Samedi 29 Février, 2020

Venezuela: gèle de 4 millions de dollars de la « mafia » des changes

Lors de cette opération policière, plus de 1.130 comptes dans une vingtaine de banques vénézuéliennes ont été bloqués, soit l'équivalent en monnaie locale de quatre millions de dollars selon le taux du marché noir, a précisé le vice-président.
(crédit photo : AFP)

Lors de cette opération policière, plus de 1.130 comptes dans une vingtaine de banques vénézuéliennes ont été bloqués, soit l'équivalent en monnaie locale de quatre millions de dollars selon le taux du marché noir, a précisé le vice-président. (crédit photo : AFP)

Les autorités vénézuéliennes ont arrêté 86 personnes et gelé quatre millions de dollars placés dans des comptes bancaires, lors d'une opération contre des réseaux soupçonnés de manipuler les taux de change de la monnaie locale.

"C'est la plus grande et plus forte opération policière jamais effectuée au Venezuela", et "ce n'est que le premier pas, le sommet de l'iceberg", a déclaré le président vénézuélien Nicolas Maduro au cours d'une cérémonie officielle transmise à la radio et à la télévision.

Parmi les personnes arrêtées au cours de l'opération, il y a des ressortissants colombiens mais aussi d'autres nationalités, a déclaré mardi le vice-président Tareck El Aissami à la télévision nationale.

Lors de cette opération policière, plus de 1.130 comptes dans une vingtaine de banques vénézuéliennes ont été bloqués, soit l'équivalent en monnaie locale de quatre millions de dollars selon le taux du marché noir, a précisé le vice-président.

Sur certains sites internet, cibles de l'opération policière, l'évaluation des monnaies est jusqu'à douze fois supérieure au taux officiel, et le gouvernement les accuse d'être responsables de la dévaluation de plus de 90% de la monnaie locale --le bolivar--, ainsi que de l'hyperinflation qui frappe le pays.

Le gouvernement a instauré son monopole sur les devises en 2003 lorsqu'il a également imposé des taux de change très stricts dans ce pays où l'inflation devrait atteindre 13.000% cette année, selon le FMI.

M. El Aissami a de nouveau accusé la Colombie d'être derrière la manipulation des taux de change avec pour but de "déstabiliser l'économie vénézuélienne" et de renverser le président Nicolas Maduro.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :