Jeudi 29 Octobre, 2020

Venezuela: épreuve de force au jour J fixé pour l'entrée de l'aide

L'opposant vénézuélien Juan Guaido pendant le concert "Venezuela Aid Live" organisé à Cucuta, en Colombie, le 22 février 2019

L'opposant vénézuélien Juan Guaido pendant le concert "Venezuela Aid Live" organisé à Cucuta, en Colombie, le 22 février 2019

La lutte pour le pouvoir au Venezuela connaît un épisode crucial samedi, jour J fixé par l'opposant Juan Guaido pour faire entrer l'aide humanitaire stockée à la frontière colombienne, bouclée par l'armée fidèle au régime de Nicolas Maduro.

Dans la soirée, Caracas a décrété la fermeture de la frontière dans l'Etat de Tachira (ouest), voisin de la ville colombienne de Cucuta d'où le jeune opposant de 35 ans entend diriger les livraisons d'aide.

"La question est comment nous sommes arrivés ici alors qu'ils ont interdit l'espace aérien, tout type de traversée maritime, barré les routes (...) Nous sommes là précisément parce que les forces armées ont aussi participé à ce processus", a-t-il affirmé, au côté des présidents de Colombie, du Chili, du Paraguay et du secrétaire général de l'Organisation des Etats américains (OEA).

Poing levé et chemise blanche, Guaido a causé la surprise en apparaissant au "Venezuela Aid Live", peu avant la fin de ce concert de plus de sept heures, organisé à Cucuta par le milliardaire britannique Richard Branson. Le fondateur de Virgin compte récolter 100 millions de dollars en 60 jours par internet pour le Venezuela en crise, qu'ont fui 2,7 millions de personnes depuis 2015, selon l'ONU.

Le rôle que choisiront de jouer les militaires samedi devrait être déterminant. Nicolas Maduro leur a ordonné de ne pas laisser entrer l'aide, envoyée notamment des Etats-Unis à l'appel de son adversaire.

- Ponts frontaliers fermés -

Dans la même ligne, le président colombien Ivan Duque, qui condamne "la dictature" de Maduro, et son homologue chilien Sebastian Piñera ont appelé les militaires à passer du "juste côté de l'histoire" et à permettre l'entrée de l'aide.

Guaido a invité les Vénézuéliens à se mobiliser samedi pour réclamer l'aide visant à pallier les pénuries dans leur pays miné par l'hyperinflation.

"Nous sommes sous le regard du monde", a confié à l'AFP Aura Vargas, une avocate de 40 ans, en venant à pied de la localité vénézuélienne d'Ureña par des chemins de traverse pour rejoindre le concert de Cucuta auquel ont assisté plus de 300.000 personnes, selon les organisateurs.

Maduro a aussi appelé les Vénézuéliens à manifester samedi, alors que le régime organisait un contre-concert intitulé "Hands off Venezuela" (Pas touche au Venezuela).

Maduro estime que l'envoi de l'aide précède une intervention armée de Washington pour l'évincer du pouvoir. Une version reprise par la Russie, qui le soutient et a accusé le gouvernement américain d'user d'un "prétexte pour une action militaire".

"Que faisons nous si le gouvernement de Maduro, l'ancien gouvernement de Maduro, ne tombe pas demain? Nous continuons, nous continuons avec le soutien de plus de 50 pays à travers le monde", a-t-il déclaré.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :