Jeudi 21 Mars, 2019

8 individus arrêtés par la PNH : les armes saisies sont intraçables

Le réseau national de défense des droits humains a fait d’importantes révélations sur l’arsenal de guerre saisi, dimanche 17 février, à la rue des Miracles. Selon l’organisme de défense de droits humains, les armes saisies par des agents de la police nationale d’Haïti sont impossibles à tracer. La raison : elles sont constituées de 80% de matériels standards et de 20% de matériels non conformes à la confection  et au traçage des armes à feu.

Quelle était la mission des huit (8) individus conduits au commissariat de Port-au-Prince puis transférés à la direction centrale de la police judiciaire après leur arrestation? A cette question, la police et la justice n’apportent pas encore de réponse.

Ces individus ont été appréhendés avec en leur possession six (6) pistolets de calibre neuf( 9) millimètre, six (6) fusils d’assaut, deux (2) drones, un (1) télescope, six (5) gilets pare-balles et trois (3) véhicules dont deux (2) paires de plaques et une (1) autre impaire.

Les personnes arrêtées sont :

Talon R BURTON, né le 9 avril 1967  États-Unis d’Amérique ;

Kent Leland KROEKER, né le 14 février  1967, États-Unis d’Amérique ;

Christopher Mark MC KINLEY, né le 26 septembre  1968, États-Unis d’Amérique;

Christopher  M.OSMAN, États-Unis d’Amérique;

Dustin Daniel PORTE, né le 12 février 1976, États-Unis d’Amérique ;

Bajagic DANILO, né le 19 mai 1982, Serbie-et-Monténégro;

Vlade JANKOVIC, né le 9 octobre 1978, Russie;

Michael ESTERA, né le 28 octobre 1980, Haïti.

Ces huit (8) individus étaient abord de deux véhicules de couleur noire sans plaque d’immatriculation soit un pick-up Ford Ranger et une Toyota Prado, précise le RNDDH.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :