan Guaido comme le président par intérim du Venezuela. Dans son rôle de seul corps de l'État effectivement élu par le peuple vénézuélien, l'Assemblée nationale a invoqué la constitution nationale pour déclarer Nicolas Maduro illégitime, et la fonction de président de fait vacante", a déclaré le président américain.

"Le peuple du Venezuela s'est courageusement dressé contre Maduro et son régime, et a réclamé la liberté et la règle de droit", a poursuivi Trump. "Les États-Unis encouragent les autres gouvernements de l'hémisphère ouest à reconnaître le président Guaido de l'Assemblée nationale comme le président par intérim du Venezuela, et nous travaillerons conjointement pour soutenir ses efforts dans la reconstruction d'une légitimité constitutionnelle."

Au même moment, la Cour suprême vénézuélienne, plus haute juridiction du pays, composée de fidèles au régime, a ordonné une enquête pénale contre les membres du Parlement, en les accusant d'usurper les prérogatives du président Maduro.

Il faut rappeler que Juan Guardo, 35 ans, avait été tenu en détention pendant un court moment, il y a quelques jours de cela.  

Le 10 janvier, Haiti et 18 autres pays avaient déclaré illégitime le second mandat de Nicolas Maduro, lors de la réunion du Conseil permanent  de l’OEA. Une décision qui a valu au pouvoir de Jovenel Moïse de nombreuses critiques en Haïti.

Source: La rédaction avec AFP

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :