Jeudi 19 Octobre, 2017

Vanessa Jacquemin, une voix tout terrain

Vanessa Jacquemin revient sur la scène du PaP Jazz : dimanche 5 mars, elle donne son concert à l’hôtel Karibe où elle fera ce qu’elle sait toujours faire : glisser sa voix sur un tapis de sons, flirter de son timbre limpide et sans efforts avec la bossa nova, chanter dans plusieurs langues (créole, portugais, français, espagnol, anglais), mélanger grâce et douceur, sensualité  et souplesse, ajouter une dose de pop dans un plat de rythme local, nager dans le rock comme dans le blues et le jazz. Bref une chanteuse tout terrain, de talent et valable.

Celle que l’on appellerait petit miracle de la bossa a officiellement ouvert la huitième édition du Festival Internationale de Jazz de Port-au-Prince en compagnie du guitariste français Alex Jacquemin. Jeudi 7 avril 2016, elle a annoncé son retour sur la scène musicale après des années de recul par un grand concert qu’elle a donné à Café 36, bar de l’hôtel La Lorraine. Dimanche 5 mars, elle joue sur la scène Air France/Mercedes Benz  à l’hôtel Karibe dans le cadre de la 11e édition du festival PaP Jazz.

Charme et grâce mêlés, la chanteuse Américano-Haïtienne Vanessa Jacquemin a ce petit je-ne-sais-quoi qui fait que sa voix trotte longtemps dans la tête. Issue de la scène brésilienne dont elle garde les accents chaleureux, Vanessa a été très influencée par la scène jazz parisienne où elle a été acclamée 8 ans durant : Jazz à Marciac, Le Bataclan, Les Vieilles Charrues. Sa palette sonore flirte autant avec le jazz qu’avec les musiques traditionnelles haïtiennes.

Alex Jacquemin portera cette voix ample et muée sur la scène Air France/Mercedes Benz du Karibe qui accueillera aussi Sébastian Schunke et son quartet, ainsi que le cubain Gonzalo Rubalcaba.