Lundi 16 Septembre, 2019

Vatican critique Donald Trump pour sa décision sur le dossier d'Haiti

« Mauvaise décision » selon la représentante du 9e district de New York, Yvette Clarke. « Décision cruelle » renchérit Pramila Jayapal, élue pour l'État de Washington à la Chambre des représentants. « Manque de compassion » s’insurge dans un communiqué, président du Comité national démocrate Tom Perez… Les dénonciations fusent contre la décision de l’administration Trump de mettre un terme au statut temporaire (TPS) pour les haïtiens divise les Etats-Unis et inquiète les 58000 bénéficiaires du programme, refugiés illégalement aux USA après le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

La dernière note à ce concerto laissant impassible l’homme fort de l’America First vient d’être rajoutée par l’archevêque Silvano Tomasi, un des diplomates les plus influents au Vatican. « C'est une décision triste, parce que la population haïtienne aux États-Unis qui est arrivée après le tremblement de terre et après la tempête qui a détruit la moitié de l'île, ne peut pas revenir à une situation qui est toujours très difficile ».

« Nous espérons que dans les mois qui viennent, il y aura encore de la place pour négocier et retarder, afin d’assurer la protection des Haïtiens aux Etats-Unis » rajoute l’homme de Dieu.

L'archevêque Tomasi était auparavant Observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève, et il est maintenant Conseiller du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral.

Il a pris la parole lors de la présentation le 24 novembre du message du Pape François pour la Journée mondiale de la paix 2018, intitulé «Migrants et réfugiés: hommes et femmes en quête de paix» et entièrement consacré à la question de la migration.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :