Mercredi 20 Mars, 2019

Une famille chrétienne vole au secours de cet Haïtien détenu aux USA

USA: Une famille chrétienne vole au secours de cet Haïtien en prison. Photo: Washington Post

USA: Une famille chrétienne vole au secours de cet Haïtien en prison. Photo: Washington Post

Ansly Damus, un Haïtien et père de deux enfants, a été détenu pendant deux ans en prison par le gouvernement américain qui ne voulait pas accepter sa demande d’asile. Une famille chrétienne mise au courant de son histoire lui est venue en aide pendant la période de sa détention.

C’est ce que rapporte Washington Post après avoir suivi l’histoire d’Ansly Damus. Cet Haïtien, ancien professeur d’éthique et conférencier, qui tentait de fuir les persécutions politiques en Haïti s’est, dans un premier temps, réfugié au Brésil. Après y avoir passé deux années dans un camp de réfugiés, l’homme a décidé de voyager aux Etats-Unis en passant par le Mexique.

C’était en 2016. Damus s’est présenté aux patrouilles américaines de la frontière en déclarant qu’il craignait pour sa vie et ne voulait pas retourner en Haïti. « Il avait ensuite été menotté et emmené dans un centre de détention avec des lits vides dans l'Ohio, où il avait passé les deux dernières années à attendre le règlement définitif de son cas. », lit-on dans les colonnes du journal américain.

Sans relations significatives dans l’Ohio, Ansly Damus a vu sa demande de libération sous-condition rejetée deux fois par le gouvernement américain qui craignait un risque de fuite. Melody Hart et Gary Benjamin, un couple chrétien, avait appris son histoire par le biais d’un ami qui travaille dans le domaine des droits des immigrés et ont décidé d’aller soutenir Damus au cours de l’une de ses audiences au tribunal accompagnés de cadeaux.

« Ils ont réalisé des tenues pour lui en trois tailles et un nouveau manteau d'hiver pour se protéger du froid de l'Ohio. Ils lui ont apporté des manuels d’instructions pour l’aider à apprendre l’anglais, un livret de cantiques pour soutenir son esprit et des bouteilles de champagne au cas où il sortirait de la salle du tribunal après sa détention de 25 mois. »

Ils se sont faits également accompagnés de 32 amis, membres de leur église et militants de leur communauté, qui ont fait un trajet d’au moins quatre heures de trajet dans un bus. Ce jour-là, Damus n’a pas été libéré, mais Hart et Benjamin n’ont pas lâché prise.

« Nous ferons tout ce nous pouvons », avait promis Hart à Damus. Il ne parle pas français, mais il a pu écrire une douzaine de lettres au détenu qu’il a traduit à partir de Google Translation.

Hart et Benjamin ont tout essayé pour aider l’Haïtien à garder espoir en l’avenir, y compris une visite en prison. Un jour Hart, reçut un appel de l’avocat de Damus qui l’annonça que le gouvernement avait promis de le libérer en attendant la finalisation de son dossier à moins qu’il accepte de porter un bracelet électronique.

Le couple a vite accepté et a accueilli l’immigrant dans leur maison. Mais bien avant qu’il arrive, « Hart a commencé à étiqueter des dizaines d'articles autour de la maison avec des notes autocollantes manuscrites pour aider Damus à utiliser son vocabulaire anglais. », selon Washington Post.

A sa sortie de prison, Ansly Damus a demandé un peu de temps pour observer l’environnement. «Aujourd'hui, je suis tellement heureux», lance-t-il avant de monter dans la voiture et démarrer un nouveau départ.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :