Mercredi 13 Décembre, 2017

Une station de radio haïtienne frappée par une lourde sanction aux USA

Crédit photo: UNESCO

Crédit photo: UNESCO

Il ne fait pas bon être pirate aux Etats-Unis. Fabrice Polynice, alias DJ Paz, propriétaire de la radio Touche Douce peut bien en témoigner. Cette station de radio haïtienne qui émet en créole et en anglais la musique haïtienne aux Etats-Unis depuis 24 ans vient d’être frappée par une sanction.

La Commission Fédérale des Communications (FCC) - l'agence fédérale instituée par le Congrès pour réglementer la radiodiffusion aux USA- impose à radio Touche Douce une amende  144 344 $ pour cause de piratage. En effet, le gouvernement fédéral l’accuse d’opérer illégalement dans un hangar dans une arrière-cour à  Miami. « Ce qui entrave l'utilisation légitime des ondes et peut perturber les communications de sécurité publique", a dénoncé le président de FCC, Ajit Pai, cité par le journal américain Miami Herald.

La sanction est rare mais rigoureuse, d’autant plus que les violations de Touche Douce ont été « intentionnelles et répétées ». Deux responsables de la commission ont d'ailleurs déclaré au Miami Herald qu'ils ne se rappellent pas de la dernière fois où une station a été touchée si fort. Car, il s'agit du montant d’amende le plus élevé autorisé par la réglementation de la FCC.

Elle avait pourtant le vent en poupe, Touche Douce. « C'est le battement du cœur de l'industrie de la musique haïtienne à Miami, organisant certaines des fêtes les plus populaires, tout en promouvant des bandes et guidant les fans de musique konpa vers les hits du moment », détaille Jacqueline Charles, auteure de l’article de Miami Herald.

La nouvelle n’a pas manqué de bouleverser la communauté haïtienne à Miami et les fans compas particulièrement. Rodney Noël, promoteur culturel et organisateur de Haitian Compas Festival est l’un des premiers à exprimer son soutien au propriétaire de radio Touche Douce en lançant un appel à la solidarité à travers WhatsApp.  

Son message est repris sur Facebook par le journaliste culturel Walter Cameau : « À mon avis, je crois que l'HMI devrait soutenir Paz parce qu'il a fait un excellent travail dans l'industrie. Touchem Douce a contribué au mouvement qui a placé Miami comme la capitale de Konpa. Lorsque Dj Paz a pris le micro, même si son Kreyol n'était pas sur le point, il a continué à pousser et a transmis le message au public haïtien américain. Paz vous êtes un héros. Je sais que la station était illégale, mais la communauté a beaucoup gagné dans votre travail. Je suis là pour vous mon frère et j'appelle tout le monde à se joindre à moi pour aider Paz avec ses frais juridiques ... T-vice, Nu look, Djakout, Klass, Harmonik, Disip, Gabel, Sweet Micky ... Guys Paz a besoin de notre aide aujourd’hui.. »